Catégorie : ARTISANS D’ART

Llauro : Véronique Puig, un rendez-vous avec le destin

Vous qui lisez ce reportage… Même s’il appartient au monde dématérialisé et virtuel il renvoie à l’humain, aux gestes nobles et éternels de la main du potier qui pétrit, modèle, façonne… Rencontre de Véronique Puig, installée céramiste à Llauro, petit village en cœur des Aspres.

Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (La Gazette Catalane)
Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (La Gazette Catalane)

Originaire de Thuir, à l’âge de vingt ans, elle part voir si l’herbe est plus verte en Bourgogne… Des études universitaires l’orientent vers une carrière de géographe spécialisée en pédologie, l’étude des sols… L’avenir de Véronique semblait tout tracé. Pourtant, à 25 ans, le destin l’invite à son rendez-vous. Une rencontre qui bouleversera sa vie. «J’ai sympathisé avec une voisine, potière, à qui je rendais fréquemment visite. Cette rencontre anodine m’a révélé que c’était le travail manuel de la matière qui me correspondait. Un métier intellectuel, le bureau, les dossiers, subir ma vie… trop peu pour moi !« Relate-t-elle. Forte de cette conviction, Véronique met son projet à exécution. Elle rejoint le Centre National d’Initiation et de Formation à la Poterie à Saint Sauveur en Puisaye, dans la Nièvre. Elle y obtiendra un CAP de tourneur en céramique. Elle se perfectionnera, une petite année, auprès d’un potier renommé, Jean-Pierre Bouley, installé prés de Cluny. A 30 ans, la nostalgie du pays pousse Véronique à regagner sa terre natale. Elle installera son atelier à Llauro, prés du Thuir du célèbre et dernier potier Eugène Marti.

L’alchimie

Les mains créatrices de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)
Les mains créatrices de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)

Dans le huis clos quiet de son atelier, le temps semble suspendu. «Pour moi, la terre représente un ancrage.» Souligne-t-elle et d’un geste précis, elle centre la boule d’argile sur la girelle. Concentrée, la tête inclinée au-dessus du tour, ses mains donnent forme à la terre. Enfin, elle relève la tête. Regard brillant, large sourire, elle semble heureuse…

Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (Photo La Gazette Catalane)
Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (Photo La Gazette Catalane)

La quarantaine sereine, Véronique Puig travaille à plein temps dans son atelier et crée des gammes d’objets utilitaires en grès émaillés. «Le séchage des pièces s’effectue en une huitaine de jours, à l’air libre. Puis, je les enfourne pour une durée de cuisson de 8 heures à 950 / 1000°. Le lendemain, j’ouvre le four, les pièces ont pris de la solidité. Elles conservent de la porosité qui permet à l’émail d’adhérer sans glisser. L’émail est un mélange d’oxydes et d’eau. Je parts d’une formulation chimique. Ces matières combinées entre elles vont se vitrifier en 12h de cuisson à 1280°. C’est de l’alchimie !» Déclare avec douceur Véronique. Afin de partager les émotions que procure la création manuelle elle informe : »Je propose aux adultes des cours d’apprentissage au tournage dans mon atelier. Il suffit de me contacter pour prendre connaissance des dates.»

Les oeuvres émaillées de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)
Les oeuvres émaillées de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)
  • Où la retrouver ?
    3ème Mardi de Juin au marché pittoresque de Castelnou jusqu’au 2ème mardi de septembre de 10h à 19h.
    Stage petit groupe

Puig Bransolle Veronique

  • Contact : 12 rue des Cerisiers 66300 LLAURO
    Tél : 04 68 39 44 30 Mobile : 06 47 65 17 39 

Email : veronique.puig-ceramic@orange.fr

Des villages & des Hommes : La terre, l’eau, le feu…

La crise engendre changements de comportements ou choix de vie initiés par la volonté d’adopter un tempo plus humain à l’existence. Rencontre d’Anne Vince et son extraordinaire parcours qui a choisi de quitter la vie trépidante citadine pour un nouveau destin épanouissant.

La potière de Castelnou Anne Vince( Photo La Gazette Catalane)
La potière de Castelnou Anne Vince( Photo La Gazette Catalane)

La quarantaine épanouie, révélée par un large sourire optimiste, Anne, aux origines bretonnes, a vécu sa tendre enfance dans les années 70, à Castelnou. A l’époque le village conservait son caractère agricole bien loin des clichés touristiques d’aujourd’hui. «Mes racines je les ai posées là. J’en ai fait mon lieu ressource, mon port d’attache.» Par la suite, à Paris, Anne mène de front une carrière de graphiste vite éclipsée et du bénévolat au Planning Familial jusqu’à devenir permanente et conseillère familiale durant vingt ans.

La potière à Castelnou Anne Vince ( Photo La Gazette Catalane)
La potière à Castelnou Anne Vince ( Photo La Gazette Catalane)

Lassée du quotidien pressé parisien, un Lundi matin, Anne décide de tout plaquer pour s’offrir une nouvelle vie à Castelnou ! Dans son for intérieur, un rêve juqu’alors contenu : Celui de devenir potière. La demeure familiale était proche de l’atelier de poterie de Fanny Gatau. Cette dernière souhaitait transmettre son savoir-faire. Anne réalisera son rêve. «Fanny m’a acceptée dans l’intimité de son atelier. J’ai pris le temps d’observer les positions de mains, les techniques. Illico, j’ai senti que la poterie correspondait à mon rythme intérieur.»

Boutique poterie d'Anne Vince à Castelnou.
Boutique poterie d’Anne Vince à Castelnou.

Cette belle rencontre se double d’un acte généreux : Fanny lui offre tout son équipement de poterie. Anne, installe son atelier au Mas de Las Planés prés de Castelnou qu’elle complète d’un four acheter aux Beaux-Arts de Perpignan.

Créations d'Anne Vince potière à Castelnou (Photo La Gazette Catalane)

Anne a choisi d’utiliser la terre rouge comme autrefois les anciens d’ici. Avec Fanny elle complète au Printemps sa formation par l’apprentissage de la cuisson et de l’émaillage. Elle se remémore : «Le premier jour je tourne la pièce, le second je la complète par des finitions, la laisse sécher à cœur puis la ponce. Je l’enfourne pour le biscuitage pour 11h de cuisson à 1010° suivi de 2 jours de refroidissement. Puis, la pièce est trempée pour l’émaillage et cuite 12h à 1030° deux jours après c’est la découverte ! L’Aventure pouvait commencer ! »

« Créer est une respiration qui me permet de me recentrer »

Anne Vince potière à Castelnou (Photo La Gazette Catalane)
Anne Vince potière à Castelnou (Photo La Gazette Catalane)

Hélas juste avant l’Eté, le four lâche compromettant sa première saison estivale. «Je n’avais pas assez produits et me suis retrouvée à flux tendu.» Qu’importe ! Anne ne se décourage pas et procède aux réparations nécessaires pour redémarrer sa production. «Je produits des poteries utilitaires et décoratives à petits prix, abordables pour toutes les bourses. Je débute mais je n’en vis pas aujourd’hui.» Avoue la potière. Selon elle, être potière induit un huis clos en atelier, un face à face avec soi-même relayé par une interface avec ses clients en boutique. «Ce métier est créatif car la terre est matière vivante, parfois docile, souvent rebelle ! Créer est une respiration qui me permet de me recentrer, d’exister pour moi-même.» Analyse Anne avec jubilation qui a eu le cran d’impulser un nouveau sens à sa vie où sont présents trois éléments : La terre, l’eau, le feu conjugués à la dimension humaine.

Oeuvre d'Anne Vince potière à Castelnou (Photo La Gazette Catalane)Boutique d’Anne 7 carrer Na Patora Castelnou Tél : 04 68 59 49 40 – 06 62 33 33 01

  • Visite hors saison, sur rendez-vous,  06.62.33.33.01.
  • la boutique ouvrira ses portes pour les journées des métiers d’Arts du 1 au 3 avril de 11 à 18h
  • Vous pouvez aussi la rencontrer toute l’année sur rendez-vous à l’atelier …

Un extraordinaire parcours…

Qui, dans ses jeunes années, ne s’est-il pas rêvé artiste ? Puis, à l âge adulte, le temps a déjà commis son œuvre, étouffant la plupart de nos rêves les plus fous de l’enfance…C’est sans compter sur les facéties du destin. Voyez, l’extraordinaire destinée de Gaston… Quel beau cadeau de vie est ici relaté ! …

L’incroyable destin de Gaston… Poursuivre la lecture de « Un extraordinaire parcours… »

Thierry Moingeon du Ciné à la sculpture un passeur d’émotions

Quand nombres de pleutres n’osent s’aventurer sur les chemins de leur destin, certains audacieux, comme Thierry Moingeon,  s’aventurent à vagabonder sur les pas des rêves de leur enfance…  Poursuivre la lecture de « Thierry Moingeon du Ciné à la sculpture un passeur d’émotions »

Castelnou : Du fil de la vie en fil de métal

«Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ». Écrivait le poète Paul Eluard… Sophie et Dominique pourraient faire leur, cette jolie expression… Poursuivre la lecture de « Castelnou : Du fil de la vie en fil de métal »