Catégorie : GASTRONOMIE CATALANE

Mettez du soleil dans vos assiettes ! Ma recette de l’Escalivada,

C’est LA recette fraîcheur des beaux jours ! Celle qui égayera vos grillades partagées entre amis ; elle agrémentera vos repas conviviaux familiaux ou plus simplement, vos repas plaisirs du quotidien !  L’escalivada est l’un des plats remarquables du Pays Catalan. Simple, saine, vitaminée, fraîche, elle sublimera vos grillades de viandes ou de poissons. 

IMG_20170616_183729 (3).jpg

Ingrédients pour 4 personnes

Si possible privilégier les légumes produits par nos maraîchers du Pays Catalan, ils n’en seront que plus frais car ils auront peu voyagés donc moins n’auront moins d’impact sur l’environnement et votre choix d’achat contribuera au développement durable de notre économie et notre agriculture…  

  • 6 aubergines
  • 3 courgettes
  • 3 tomates bien mûres
  • 1 gros oignons de Toulouges
  • 3 poivrons rouges
  • 5 gousses d’ail
  • De l’huile d’olive des « Oliviers de la Canterrane« 
  • Poivre et fleur de sel
  • Thym, laurier, romarin,

Couper grossièrement en morceaux épais les aubergines, poivrons, courgettes, tomates, oignons.

Disposer ces légumes sur la sole du four. Arroser généreusement d’huile d’olive, saler et poivrer et cuire pendant 55 minutes à 195°.

IMG_20170616_201753 (2).jpg

Cuits, les confier à un plat destiné au réfrigérateur, ajouter les gousses d’ail hachée, les herbes, de l’huile d’olive. I Bon profit Amics !

IMG_20170616_202225 (4).jpg
Publicités

Le Malakoff ?La légende gourmande de notre enfance…

Une barre chocolatée pralinée, aux éclats de noisette, à l’emballage doré, au goût si particulier… Hummm ! Qui de nous a oublié les souvenirs gourmands du Malakoff de notre enfance délicatement sucé au goûter ? Acheté chez le boulanger ou chez l’épicière du coin… De purs instants de plaisirs offerts par ce chocolat de tradition !

Le Malakoff de légende, un chocolat pour l’Histoire

Le bon Malakoff (2).jpg

En 1860, le grand chocolatier de l’époque, Jean-Louis Pupier crée rue du Bas Vernay à Saint Etienne, la première chocolaterie entièrement à vapeur et qui porte le nom de Chocolaterie spéciale du Commerce. Suite à la victoire de la bataille de Malakoff qui précéda la chute de Sébastopol, Napoléon III demande à Jean-Louis Pupier, le grand chocolatier de l’époque, de créer une confiserie pour rendre hommage aux vainqueurs de la guerre de Crimée (1853 à 1856.)

Le chocolat était appelé par les Mayas et les Aztèques “théobroma cacao” 

Malakoff2.jpg

Ainsi naquit la barre de Chocolat Malakoff. Dans les années cinquante, le Malakoff est racheté par la Chocolaterie Cantaloup-Catala. En 1962, la chocolaterie est achetée par la famille Poirrier. Cantaloup-Catala devient Cantalou jusqu’en 1981. Cémoi, chocolaterie grenobloise est liquidée en 1973. Cantalou en achète les droits de la marque pour l’ensemble de sa production.

La société Cemoi qui, durant deux générations, alimente les familles catalanes et d’ailleurs en barres chocolatées jusqu’à l’arrêt de sa fabrication, fin 1990. En 2011, CEMOI relance la fabrication du Malakoff dans son usine de Chambéry.

Malakoff.pngPour les inconditionnels du Malakoff, rendez-vous à la boutique CEMOI 

2980 Avenue Julien Panchot, 66000 Perpignan
Téléphone : 04 68 95 09 95
Horaires : Ouvert aujourd’hui · 10:00–12:30, 14:30–18:30

ou la boutique en ligne http://www.jaimelechocolat.fr/

Mulet au four selon l’Avi Jordi…

Quelle est la différence entre le mulet et la muge ? Aucune ! Il s’agit du même poisson… il fait partie des poissons les moins pollués, le mulet peut être consommé sans crainte.

Mulet ou muge ? 

Le mulet est un poisson poisson côtier de couleur gris argenté, riche en protéines et en vitamine B6. Ici, en Pays Catalan, le mulet affectionne l’étang de Salses.

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)4Mulet au four selon l’Avi Jordi…

Ingrédients :

  • 2 beaux mulets
  • 2 gros oignons
  • 4 pommes de terre
  • 2 petite tomates
  • 1 poivron rouge
  • Sel, poivre, thym
  • 2 citrons
  • 50 cl vin blanc sec

Préchauffer le four à 235°C le temps de préparation

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)2

  • Émincez les oignons et disposez les dans un plat type plat à gratin
  • Coupez les pommes de terre en fine rondelles posez les sur les oignons
  • Couper le poivron, les tomates, un citron en rondelles, déposer.
  • Assaisonner, un raig d’oli d’oliva (arroser d’un trait d’huile d’olive catalane)
  • Enfourner le plat à mi-hauteur
  • Laisser cuire 45 mn au four à 240°
  • à mi-cuisson arroser de la moitié du vin blanc

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)1

  • Posez les mulets sur les légumes, déposer rondelles de citron, arrosez d’un filet d’huile d’olive.
  • Faites cuire au four 35 min à 235°
  • A mi-cuisson arroser les mulets du reste de vin blanc baisser la température à 230°.
  • Prélever du jus du plat à la cuillère pour arroser fréquemment les mulets et conserver le moelleux de leur chair. 
  • i bon profit !

ABONNEZ-VOUS A LA GAZETTE

Manzanas bona dona : Hola hola!!! Això és bo ! (Les pommes bonne maman…)

C’est l’un des desserts délicieux ou des goûters les plus sains en cette saison et  embaumera toute votre maisonnée. Ce désert sain naturel  fera saliver les petits et les grands gourmands…

pomme cuite.jpg

Temps : 35 min : Préparation : 5 min – Cuisson : 50 min

Préchauffer le four thermostat 7/8 (220 °C)

Choisir de belles pommes d’un même calibre (de la vallée de la Rotja).

Les passer sous l’eau puis sécher,

Les évider

Les disposer dans un plat allant au four

Saupoudrer de cannelle le cœur de chaque pomme

Y ajouter une généreuse cuillère à café de miel du Pays Catalan

Verser dans le plat un verre d’eau citronnée au fond du plat.

Enfourner pendant environ 50 min.

Servir chaud ou froid selon vos goûts !

pomme cuite 2.jpg

Hola hola!!!! Bon profit Amics i a tothom!!

Calçotada, une tradition catalane

Parmi les très nombreuses traditions catalanes… La Calçotada ! Comment imaginer qu’un insignifiant petit oignon nouveau (appelé calçot) puisse réunir de si grandes tablées exubérantes, festives, conviviales ? Au fait, c’est quoi la Calçotada ? 

Calçotada

L’origine de calçot ? Hum ! Hum ! Allons interroger l’Avi (le grand-père) lui est  incollable sur les traditions catalanes: « La légende prête à un paysan de Valls du nom de Xat de Benaiges, l’invention de la calçotada. Xat de Benaiges aurait par hasard fait tomber les oignons dans le feu.

Qu’est-ce que les calçots ?

Calçotada1

C’est une sorte d’oignon tendre, blanc, plus doux que les autres,au bulbe fin. Ils doivent leur nom au fait que, à mesure de leur croissance ils sont chaussés (buter : Recalzar) avec de la terre, pour obtenir une forme allongée dont le bulbe n’est pas très développé et qui ressemble plutôt au poireau.

Comment les préparer ?

Calços a la brasa amb romesco....jpg

La salvitxada sauce d’accompagnement des calçots (pour 4 personnes)

  •  Ingrédients
  • Une tête d’ail 100 g d’amandes et 30 g de noisettes grillées et émondées
  • 5 tomates bien mûres
  • 80 cl d’huile
  • une tranche de pain sec
  • une niora [piment doux séché]
  • du vinaigre, du sel et une pincée de sucre
  • Préparation
  • Passer au four 35 minutes à 180°.les tomates incisées en partie supérieure, la tête d’ail en chemise et la tranche de pain pour attendrir les légumes .
  • Laisser refroidir.
  • Piler les amandes et les noisettes dans un grand mortier, y incorporer le pain mouillé de vinaigre.
  • Continuer à piler,
  • Incorporer la pulpe de la niora, les gousses d’ail pelées et les tomates pelées
  • Continuer à mélanger en ajoutant de l’huile puis le sel et le sucre.Préparer la salvitxada la veille elle ne sera que meilleure !

Comment cuire les calçots ?

Sans les laver, les déposer en une seule couche sur un grill, les faire griller sur une braise de sarments et de ceps de vigne. Les calçots sont à point quand la partie extérieure, déjà noircie par le feu, commence à dégager une fumée blanche. Il faut alors les retirer du feu, les envelopper dans du papier journal pour les tenir au chaud. On les sert à table sur une tuile.

Comment les déguster ?

calcots1

Il faut d’abord ôter avec les doigts les parties extérieures brûlées pour ne conserver que le blanc de l’intérieur qu’on déguste jusqu’à la partie verte de la tige. On les trempe dans un bol de sauce et on les mange avec les doigts. Mieux vaut mettre un bavoir autour du cou pour éviter que la sauce salvitxada ne dégouline sur vos vêtements.Lors des calçotadas on commence par manger des calçots (environ une ou deux dizaines par personne) avec leur sauce après un petit apéritif pendant la cuisson au feu de bois. Puis on profite des braises qui restent pour cuire la viande et faire griller des tranches de pain de campagne.

Calçotada9

La préparation ? Un rituel à ne surtout pas manquer On les déguste avec une sauce spéciale faite d’amandes, de pignons de pin grillés, de tomates et d’huile d’olive.

Les calçots se mangent avec les mains. Il faut d’abord enlever d’un coup sec les feuilles extérieures carbonisées, puis prendre le calçot par son bout vert et le tremper dans la sauce, ensuite le porter directement à la bouche. Selon la tradition, on utilise également de grands bavoirs, parfois en papier noués autour du cou.

La sauce des calçots (pour 4 personnes)

Ingrédients

  • Une tête d’ail 100 g d’amandes et 30 g de noisettes grillées et émondées
  • 5 tomates bien mûres environ
  • 80 cl d’huile
  • une tranche de pain sec
  • une niora [piment doux séché] du vinaigre, du sel et une pincée de sucre

Préparation

  • Passer au four les tomates dont on aura incisé la partie supérieure, la tête d’ail entière avec la peau et la tranche de pain pour attendrir les légumes et faire durcir le pain.
  • Laisser refroidir.
  • Piler les amandes et les noisettes dans un grand mortier, y ajouter le pain mouillé de vinaigre.
  • Continuer à piler, incorporer la pulpe de la niora,les gousses d’ail pelées et les tomates débarrassées de leur peau.
  • Continuer à mélanger en ajoutant de l’huile et, en dernier, le sel et le sucre. La sauce est meilleure si elle a été préparée la veille.

Un Côte du Roussillon Village rouge accompagnera à merveille vos calçots !

Calçotada2 (2).jpeg

Pa amb tomàquet amb anxoves

l’Art culinaire catalan est métissé des influences culinaires du pourtour méditerranéen dont les bases culinaires peuvent se résumer à l’utilisation de l’huile d’olive, de l’ail et de la tomate. La Gazette Catalane vous propose celle du Pan amb Tomàquets i anxoves pour vos apéros festifs, conviviaux de cet Eté ! 

P7020129 (2).jpgLe Pa amb tomàquet i pernil català, cette tartine de pain frottée à l’ail, frottée avec une tomate écrasée, arrosée d’un généreux raig d’oli d’oliva catalana (d’un trait d’huile d’olive catalane) sublimée dessus par une tranche fine de jambon serrano… C’est peut-être là, le symbole de l’art culinaire catalan !

Cependant, il en existe plusieurs variantes. La Gazette Catalane vous propose celle du Pan amb Tomàquets i anxoves pour vos apéros festifs, conviviaux de cet Eté !
Le principe de préparation est le même que Le Pa amb tomàquet i pernil català, cependant du poivron rouge grillé est ajouté aprés la tomate, les anchois désalés de Collioure (Roque ou Desclaux) remplacent avantageusement le jambon… Gouttez , savourez ! Accompagné d’un Collioure rosé Les Clos de Paulilles 2016. Un vin élégant aux arômes gourmands de petits fruits rouges (groseille, framboise) et d’agrumes (pamplemousse). Servir frais à 8-10°C. en apéritif.)

P7020131 (6)

i bon profit a tothom!! 

La xamfaina, une explosion de saveurs d’Eté dans nos assiettes !

La xamfaina, est considérée comme l’un des meilleurs plats de base de la cuisine traditionnelle catalane. Çà ressemble au pisto espagnol et à la ratatouille niçoise. Cependant il existe de nombreuses variantes, avec ou sans poivrons, avec ou sans courgette, sans oignon, avec des aubergines braisées, etc…

 

Elle se déguste tiède, chaude ou froide, seule ou accompagnée, La xamfaina, se marie aussi bien avec de la viande qu’avec du poisson. Elle s’accorde à merveille avec la morue, le poulet fermier, les escargots, les riz…

Ingrédients pour 4 personnes.

  • 3 oignons de Toulouges
  • 3 poivrons verts
  • 3 poivrons rouges
  • 5 belles gousses d’ail
  • 2 Aubergines
  • 3 Courgettes

La xamfaina, l'un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)
La xamfaina, l’un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)

Préparation

Le principe d’élaboration est  la cuisson légume par légume.

  • Éplucher l’oignon et le couper en fines lamelles.
  • Faire revenir les oignons dans de l’huile d’olive chauffée.
  • Laver les poivrons, épépiner, couper en lanières, les ajouter à l’oignon.
  • Laisser cuire lentement.
  • Peler les gousses d’ail, les couper en rondelles les ajouter avec poivrons et oignons.
  • Couper les tomates couper en dés, les incorporer.
  • Ajouter deux ou trois louches d’eau chaude, petit à petit pour que la xamfaina ne colle pas.
  • Couper les courgettes en dés , les ajouter
  • Laver les aubergines, les peler en laissant quelque morceau de peau et les couper en dés plutôt gros.
  • Les faire frire légèrement dans une poêle avec un doigt d’huile, les égoutter, les incorporer les dernières minutes de cuisson.
  • Saler, ajouter persil, thym, origan, feuilles de laurier
  • Laisser mijoter à feu doux 40 minutes à couvert.

 

IMG_20170622_190435 (3).jpg
La xamfaina, l’un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)

Raphaël avec La voie lactée ouvre le goût des saveurs d’antan

Raphaël Guillot, c’est un parcours hors-normes. Installé crémier-fromager-caviste depuis 2011, Place Gabriel Péri, en cœur de ville. Rencontre d’un personnage attachant, fort en passions, aux expériences affinées, aux fermes convictions.

Raphaël (Photo La Gazette Catalane )
Raphaël (Photo La Gazette Catalane )

Sitôt poussée la porte de son échoppe, une effusion de flaveurs fromagères fouette les narines pour illico faire saliver de plaisir les plus réfractaires gourmets. Décor et aménagements vintage façon écolo sont sobres mais avenantes. Derrière le comptoir, la trentaine fringante et volubile, tablier bleu suspendu au cou, Raphaël. Qui oserait imaginer son parcours ? «En apprentissage j’obtient le CAP de cuisinier pour exercer trois années aux fourneaux d’un étoilé Michelin à Bellegarde-sur-Valserine dans l’Ain.» Il entre alors en dissidence avec son destin qui semblait tout tracé : «J’avais besoin d’oxygène, de m’aérer. J’ai ainsi exploré la peinture sur figurine, la mosaïque 10 ans pour me révéler en pizzaïolo 5 ans dans mon camion du côté d’Espira de l’Agly.» Las de faire des pizzas, Raphaël aspire à la reconversion.

P1010174.JPG
Un petit morceau pour goûter ? (Photo La Gazette Catalane)

Quand il décide, il le fait. Rien ne retient ce touche-à-tout, cet entrepreneur autodidacte, cet infatigable chercheur en quête de son trésor intérieur caché. «Le fromage j’adore ça depuis mon enfance. J’avais déjà une culture du fromage.» Tout naturellement, sans excès de réflexion, il se lance courageux à la création d’une crèmerie. Il lâche son dévolu sur une cave à Thuir place Gabriel Peri pour ouvrir La voie lactée. «J’ai tout appris sur le tas. J’aime mes produits pour les avoir goûter un avantage pour conseiller mes clients.» Ici, pas de fromages industriels mais jusqu’à 110 références dont une bonne dizaine de fromages fermiers locaux parmi eux La Pastoure à Thuir.

carole denajar tomes affinées.jpg
Tome de brebis La Pastoure à Thuir (Photo La Gazette Catalane)

«Pour la plupart, je m’approvisionne dans une coopérative fromagère aux vastes hâloirs de maturation qui laisse au temps de soin d’exprimer les saveurs. Cela me permet de disposer de fromages affinés mûris prêts à la dégustation.» Qu’ils soient de vache, de brebis, de chèvre… A pâtes dures ou pressées, à croûtes fleuries ou lavées, persillés, cendrés à la voie lactée, point de fromages industriels !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les saveurs des terroirs des fromages fermiers catalans (Photo La Gazette Catalane)

Cet univers consacré aux fromages affinés ne pouvait s’affranchir d’une cave à vins. Aussi, les étagères présentent des vins bio, naturels, en bio dynamique des terroirs catalans… Le domaine des conques à Villemolaque, Domaine Potron Minet à Trouillas, Les Foulards rouges à La Roque des Albères, les Domaines du possible de Lansac….

Raphaël (Photo La Gazette Catalane )
Raphaël (Photo La Gazette Catalane )

Pour se diversifier, Raphaël sert en terrasse des plateaux de fromages pour un tour de France gourmand, des salades fraîcheurs, des gaspachos fromagers. Il s’est attaché à aussi développer une clientèle de restaurateurs du Roussillon qu’il livre jusqu’à Leucate. Malgré son dévorant enthousiasme, il étouffe sa rancœur en avouant presque résigné : «Aujourd’hui, la difficulté est générale pour les commerçants artisans harassés des lourdes charges du RSI et autres. Tout le monde se plaint. Je suis loin d’avoir pérennisé mon entreprise.» En réponse du crémier à la crémière, pour terminer sur une note optimiste, Raphaël révèle : «Malgré ce, j’aime mes produits, je suis heureux d’accueillir mes clients, de vivre à Thuir petite ville encore à dimension humaine.»

la voie lactéeContact : La voie Lactée Place Gabriel Péri 06 74 00 50 73 Mail lavoielactee@bbox.fr

Crèmerie, fromagerie
Au crémier gourmand 16 rue cloche d’or Perpignan
Crèmerie chez Juliette 13 Rue Jean Jaurés Rivesaltes
Expl.Maison Reynal Affinage  fromages 6 Rue Cordonniers Perpignan
Fromagerie d’Autrefois 7 Rue André Malraux Latour-Bas-Elne
L’Escale fromagère  19 Rue République Argelès-sur-Mer