Fabien Vila : Du graffeur repenti aux créations élaborées du Surf’Art

Mouvement en constante évolution, le Graffiti assimilé au Hip-Hop, explore désormais de nouveaux horizons tel que le Surf’Art. Rencontre avec l’un de ses adeptes passionné.

La Graffeur Fabien Vila (Photo La Gazette Catalane)

La Graffeur Fabien Vila (Photo La Gazette Catalane)

Inspirés de l’art pariétal des peintures rupestres des cavernes et de l’Art naïf révolutionnaire du mouvement Muralisme mexicain, Tags et Graffitis sont apparus voilà quarante ans dans les dédales de rues sordides des ghettos délabrées américains. En ces lieux, s’aventurer peindre son nom sur les murs était pour un adolescent l’affirmation d’une identité symbolique, expression de force et d’humour nécessaires pour survivre dans la jungle urbaine underground. Poussés par le désir insatiable de création, d’aspiration à la beauté, ces jeunes explorèrent leurs talents, pour devenir virtuoses de la calligraphie, spécialistes en images chocs : Le Street Art était né.

Du tag au graf

La Graffeur Fabien Vila (Photo La Gazette Catalane)

La Graffeur Fabien Vila (Photo La Gazette Catalane)

C’est ainsi qu’adolescent, en quête d’identité, de reconnaissance, Fabien Vila s’est passionné pour ce genre, considéré jusqu’à peu comme un Art mineur. Cet éducateur spécialisé avoue aujourd’hui (il y a prescription) : »J’ai bravé l’interdit en me risquant à peindre des murs entiers mais jamais des rames de wagons !» Puis il précise : »J’ai commencé par tagger sur des murs mon blaze, ma signature, souvent illisible pour les non-initiés. Puis j’ai abouti au graffiti, plus recherché avec des effets 3D, du Bubble style arrondi aux couleurs cinétiques.» Quelques années plus tard, Fabien s’est échappé des rues pour s’offrir l’univers plus feutré de la création artistique sur toile, de l’éphémère au durable. L’instant est solennel.

Un pêché avoué…

En bon graffeur repenti, il s’indigne : »Je suis contre le fait de dégrader les biens d’autrui.» Du lettrage, il est passé à la fresque. S’il utilise toujours les peintures en bombe, il les associe aux acryliques appliqués aux pinceaux et couteaux, complétées par les poscas. Autodidacte, Fabien n’a jamais pris de cours. Son art est brut, intuitif. Sa technique, un don. Il puise son inspiration artistique dans ses deux passions : Le surf et la mer qu’il décline en Surf’Art en peignant des planches à voile ou à surf. Il réalise aussi des peintures sur meubles ou bustes ainsi que des œuvres sur commande.

Contact : 06 23 01 52 49

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s