Sur les traces du néolitique en Pays Catalan.

EXCLUSIF ! Rencontre de Jean Philippe Lapeyre, auteur d’un guide original à remonter le temps en marchant sur les pas du néolithique en Pays Catalan.

Journaliste, Jean Philippe Lapeyre 20 ans durant à la rédaction de Bizz, magazine de consommation des nuits catalanes. A ce jour, Jean Philippe anime toujours la rubrique « sports mécaniques » à l’hebdomadaire La Semaine du Roussillon. Précurseur, il rédigeait déjà, voilà 25 ans, des articles sur les randonnées pédestres dans la presse locale. Aujourd’hui, il anime avec brio des conférences sur la préhistoire au profit d’associations de randonnée pédestres ou du patrimoine mais aussi lors de salons consacrés à la randonnée.

Jean Philippe Lapeyre vous êtes l’auteur du livre à succès «Randonnées Mégalithiques en Pays Catalan ». Sauriez-vous le présenter ?

« Ce guide vous invite à la découverte de notre patrimoine  préhistorique avec près de 200  monuments vieux de 5 000 ans, dolmens, menhirs et pierres écrites, gravées ou à cupules sans oublier les particularités culturelles que l’on peut découvrir au virage d’une sente, châteaux, tours à signaux du moyen-âge, bergeries romanes, bornes frontières, chapelles et anecdotes qui vont avec… « 

« C’est aussi pour moi, l’occasion de mettre en lumière des villages remarquables baignés du charme de leurs vieilles pierres et de leur authenticité, loin des sentiers battus du tourisme local, comme Trilla, Ansignan, Conat, Saint Marsal, Corneilla de Conflent, Eyne…  Ce magazine unique et novateur, propose un voyage culturel au fil de nos sentiers et une géolocalisation précise de tous les monuments. »

 » Une trentaine de randonnées mégalithiques et culturelles sont proposées à la découverte d’un patrimoine exceptionnel. On retrouve également des encadrés rappelant l’histoire sur les Rois de Majorque, les habitats protohistoriques, sur les différentes frontières du Roussillon dans l’histoire ou encore des anecdotes sur les peintres célèbres qui ont traversé nos contrées.. »

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plante, nuage, plein air et nature

« Le néolithique marque une profonde mutation des sociétés de la préhistoire marqué par la sédentarisation, la découverte de l’agriculture et de l’élevage. L’agriculture va mettre en valeur les mystères de la fécondité de la femme et la primauté de la Terre, mère de toute chose. Terre-mère et femme sont donc sacralisées comme source permanente de la vie, symbole de renaissance de la nature et de l’amour. Magicienne du renouveau, gardienne des morts, la terre-mère dispense ses signes-symboles La grande déesse des magdaléniens revient en force libérant l’attente populaire, exaltant les grandes forces éternelles de la Nature. Culte nouveau et enseignement initiatique se répandent dans tout le bassin méditerranéen, sacralisant les produits de la Terre, le renouvellement des saisons, l’exaltation de la sensualité. On utilise les grottes comme lieu de sépulture comme à Belesta mais également les nombreux dolmens. C’est aussi partir à la découverte de nos cols pyrénéens et profitez de la grandeur des paysages avec souvent en toile de fond la mer ou le Canigou. « 

L’image contient peut-être : herbe, chaussures, plein air et nature

Comment se présente-t-il ?

« Contrairement à ce type d’ouvrage, j’ai choisi un grand format, style magazine pour donner la part belle à l’image. Du coup, il n’est pas pratique à l’usage sur le terrain. je conseille aux lecteurs de laisser le livre dans la bibliothèque et de partir en balade avec une photocopie des pages concernées soigneusement installées dans une pochette transparente. Tous les monuments sont géolocalisés et le tracé de la carte représente fidèlement le tracé GPS. Il est donc facile de refaire le tracé exact en utilisant des sites de cartographie style Google Earth ou Visiorando et l’installer dans son propre appareil. Cela dit, on peut faire les randonnées sans équipement spécifique puisque tout le parcours est décrit dans le texte. Jean Abélanet, éminent archéologue catalan a eu la gentillesse de nous préfacer ce livre. C’est Jean qui a emmené l’équipe de De Lumley à la grotte de Tautavel. Ensemble, ils ont fait la découverte de l’Homme de Tautavel célèbre dans le monde entier. C’est également Jean qui a déposé tous les permis du Musée et qui en ai devenu le premier conservateur.« 

Aucune description de photo disponible.

Comment vous est venue l’idée d’écrire ce livre ? Pourquoi ce livre pour quel public ?

« Le Pays Catalan est culturellement très riche, de la préhistoire à nos jours avec de somptueux paysages. Si deux musées sont consacrés à la préhistoire, son patrimoine physique est peu mis en valeur, voire délaissé… »

L’image contient peut-être : texte, plein air et nature

« Ici, en Pays Catalan, à part quelques rares exceptions, on est en plein désert préhistorique et ce n’est pourtant pas le patrimoine qui fait défaut. L’idée était donc de mettre en valeur ces monuments, de créer des circuits sur la thématique de la préhistorique. C’est ainsi que je me suis aperçu que beaucoup de catalans du Nord pensaient que l’on ne trouvait ce type de monuments mégalithiques qu’en Bretagne. Ce livre s’adresse à tous les curieux, qu’ils soient locaux ou de passage, qui s’intéressent au patrimoine en général. Mais également aux randonneurs qui vont trouver une approche culturelle dans leurs balades. A un très large public en général qui souhaite faire une simple balade en famille. »

D’autres projets en prévision ?

« Le tome deux est en préparation, il devrait sortir dans le courant du mois de juillet 2019. J’ai également un projet de publication toujours sur la randonnée pour 2020 qui reste encore confidentiel. »

Randonnées Mégalithiques

Édité par l’association Balades en Pays Catalan 86, boulevard Aristide Briand 66000 Perpignan

Rédaction : Jean Philippe Lapeyre : Tél : 06.63.64.15.07 jeanphilippe.lapeyre @free.fr Association : Tel : 04.68. 08.11.40 baladesenpayscatalan@laposte.net
FB : Balades en Pays Catalan

Tarif : 8€

Disponible dans les librairies, certains tabac presse des P.O. mais également dans les boutiques de lieux touristiques comme le Musée de Tautavel, le Prieuré de Marcevol, les Grottes des Canalettes, la Maison de la Vallée d’Eyne, La Ferme de Découverte à Saint-André ou encore le Musée de la préhistoire de Bélesta… Une centaine de points de vente en tout dans les P.O.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s