El Cor Joves Nacional de Catalunya, pour un concert exceptionnel !

Mercredi 24 juillet 2019 à 21h la scène du théâtre des Aspres de Thuir accueille le concert exceptionnel del Cor Joves Nacional de Catalunya !

Ambassadeur de l’excellence chorale catalane, le Choeur National de la Jeunesse de Catalogne ne se produit qu’en Eté sur tout le territoire catalan. Composé de 24 chanteurs âgés de 18 à 28 ans l’ensemble vocal est dirigé par deux femmes : Mireira Barrera (catalane) a été Directrice du Choeur National d’Espagne elle a aussi dirigé jusqu’en 2005 le Choeur de l’Orchestre de Grenade et Catherine Simonpietri diplômée du Conservatoire Royal du Grand Duché de Luxembourg et de l’École Internationale de Chant choral de Namur (Belgique)

Réservez une belle soirée à écouter un répertoire varié dont, entre autres, Francis Poulenc, Philippe Hersant, Maurice Ravel, Joaquim Homs, Joan Magrané, Bernat Vivancos…

Entrée : tarif unique 8€Réservations conseillées au 04 68 84 67 87

Office Culture et animation  www.thuir.fr

Thuir, Diades catalanes aujourd’hui et Dimanche

Gegants, Bestiari, Folklore…Samedi 20 & Dimanche 21 juillet durant deux jours Thuir se pare aux couleurs de la Catalogne pour vivre au cœur des traditions catalanes.

Depuis des décennies, à pareille époque, Thuir donne rendez-vous avec son identité catalane ! La magnifique Trobada de Tuïr, (12 ème édition) regroupera 450 participants et fera vibrer le public de bonheur !

Samedi 20 juillet à partir de 16h

Arret des géants place peri.jpg

L’association des Géants de Tuïr en partenariat avec l’Office de la Culture et de l’Animation organisent la Trobada de collas geganteras i bestiaris. «Pere i Victoria», les célèbres gégants de Tuïr, ont invité cette année leurs amis des collas de Amistat al entorn del Canigo , Le Soler, Celra, Les Angles, Perpignan, Argelès sur Mer, Peralada, Elne et Tautavel.

Les collas seront accompagnées par les musiciens traditionnels de Els Salaoc’aires et des Nyerros del Confent ainsi que le groupe folklorique Els Dansaires Catalans pour une déambulation en coeur de ville à partir de 16h pour la Plantada devant la MJC, suivie d’un Cercavilla et d’un Ball de gegants sur la Place de la Cellera.

vers 21h les Bestiaris

Drac Gaudiamus del Coll1.JPG

Vers 21h ce sera le second Cercavilla et un Ball final sur la Place de la République, suivi des interventions de feux des Bestiaris avec la Galera de Cambrils, Figa-Focs, Cremablat et Gaudiamus del Coll qui remonteront le boulevard Grégory pour se présenter tour à tour Place de la République et faire jaillir les étincelles et résonner pétarades !

Dimanche 21 Juillet à partir de 18h

dansaires.jpg

Sur la Place de la République, Els Dansaires Catalans de Thuir offriront un grand spectacle folklorique avec pour invités venus de la Nièvre « La Gigue Dornoise ». Suivront les Havanères de Catalogne Nord « Llotja de Mar » et Els Dansaires Catalans. Les Dansaires vous offriront l’apéritif et proposeront des plateaux-repas à 10€ composés de spécialités catalanes… Entrée libre Renseignements :

Office de la Culture et l’Animation : 04 68 53 39 49 http://www.thuir.fr

L’Expo tire des «Lignes » votre imagination dessine des courbes…

THUIR – Jusqu’au 30 Août, l’Espace Culturel Lambert Violet, accueille l’exposition «Lignes » ainsi que des ateliers de création.

Les cimaises de cet espace accueillent les œuvres de cinq artistes de la coopérative artistique Agit’he : Gravures de Michèle Morvan, sculptures d’Yves Olry et de Trenca Rocs, peintures de Tiffany Vailier et Pat Romero. Visites libres : 10h à 12h – 15h à 18h30 – Dimanches 15h à 18h30

Ateliers pour tous

Durant l’été, ces artistes proposent des ateliers de création d’une durée de 2 à 3 h. Ces ateliers n’accueillent que 10 personnes maximum

  • Samedi 27 juillet : Atelier enfants 8 à 12 ans animé par Pat Romero Le pouvoir expressif de la ligne
  • Samedi 3 août : Atelier famille (un enfant de 3 à 6 ans accompagné d’un parent), animé par Cécile Bouthéon Ligne de vie
  • Samedi 24 août : Atelier adultes, animé par Tiffany Vailier Photo-graphique

Inscription payante (15€) à l’Espace Culturel Lambert Violet (en face les Caves Byrrh). Renseignements : 04 68 84 67 87 ou http://www.thuir.fr

Saint Laurent de Cerdans… Pourquoi Cerdans ?

Sant-Llorenç de Cerdans

Allez donc savoir pourquoi ce matin je n’ai pu refréner ma soudaine curiosité éruptive ! Depuis bien longtemps le nom de ce village demeurait pour moi une énigme : Saint Laurent de Cerdans ! Bien que je n’y ai pas d’attaches familiales, j’en conserve de très nombreux magnifiques souvenirs de Festes Majors, de colonies de vacances, de parties de pêche à la truite, de camping, de cueillette de champignons…

Fort de tous ces souvenirs, il était de mon devoir d’effectuer des recherches avant que mon engouement s’en aille à vau-l’eau ! Voici, en bref, le résultat de mes recherches : « L’origine du nom Cerdans apparaît en 1168, soit au XIIe siècle, référence au nom d’un peuple d’agriculteurs-éleveurs qui vivait bien avant l’an 200 Avant Jésus Christ dans la haute vallée du Tech, les Kerètes. Ce peuple était réputé pour l’extraordinaire qualité de ses jambons de porc dés l’antiquité ! Kerètes, rien à voir donc avec le mot « Cerdagne« ? Pas si sûr !

Kerètes et Cerdagne rien à voir? Pas si sûr!

L’image contient peut-être : ciel, montagne, arbre, plante, plein air et nature

Les Kerètes auraient donné leur nom à Céret, à la Cerdagne et à Saint Laurent de Cerdans.  L’origine pourrait provenir de « Ker » signifiant pierre en langue celte ou du basque herri pour le décliner en kere (natif) et « ète » appartenance à un pays. Les romains ont remplacé le « K » non usité dans leur langage par le « C » pour effet du même son phonétique transformé en son « S » en latin voire en Catalan au moyen-âge…

Si comme moi, vous êtes satisfait(e) d’avoir appris quelque chose, aujourd’hui, j’en suis ravi ! Fins Aviat i bon dia à tothom !

Jean-Luc Modat Juillet 2019

La Légende du Pont du Diable de Céret

A l’entrée de Céret, un vieux pont oublié enjambe le fleuve Tech… Construit sous le règne des rois de Majorque, son unique arche ouverte de 45 m est une véritable prouesse architecturale pour l’époque et ça intrigue ! Génération après génération les Cérétans se sont transmis la légende de ce pont… Seulement avant qu’elle ne tombe en désuétude je vous offre cette version…. Bien sûr ça commence par « Il était une fois.  »

Céret le Pont du Diable 14ème siècle 'Photo La Gazette Catalane).jpg

Il était une fois… L’action se passe à Céret en l’an de grâce 1321. Pour une énième fois la passerelle rudimentaire de planches est emportée par les crues du Tech. Exaspérés, les Cérétans décident d’édifier à leurs frais un solide pont de pierre. Ils font appel à tout ce que compte le Royaume d’éminents architectes pour qu’ils se penchent sur sa faisabilité. Unanimes, ils déclarent le projet irréalisable. Tous ? Non ! Guillat, un jeune architecte quelque peu présomptueux et surtout attiré par le gain offert pour la construction du pont s’engage à l’édifier en un an.  A peine les pieds du pont réalisés, un violent orage grossit les eaux du Tech pour emporter tout sur son passage. Furieuse, la population de Céret se rue presto sur Guillat pour le lapider comme il e doit. Seul salut pour sauver sa peau, reconstruire l’ouvrage. Le malheureux s’y engage. L’édifice est presque terminé, Patatras ! Une nouvelle fois le pont s’écroule emporté par le Tech tumultueux…

Céret le pont du Diable (Photo La Gazette Catalane).jpg

Cette fois, les Consuls de la ville lui donnent guère le choix : Soit monter le pont en six mois ou soit être pendu haut et court… Devant ce dilemme, illico, Guillat choisit de se remettre à l’ouvrage. La veille de l’ultimatum, la reconstruction est presque achevée quand voilà encore qu’un violent orage s’abat sur la ville. Le fleuve en crue déborde emportant le pont sur son passage ! Terrifié à l’idée de subir les ires de ces sauvages cérétants :  « Coratge, Fugim ! » Le jeune bâtisseur prend dare-dare son courage à deux mains, s’enfuit sans se retourner direction le Canigou. Chemin faisant, au col de la Cirère il rencontre soudain un mystérieux et étrange personnage.

Céret le pont du Diable enjambe le Tech 2 (Photo La Gazette Catalane).jpg

Aussitôt celui-ci interpelle le fuyard :
– « Ola ! bona nit » (Bonne nuit !) Où te rends-tu si pressé?« 
–  » Que Diable ! ? ôte-toi de mon chemin 
cul-terreux ! » S’exclame l’architecte.
–  » Sois moins arrogant, je te connais et sais tes déboires je peux t’aider  » Rassure l’inconnu d’un ton mielleux
– « Fichtre ! Et toi, qui es-tu ? » Questionne interloqué, Guillat
– « Quelle importance ? Laisse-moi faire. Ton pont sera reconstruit ce soir à Minuit à la seule condition que tu me confies l’âme du premier être vivant qui l’empruntera. »
Annonce cet énigmatique personnage
A ces mots l’ingénieur tressaille ! Reconstruire le pont en quelques heures ! Seul le Diable est capable d’un pareil défi !

Renne le chateau..jpg

– « Et bien que dis-tu de cela ? »
– « J’accepte ! »
Bafouille le jeune homme apeuré.
Dans des volutes de fumée marqués par une odeur âcre de soufre, l’étrange personnage disparaît
-« Si ce n’est pas le Diable ! » 
Songe l’architecte. Guillat s’en retourne chez lui. Il réfléchit à un stratagème pour berner le Diable.  Peu avant minuit, le tout Céret assoupli, Guillat un sac sur le dos, se dirige discrètement vers le pont. Aux aguets, il épie le Diable s’affairer avec habileté et dextérité à la reconstruction de l’arche. Le cloche de l’église Saint-Pierre sonne les douze coups de minuit. Le pont achevé, Guillat quitte presto sa cachette, attrape son sac pour en extraire un gros chat noir ; lui attache une casserole à la queue! Et Hop !

Céret en passant sur le pont du Diable(Photo La Gazette Catalane).jpg
 Là, l’instant est solennel ! Le Diable bâtisseur s’apprête à poser la dernière pierre, la clef de voûte ! Soudain un grand vacarme l’interrompt, abandonne cette pierre pour se saisir de ce premier passant confondu à un chevalier armuré. « Trompé, trahi ! » S’écrit-il furieux en saisissant le matou par la queue pour l’envoyer dans l’espace ! Miaou ! Et il disparaît, laissant le pont inachevé. Furieux de s’être fait gruger comme un jeune damoiseau, le Diable s’évanouit en fumée en laissant le pont inachevé. Cette pierre manque toujours à l’ouvrage ! Courez vite découvrir…

La fabuleuse histoire de la barque bleue

Jeannot, un vieux pêcheur catalan d’anguilles conteur et poète à ses heures perdues, m’a raconté l’autre jour une très ancienne histoire onirique. Elle m’a ému. Je vais tenter de vous la livrer telle que je l’ai saisie.

L’extraordinaire histoire de la barque bleue L'anse de la Roquette étang de Salses photo © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)
L’anse de la Roquette étang de Salses photo © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)

Imaginez-vous, chers lecteurs, vous êtes assis peinard sur un tas de filets de pêche, prés de Jeannot, ce vieux pêcheur au visage autant buriné par le soleil que les années, vêtu de sa veste bleue usée et délavée, son éternel béret vissé sur la tête… Immergé dans le silence des lieux, vous êtes à l’anse de la Roquette au lieu-dit « les barracas des pêcheurs » face à l’étang de Salses, à l’écart de tous sentiers battus… Un exquis moment complice, hors le temps…

« Approche-toi davantage, Nin, pour ne pas en perdre une miette! » M’invita-t-il de sa voix rocailleuse. Il planta son regard droit dans mes yeux pour s’assurer de mon écoute… Puis Jeannot, débuta ainsi son histoire : Depuis de longues semaines Désiré n’avait pêché le moindre petit fretin… Les filets de son trabaccou restaient désespérément vides ! Ce matin-là, debout sur son cassou (barque catalane à fond plat), le pêcheur plantait puis poussait sa fica (une longue perche de bois ) pour faire glisser sa barque jusqu’à son postre (son lieu de pêche) où il avait calé la veille. Désiré hala les cordes du filet… Il ressentit aussitôt une forte résistance. « Si enfin, la chance me souriait ? » Se dit-il.

L'anse de la Roquette étang de Salses photo  © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)
Barraca d’en Jeannot L’anse de la Roquette étang de Salses photo © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)

C’est alors qu’apparut l’énorme tête d’un mérou. Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre aussitôt ce poisson le supplier : »Relâche-moi et toute ta vie tu en seras récompensé.« A ces mots, le pêcheur prit peur. « Un poisson qui parle, c’est sorcellerie ! » Se dit-il. « Tu ne le regretteras pas » Insista le mérou. Est-ce par crainte du malin, sans même réfléchir, Désiré s’exécuta et rejeta le poisson à l’eau.  » C’est étrange ! Les mérous ne fréquentent pas les eaux peu profondes des étangs… » Cette évocation le fit tressaillir.

L'anse de la Roquette étang de Salses photo © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)
L’anse de la Roquette étang de Salses photo © Jean-Luc Modat (lagazettecatalane.com)

Depuis lors, il n’est jamais rentré bredouille ! Même par temps peu clément, Désiré revenait la barque bleue pleine à ras bords. C’était une chose bien étrange comme si cette barque bleue était douée de vie. Elle le dirigeait toujours jusqu’aux zones poissonneuses. Le pêcheur se doutait bien que ce n’était pas le fruit du hasard. Ce brave mérou avait tenu parole ! Toute son existence Désiré réalisa de belles pêches. Il conserva son secret jusqu’à son dernier jour pour réserver ses ultimes instants de vie à me confier cette belle histoire, à moi, Jeannot, son fils. Désiré consacra toute sa vie son énergie à convaincre ses amis Mariners de préserver les placides mérous sur les côtes catalanes.

Créations © Jean-Luc Modat Texte et photos 2019 (lagazettecatalane.com)

Ma recette : La crème traditionnelle catalane

Découvrez, dans cette vidéo inédite, ma recette de la crème catalane traditionnelle avec quelques touches particulières que je tiens de ma grand-mère Mamie Rose (cuisinière hors pair). Aux accords parfaits de parfums délicats de cannelle et d’arômes discrets de citron vert s’expriment aussi les délicatesses de la badiane et de la vanille…. Si facile que même un(e) débutant(e) la réussira. Voulez-vous partager cette délicieuse recette ?

Crème catalane ou crème brûlée ?

Aqui, totes rapaxades s’acaben amb una crema catalana ! Fa temps, qui mateix, dans les Aspres au cœur du Pays Catalan, cette crème n’était pas caramélisée. Au lait de vache, était préféré celui de chèvre ou bien de brebis… car les troupeaux étaient nombreux dans les Aspres. Aujourd’hui, LA recette de la crème catalane est trop souvent dénaturée sur le Web par de nombreuses versions fantaisistes présentées comme la VRAIE recette… Deù n’hi do ! La crème Catalane n’est pas une crème brûlée ! Sa cuisson s’effectue dans une casserole sur le feu et non pas au bain-marie au four. Affirmer que ma recette est la vraie serait plutôt trop prétentieux de ma part. Chaque famille, chaque « région » du Pays Catalan en possède ses propres versions. Une bonne crème catalane réussie, tient à l’équilibre des bons dosages de chacun des ingrédients : Cannelle, œufs, citron, farine de maïs, vanille, anis étoilé ( badiane) Par soucis de santé, j’avoue que je réduis volontairement la quantité de sucre à sa plus simple expression. Toutes rapaxades se terminent par une crèma catalana !

Ingrédients (si possible bio et locaux)

Pour 6 personnes

  • 1 l de lait entier             
  • 6 jaunes d’œuf fermiers           
  • 100 g sucre roux non raffiné bio                   
  • 60 g maïzena                 
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 gousse de vanille de Madagascar
  • Anis étoilé ( badiane )       
  • Zestes de citron vert non traité

Temps total : 25 mn Préparation : 10 mn Cuisson : 15 mn

Rincer votre casserole sous l’eau froide (ainsi le lait n’accrochera pas dans le fond de la casserole)

Porter à ébullition 3/4 l de lait avec : Sucre, zeste de citron, bâton de cannelle, gousse de vanille évidée, badiane (subsiste en bouche ce goût suave anisé ). 

Laisser infuser 15 minutes à couvert pour préserver tous les arômes avant de passer l’ensemble au chinois.

Dans un saladier, Battre au fouet le 1/4 de l de lait froid réservé avec jaunes d’œuf et  maïzena

Verser le lait bouillant infusé précédemment sur cette préparation puis mélanger énergiquement au fouet.

Verser cette crème obtenue dans votre casserole faire monter à température, remuer sans cesse.

Dés le frémissement de l’ébullition compter 2 mn la crème va s’épaissir cependant elle ne doit pas bouillir sinon le fonds va brûler. Touiller régulièrement à la cuillère en bois.

Verser cette crème aussitôt dans des ramequins en terre cuite et laisser refroidir puis conserver au frigo.

Sortir du frigo avant de servir, saupoudrer d’une fine couche de sucre roux et caraméliser au chalumeau, au fer ou à défaut au four position grill.

Ô La la ! La créma catalana i Bon profit !

Texte et illustrations photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés 2019

Ma confiture d’abricot du Roussillon

Ma recette de la confiture d’abricot du Roussillon

Avec l’Eté est venu le temps des bonnes confitures ! Celles des bons fruits gorgés de soleil du Pays Catalan ! La confiture d’abricot du Roussillon est une alchimie parfaite pour égayer les tartines de vos petits déjeuners de vos matins frileux d’Hiver… du moins s’il en reste encore ! Voici ma recette facile de la confiture d’abricot que je tiens de ma Grand-mère adorée Mamie Rose ! 

Temps de préparation 15 min

Ingrédients :
Sucre spécial confitures : 2400 gr
Abricots : 4000 gr

  • Choisir des fruits bien mûrs,
  • Laver-les sous l’eau. Essuyer
  • Couper les abricots en deux œilletons
  • Retirer le noyau.
  • Réserver un dizaine de noyaux
  • Déposer les fruits dans un chaudron à confiture (ou autre selon vos possibilités)
  • Ajouter un jus de citron vert
  • Casser les noyaux récupérer l’amande pour les ajouter aux fruits
  • Mélanger le sucre et les abricots dans un chaudron à confiture (ou un autre récipient pour cuire votre confiture).
    Macération : filmer et Laisser macérer toute une nuit au réfrigérateur .

Temps de cuisson 70 min

  • Porter le mélange sucre abricot à ébullition à feu vif 5 minutes
  • Enlever petit à petit l’écume blanche
  • Laisser cuire à ébullition 15 minutes remuer et écumer
  • Baisser le feu doux cuire 50 minutes remuer fréquemment et écumer .
  • Ébouillanter vos pots les égouter
  • Remplir à chaud vos pots à l’aide d’une louche à bec verseur
  • Visser le couvercle déposer votre pot sur le couvercle.
  • Retourner le pot quand les pots sont froids vous pouvez les ranger

La sardinade, plaisirs d’Été !

Ici, en Pays Catalan, l’Été est la saison des joyeuses tablées où il fait bon déguster de délicieuses sardinades ! Aixo es bo ! La tradition des sardinades se perpétue de génération en génération : Je partage avec vous quelques conseils pour bien les réussir. Approchez donc ! Sentez-moi ce bon parfum appétissant !

La sardinade ? Això és bo !

La cuisine catalane est matinée aux couleurs et saveurs de Méditerranée ! Des plats simples, sains, savoureux, colorés. Parmi eux, la sardinade. Si sa préparation peut sembler simple pour les profanes c’est plus compliqué qu’il n’y paraît ! La sardinade, Ce sont des sardines grillées sur du sarment de vigne.  

Préparation

Préférez la fraîcheur des étals des pêcheurs de Saint Cyprien ou de Port-Vendres pour acheter vos sardines de Méditerranée, plus goutteuses, moins fades que celles de l’Atlantique. Les sardines sont grillées sur une braise vive de sarments mais sans flammes. Il ne faut surtout pas ni les étêter, ni les vider, ni les écailler ! Je les sale à la fleur de sel pour obtenir un croustillant de peau.

Vos sardines ne colleront pas au grill

La sardine est un poisson fragile qui peut se déliter à la cuisson. Pour éviter cela, prenez la précaution de flamber votre grill sur le feu de sarment, puis frotter-le au papier journal pour qu’il soit propre. Disposez ensuite vos sardines sur ce grill chaud et le déposer sur les braises vives pour une cuisson rapide (4 minutes sur chaque face). Saler, poivrer. C’est tout !

Bienfaits pour la santé

Avec la sardine faites le plein de vitamine D et d’acides gras oméga-3, bons pour votre cœur. Ce poisson bleu est riche en protéines, La sardine apporte du sélénium, un oligoélément antioxydant qui préserve l’organisme des méfaits des radicaux libres, qui renforce ainsi votre système immunitaire.

Quel vin pour déguster votre sardinade ?

M’agrada més beure amb els meus amics qu’amb moderació

DOMAINE MODAT »De-ci-De-là 2017″ Blanc Côte du Roussillon

Très floral, poudré, aux accords de touches de fruits exotiques et d’agrumes accompagnés d’une minéralité équilibrante laissant une bouche très fraîche.

Domaine MODAT

Texte & Photos Jean-Luc Modat (Tous droits réservés La Gazette Catalane.com 2019)

Les « Nuits d’Août » de Thuir accueillent en concert gratuit : BENABAR !

Cette année devinez qui vient chanter le 9 août à Thuir ?

Chaque année, « Nuits d’Août » de Thuir, capitale des Aspres, illuminent le ciel catalan pour accueillir sur sa scène estivale, place de la République, d’extraordinaires concerts gratuits.. De très nombreux et prestigieux artistes y ont donné concerts : David Hallyday, Michel Fugain, Le regretté Michel Delpech, Michel Jonasz, Patrick Fiori, Johnny Clegg, alias Le Zoulou blanc, Victoria Abril…

Cette année devinez qui vient chanter le 9 Août 21h30 à Thuir ? Bénabar ! Place de la République. Spectacle gratuit. Buvette et petite restauration sur place. Renseignements au 04 68 84 67 87.

Le temps des confitures d’abricots

C’est le moment ! Le temps des confitures d’Été, pardi ! Une alchimie parfaite pour égayer les tartines de vos petits déjeuners frileux d’hiver…. du moins s’il en reste encore ! Voici ma recette facile de la confiture d’abricot. 

Choisir des abricots rouges du Roussillon ?

abricots rouges du Roussillon

On le reconnaît à sa belle robe orangée teintée de rouge vermillon. Sa chair juteuse, ferme, fondante, sucrée légèrement acidulée et ses parfums intenses  : L’Abricot rouge du Roussillon ! Il peut être issu de quatre variétés, Rouge, Héléna, Royal et Gâterie. L’abricot est riche en phosphore, en magnésium et en bêta-carotène, riche en vitamines A, B et C.

Un peu d’histoire

L’histoire d’amour entre l’abricot et le Roussillon est vieille de plus de dix siècles quand les Maures ont introduit l’abricotier. Cependant, il faudra attendre l’avènement du transport ferroviaire début du XXème siècle pour que sa culture se développe à des fins commerciales. Dans les années 1970 le Pays Catalan était le premier producteur d’abricots en France.

Dans le cadre de ma chronique culinaire « Ma Cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui » diffusée sur La Gazette Catalane.com, Je vous offre ma recette simple, rapide et délicieuse de la confiture d’abricot du Roussillon.

IMG_20170626_165444 (3)

Préparation : 10 min Cuisson : 40 min

Temps de préparation 10 min

Ingrédients :
sucre roux : 500 gr
abricots : 1000 gr

Temps de cuisson 40 min

Préparation :

  • Choisir des fruits bien mûrs,
  • Laver-les sous l’eau. Essuyer
  • Couper les abricots en quatre
  • Retirer le noyau.
  • Réserver un dizaine de noyau
  • Déposer les fruits dans un chaudron à confiture (ou autre selon vos possibilités)
  • Ajouter un jus de citron vert
  • Casser les noyau récupérer l’amande pour les ajouter aux fruits
  • Mélanger le sucre et les abricots dans un chaudron à confiture (ou un autre récipient pour cuire votre confiture).
    Macération : Laisser macérer toute une nuit au réfrigérateur .
IMG_20170626_171102 (2)

Cuisson :

  • Porter le mélange sucre abricot à ébullition à feu vif 5 minutes
  • Enlever petit à petit l’écume blanche
  • Laisser cuire à ébullition 15 minutes remuer et écumer
  • Baisser le feu doux cuire 20 minutes.
  • Remplir à chaud vos pots à l’aide d’une louche à bec verseur
  • Visser le couvercle
  • Retourner le pot quand les pots sont froids vous pouvez les ranger

Chez les producteurs locaux

Camélas (Prés de Thuir)

Pourquoi acheter des fruits chers dans les grandes surface qui ont séjourné en frigo et voyagé ? Privilégions le circuit court et achetons local directement chez le producteur ! 
6€ la petite caisse (environ 5kg) 11€ la grosse caisse (environ 10kg)

Contacter Nicole au 06 75 26 73 55

Espira de l’Agly

Bienvenue « Chez Roberte » Vente Directe Abricot Rouge du Roussillon Producteur Banyuls Guy Tel.  06 83 83 17 00 Mail. guyban@hotmail.fr

Pa amb tomaquet català (pan con tomate)

Jean-Luc Modat « Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui« 

Jean-Luc Modat Ma cuisine catalane d'hier et d'aujourd'hui (La Gazette Catalane.com)

Avec l’arrivée des beaux jours, le soleil nimbe à nouveau notre merveilleux Pays Catalan de sa lumière bienfaisante, prodigue la douceur des températures… Le beau temps invite chacun à s’installer dans son jardin, sur sa terrasse pour recouvrir le goût de la dilettante synonyme, ici, d’Art de vivre catalan… Un Art de vire qui rime bien souvent avec gastronomie et convivialité ! Et LE symbole de l’Art culinaire Catalan c’est bien le Pa amb tomaquet (Pan con Tomate) Bon profit !

Pour cette fin de semaine ou dés ce soir, pourquoi pas inviter vos ami(e)s, copains ou copines, familles… à un Aperitiu a casa amb Pa amb tomaquet català ?

Ma recette du a recette…

Pa amb tomaquet (Photo La Gazette Catalane)
Pa amb tomaquet © Photo La Gazette Catalane

Ingrédiens

Pour 12 tranches

12 belles tranches de pain campagne rustique
5 belle tomates bien mûres
4 gousses d’ail
30 cl d’huile d’olive mûre
24 tranches très fines (chiffonnade) de jambon Sec Tirabuixo. jambon 100% catalan issu de cochons fermiers Tirabuixo élevés en Cerdagne.

Pa amb tomaquet

Pa amb tomaquet (Photo La Gazette Catalane)
Pa amb tomaquet © Photo La Gazette Catalane

Conservez vos tranches de jambon Sec Tirabuixo à température ambiante
Faites griller les tranches de pain recto verso juste brunies
Laissez-les refroidir.
Pelez les gousses d’ail – Coupez en deux et ôter les germes indigestes
Frottez les tranches de pain avec l’ail sur les 2 faces
Lavez les tomates essuyer-les – Coupez-les en deux
Frottez chaque tranche de pain avec de la tomate
Les restes de tomate seront mixés puis tartinés légèrement à la cuillère
Disposez les tranches de pain dans un grand plat
Les arroser d’un filet d’huile d’olive Arbequina
Dressez du jambon en chiffonnade sur chaque tartine
Servir  rapidement afin d’éviter que le pain ne ramollisse !

Pa amb tomaquet © Photo La Gazette Catalane
Pa amb tomaquet © Photo La Gazette Catalane

Le traditionnel Pa amb tomaquet est un classique de la gastronomie catalane. Ce plat délicieux à savourer entre amis ou en famille égayera vos apéro festifs ou dînatoires. Accompagné d’un bon verre de vin choisi parmi la merveilleuse gamme des Côtes du Roussillon, des vins élégants et généreux aux belles notes sauvages et épicées : Un Côte du Roussillon Les Aspres

A consommer avec modération l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

TOULOUGES : la Fête du Livre Vivant !

Samedi 15 Juin de 9h30 à 18h à Toulouges au Parc de Clairfont C’est la Fête du Livre Vivant ! Une fête toujours libre et gratuite ! Venez donc en famille, (petits et grands) assister aux 12 très beaux spectacles aux univers improbables : A la fois poétiques et musicaux ; tant dansants que festifs et surprenants… Bref ! créatifs délirants. Les enfants pourront aussi participer à de nombreux atelier créatifs du Village des Bibliothèques aux « couleurs de l’imaginaire » !

Le nombre de places disponibles pour certains spectacles en salle sont limités aussi les tickets d’entrée pour 2 spectacles maximum en salle seront délivrés à partir de 9h le matin et 13h15 l’après-midi. Ne soyez pas en retard, les premières représentations débutent à 9h30 précises.

Ci dessous le programme complet

Prats de Mollo : Foire Catalane

Samedi 15 et Dimanche 16 juin, destination le Haut Vallespir pour une grand bol frais d’authenticité catalane ! C’est la 2ème Foire Catalane Sud Canigó de Prats de Molló – La Presta, la rencontre sans frontières du Savoir-être, savoir-faire, de produits du Alt Empordà, Ripollès et du Haut-Vallespir !  Bref ! Tout l’Art de vivre Catalan… Au programme, des activités de pleine nature, des randonnées, de l’escalade et des jeux, sans oublier le marché de producteurs et les animations musicales et folkloriques. Les 15 et 16 juin, le rendez-vous est donné à Prats de Molló – La Presta ! Renseignements au 04 68 39 70 83.

L’image contient peut-être : plein air

CLIQUEZ POUR COMPULSER LE PROGRAMME !

Prats de Mollo : Concours de composition de sardanes à danser

Dimanche 16 juin à 15h au Foiral à Prats de Mollo et le Haut-Vallespir accueillent la deuxième édition du Concours pour le prix de composition de sardanes à danser animé magistralement par la Cobla Tres Vents. Amoureux de la culture populaire catalane, que vous soyez danseurs de sardanes initiés ou profanes, ne ratez pas ce rendez-vous pour que vive la sardane !

Résultat de recherche d'images pour "notes de musique dessin"

« Quelle est jolie la sardane que l’on danse la main dans la main… » Chantait le grand Poète Charles Trenet.

L’appel à concours a reçu cette année une douzaine de compositions. Parmi elles, 6 belles sardanes ont été retenues pour cette finale. Elles seront toutes jouées par la cobla Tres Vents puis le vote sera dévolu au public des mélomanes et des danseurs, à l’applaudimètre ?

Argelès-sur-Mer : L’académicien Dominique Fernandez rencontre le public

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est rencontre_fernandez_medium.jpg

La Médiathèque d’Argelès-sur-Mer accueille le Samedi 22 juin à 10 heures un « Immortel » l’académicien essayiste et écrivain Dominique Fernandez. organisé par le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) en partenariat avec la communauté Albères-Côte Vermeille-Illibéris et l’association des Amis de la médiathèque. Dominique Fernandez Prix Goncourt 1982 présentera Le peintre abandonné (éditions Grasset), son dernier roman « où tout est vrai » consacré à Picasso, aux moments de doutes et de défaillances du génial peintre.

Picasso, Perpignan, Céret…

Le peintre abandonné

« Picasso  ? Le minotaure génial, séducteur, ombrageux, aux révoltes successives, épuisant ses conquêtes  : Fernande, Olga, Marie-Thérèse, Dora… Tant de prénoms, tant de visages. Et puis, à soixante-douze ans, voici le grand peintre quitté par Françoise. Françoise Gilot, resplendissante et vive, lui écrit  cruellement : « Il est temps que je vive pour moi-même. A ton âge, je n’ai plus d’autre rôle à jouer que celui de maman ou d’infirmière, et je n’ai pas ce tempérament…  »
Le grand homme terrassé se réfugie à Perpignan chez ses amis Paul et Aimée –à l’abri dans cette grand demeure où on le choit, l’observe, le redoute… Il y a là une petite société attachante, ironique, presque théâtrale  : Aimée, qui raconte  ; Totote, son amie  ; l’oncle Alphonse, critique d’art  ; mais aussi Paulo, un des enfants de Picasso  ; Javier, le gitan. Et la mystérieuse jeune fille qui semble hésiter entre plusieurs rôles.
C’est ainsi que Dominique Fernandez, qui est un habitué de cette ville, nous conte un épisode méconnu de la vie du peintre. Des semaines d’abandon, sans pinceaux, sans toile, sans allant. Des nuits et des jours où l’on suit l’artiste démuni, affaibli, n’ayant pour patrimoine qu’un énigmatique coffre de bois. Des semaines à attendre l’éveil. On parle politique, peinture, amours, on assiste à la mise à mort dans les arènes de Céret, on marche sous le soleil blanc de la Méditerranée, on évoque les amis disparus, Eluard, Matisse, les grands génies, Prokofiev, les histoires anciennes, Staline et le parti…
Et un jour, le peintre demande des couleurs, du noir, du bleu  !, et se met au travail. Puissance créatrice  ? Charmes de Perpignan  ? Rencontre avec la jeune Jacqueline  ?
C’est un roman  ; où tout est vrai  ; et où tout finit en peinture – il se trouve au  musée Picasso de Paris un tableau sombre et inouï, le fruit de ce séjour dans les limbes, dont le grand homme ne cesse pas de revenir. « 

Contacts (CML) : 04 68 51 10 10 ou http://www.cmlprixmediterranee.com/

Banyuls-dels-Aspres lance ses Marchés Nocturnes

L’image contient peut-être : une personne ou plus, plein air et texte
Photo Le petit Auvergnat

Ça vous direz une agréable escapade nocturne dans un petit village sympa ? Vendredi 21 juin de 18 h à 23 h Banyuls dels Aspres lance sa 3ème édition des marchés nocturnes, la Place de la République en cœur du village. De nombreux producteurs, artisans et commerçants seront présents. Dégustations et consommations sur place.avec couverts fournis par les producteurs. Des tables & chaises seront mis à votre disposition pour vous restaurer en toute tranquillité à écouter les concerts gratuits… Dates des marchés nocturnes : 21 juin 19 juillet 23 août

Saint Laurent de Cerdans fête la musique !

Dans son écrin de verdure, environné de châtaigneraies, Saint Laurent de Cerdans lézarde au soleil et profite d’une belle sérénité. Cependant, ce calme apparent risque d’être troublé Samedi 22 Juin pour la Fête de la Musique ! Le Réveil Laurentin offre un concert au parking de la pharmacie de Saint Laurent de Cerdans. Qu’on se le dise !

La tradition de la « Trobada del Canigó » a peu les 15 et 16 juin…

Très bel article sur la Trobada ! Texte Jean-Luc MODAT Photo Michel CASTILLO

Photo Conflent Canigó Office Tourisme

La Trobada del Canigó ? C’est LA rencontre, LES retrouvailles ! Celles, conviviales, fraternelles, de centaines de Catalans du nord, du Sud, d’ailleurs… qui acheminent , chacun fièrement, le fagot de sarments ou branchages de leur village jusqu’au sommet du Canigou, là où trône la croix de fer. Parfois, certains anciens des villages, y ont glissé, qui un message, qui des vœux pieux… faute de ne pouvoir s’y rendre eux-mêmes. Pour autant, rappelons que tout catalan qui se respecte se doit de d’effectuer, tel un voyage initiatique (au moins une fois dans sa vie) l’ascension du Canigó jusqu’au pic (altitude 2785,66 mètres) !

Photo © Michel CASTILLO Cd 66.

LE SENS PROFOND DE LA TROBADA

Depuis 1955, de générations en générations, chaque initié entretient l’esprit et le sens véritable de cette Trobada… Cela va bien au-delà d’une simple manifestation surannée voire considérée saugrenue par certains ignares profanes… Ne leur en déplaise ! Il s’agit là, d’un partage en communion de la fière expression de notre catalanité, de l’affirmation de notre attachement fort à nos racines, au respect de nos anciens et de nos traditions ancestrales ! Quel beau pied de nez à ce merveilleux Monde unidimensionnel, normalisé, aseptisé, hors sol, que l’on nous sert comme la seule valeur universelle et l’unique dessein possible ! Là, à ces mots, j’ai des frissons… s’exprime alors la défiance, celle de ressentir se réveiller le catalan qui somnolait en moi !!! Et vous ? ???

Le Samedi soir, rassemblé autour du refuge des Cortalets, tout le vaste bivouac autour des feux de camps, partage de merveilleux moments de fraternité jusqu’au petit matin… C’est la fête ! Avec ses sardanes, ses incontournables grillades catalanes, son Crémât … Le Dimanche au petit matin, les pentes du Canigou s’animent d’un long cortège jusqu’au sommet pour y déposer les fagots per els focs de Sant Joan ( pour les feux de la Saint Jean) .

Recette du Crémât vin chaud catalan

Ingrédients :

  • 75 cl vin rouge 
  • le zeste de 2 oranges
  • 2 cuillères de mélange d’épices cannelle, coriandre, gingembre, badiane, piment, girofle
  • 100 g de sucre

Faire chauffer un bon vin des Côtes du Roussillon village dans une casserole sans laisser bouillir.  Ajouter vos épices, vos zestes d’orange laisser frémir à feu très doux pendant 20 mn puis passer au chinois avant de déguster ! (L’abus d’alcool est dangereux pour votre santé)

Équipements conseillés

  • Tente pour bivouac, duvet, Parka ou anorak,
  • Vêtements : 1 pantalon confortable pour la marche – 1 polaire ou 1 pull – 1 poncho de pluie, 1 short, 1 paire de chaussures de randonnée,
  • Sous-vêtements de rechange 
  • Gourde 1 litre, Lunettes solaire – torche électrique – petite pharmacie – papier toilette – protection solaire – prévoir 3 repas et 1 petit déjeuner (samedi midi et dimanche matin et midi), couverts.

Informations pratiques 

Réservation au Refuge des Cortalets à partir du 15 Mars
Piste du Llech fermée à partir du Mas Malet
Pour autorisations véhicules 04 68 35 07 62 
Association organisatrice : casaldelconflent.cat

 Mode d’emploi de la Trobada 2019  

La trobada est fortement déconseillée à toute personne non entraînée !

Si la légende des herbes de Saint Jean m’était contée ?

Textes et photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

Ce matin là, le soleil embrasait lentement l’horizon du Pays Catalan. Au cœur des Aspres, la garrigue exhalait d’extraordinaires flagrances enivrantes, infusées la nuit durant. Je profitais du temps sec de cette matinée pour glaner ça et là du thym fleuri… Soudain ! Devinez donc qui j’aperçois ? Je vous le donne en mille…

© 2019 Tous droits réservés photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

Manel ! Mais oui, Manel du hameau de Politg ! Vous savez bien ce vieux berger des abeilles ; Conteur et poète à ses heures perdues. Le béret toujours vissé sur la tête, le regard vif illuminé, le visage buriné par le temps, souligné par de belles moustaches grisonnantes. Aucunes légendes catalanes n’avaient de secret pour lui. « Té nin ! » S’exclama-t-il « Je suis heureux de te trouver ici. Partageons mon almozar. » Quel merveilleux moment complice ! Côte à côte, juchés sur un rocher, face à la merveilleuse plaine du Roussillon, nous dégustions de succulentes charcuteries maison sur de belles tranches de pain, accompagnées d’un excellent vin fruité … Brusquement, Manel brisa notre silence.  » Dans quelques jours ce sera la Saint Jean… Si depuis la nuit des temps, les feux de la Saint Jean perpétuent de vieilles traditions païennes liées au solstice d’Eté et à l’apogée dans le ciel du soleil, les herbes de la Sant Joan ont aussi leurs légendesJe suis convaincu que tu ne connais pas cette vieille légende catalane. Comme toutes les légendes populaires, elle débute par il était une fois…  » Il sirota d’un trait un bon verre de vin, s’essuya les moustaches d’un revers de manche, et sur le ton de la confidence débuta son histoire

© 2019 Tous droits réservés photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

La légende…

« Si depuis la nuit des temps, les feux de la Saint Jean perpétuent de vieilles traditions païennes liées au solstice d’Eté et à l’apogée dans le ciel du soleil, les herbes de la Sant Joan ont aussi leurs légendes qui débutent presque toutes par il était une fois… Il en va de cette vieille légende catalane que voici  » ( Manel semble réunir ses souvenirs et de poursuivre ) « C’est l’histoire de Maria, une belle jeune fille de Montauriol qui la nuit de la Saint Jean fait connaissance d’un bel inconnu. A l’aube, la belle court la garrigue cueillir le ramellet Sant Joanenc (le bouquet de la Saint Jean) composé de trois ou sept espèces d’herbes sauvages et sacrées : l’immortelle (sempreviva), le millepertuis (perico groc), 3 feuilles de noyer (noguera).

« Elle réunit ces herbes en croix pour les clouer sur la porte d’entrée du logis. Maria remplace alors le bouquet de l’année écoulée le brûle dans la cheminée dont la fumée s’échappe vers le soleil en promesse de prospérité des cieux… Ce bouquet posséderait les vertus d’éloigner, diable, bruixes et esprits malfaisants. Au matin, comme convenu, le galant se présenta au seuil du logis de la belle Maria. Il ébaucha plusieurs tentatives pour y entrer mais fut pris de malaises. Devant ses échecs, il disparu soudain dans une odeur âcre de souffre en lâchant un lugubre hurlement. La belle effrayée réalisa alors que sous les beaux traits du prétendant se dissimulait le diable. Son ramellet de Bonaventura venait de la sauver. Ainsi, court toujours la légende dans les Aspres…et dans tout le Pays Catalan ! « A ces mots, Manel planta dans mes yeux son regard empli de bonté et de bienveillance pour susurrer à l’oreille : « Transmets donc cette histoire à tes enfants. Ils la transmettront eux-mêmes à leurs enfants… Car vois-tu en ce bas Monde, aujourd’hui, le Diable prend toujours de belles et séduisantes apparences pour mieux tromper les âmes vulnérables et assujetties aux cupidités vénales et ainsi les confondre ainsi aux malheurs éternels…  »

La Saint Jean une histoire de lumière et de soleil

Herbes magiques et médicinales, les herbes dites de la Saint Jean sont des plantes sauvages auxquelles sont prêtées des vertus bienfaisantes, médicinales. Elles puiseraient leur forces, leurs vertus, leurs énergies, du soleil à son apogée lors du solstice d’Été. La fleur-symbole du solstice d’été est bien le millepertuis si abondante dans les Aspres ! Après les Feux, tous à vos paniers !

Depuis la nuit des temps la Saint-Jean est liée à la symbolique de l’eau de la purification : la tradition incitait chacun à se rouler nu dans les prairies humides de la rosée matinale, ou à des ablutions matinales, la traversées de rivières par les troupeaux….

© 2019 Tous droits réservés Textes et photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)


Ma recette de Salade catalane

Texte et Photo Jean-Luc MODAT (La Gazette Catalane.com)

Dans cette rubrique  » Ma Cuisine catalane d’hier et d’aujourd’hui  » (la meva cuina catalana d’ahir i d’avui) mes recettes de cuisine vous invitent à redécouvrir certaines saveurs de plats traditionnels catalans ou méditerranéens. Aujourd’hui, je vous propose une savoureuse salade catalane qui se distingue par sa fraîcheur et la simplicité de sa préparation. Elle sera parfaite pour offrir une belle touche de légèreté à votre repas !

Salade catalane Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui La Gazette Catalane.com

Ingrédients (2 personnes)

  • 1 salade feuille de chêne d’un producteur d’ici
  • 2 belles tomates du pays
  • 1 oignons rouges de Toulouges
  • 2 poivrons rouges charnus
  • 3 œufs fermiers
  • Quelques anchois salés de Collioure (Roque ou Desclaux)
  • Quelques olives noires
  • Quelques pignons
  • Quelques feuilles basilic du jardin
  • Fleur de sel et poivre noir
  • Huile d’olive arbequina et vinaire vieux Banyuls

Préparation

  • Laver les poivrons et griller au four 20 à 30 minutes à 250° (la peau doit noircir et craqueler de tous les côtés et retourner plusieurs fois)
  • Envelopper-les dans du papier journal
  • Laisser refroidir Peler, épépiner,
  • Couper en lamelles, disposer dans un plat, réserver au frigo
  • Porter à ébullition une casserole d’eau salée
  • Plongez délicatement les œufs dans l’eau bouillante cuire 10 minutes.
  • Retirez les œufs de la casserole et plonger-les dans de l’eau froide.
  • Dessalez les anchois dans l’eau froide (changer l’eau plusieurs fois)
  • Laver votre salade sous l’eau
  • Essorer-la et réserver
  • Laver les tomates puis sécher
  • Rincer vos anchois sous l’eau froide.
  • Égoutter et essuyer sur du papier absorbant
  • Effiler en ôtant l’arête
  • Couper vos tomates en rondelles ou quartiers
  • Éplucher et émincer votre oignon de Toulouges
  • Écaler les œufs durs couper en deux
  • Ciseler quelques feuilles de basilic
  • Dans un plat, déposer les feuilles de salade.
  • Ajouter les poivrons en lanières, les filets d’anchois, les oeufs, les émincés d’oignon, les olives noires, le basilic, les pignons
  • Poivrer selon votre goût et saler (avec modération !)
  • Assaisonner d’huile d’olive bio de variété Arbequina et de vieux vinaigre de Banyuls

i bon profit a tothom!

© 2009 Jean-Luc MODAT Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

BALADE GOURMANDE DANS LES ASPRES

Tous droits réservés © copyright Jean-Luc Modat

Une journée plaisir et gourmande ça vous tente ? Réservez donc dés à présent votre Samedi 29 Juin pour une balade gourmande à travers les vignobles des Aspres. De la balade à la table, que du bonheur ! Découverte.

Les Aspres, petite Toscane du Pays Catalan…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur cette terre qui n’avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, accablé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de vignerons de caractère, se sont éreintées à tirer le meilleur parti de ces Aspres.

Force de courage, labeur et Amour, ces pauvres sols ingrats ont donnaient une nature ô combien généreuse ! Là, ces authentiques Aspres se devaient de revendiquer un terroir. Partout ici, la vigne. Elle court les coteaux ocres, dévale les terrasses graveleuses, dégringole jusqu’aux vallons à galets roulés… Piqués ça et là de cyprès élancés, ce paysage (encore) préservé se donne un petit air Toscan ! Ici, tout invite à la douceur de vivre…

Une balade gourmande

Un Départ à 9h depuis la cave de Fourque… Et c’est parti pour une belle balade pédestre d’environ 10 km à travers ce surprenant terroir où vous vous régalerez de ces paysages ! Guidée et commentée par les vignerons des Aspres, cette superbe balade sera ponctuée à mi-parcours « És hora d’esmorzar ! » (C’est l’heure de petit déjeuner) pour une étape gourmande où vos sens seront sollicités autour d’accords de mets (concoctés par la Maison Paré) et de vins (des Aspres)

Chemin faisant, ces vignerons passionnés vous présenteront leur métier, partageront leur amour de leurs vignes, de ce terroir et de leurs savoir-faire ancestral… Puis, vous profiterez d’un  déjeuner gastronomique élaboré par le chef Franck Seguret des Toques Blanches du Roussillon.

MENU

Entrée
Pâté en Croûte de Veau, Volaille et Foie Gras, Mesclun de St Laurent 
Plat
Rouelle d’Agneau ‘’El Xaï’’ Braisée à l’Ancienne aux Parfums Méditerranéens, 
Fricotx de Légumes Cuits dans leur Jus. 

Dessert
Piñacolada : Biscuit Congolais, Mousseline Noix de Coco et Mangue, 
Confit d’Ananas et Glaçage Fruit

Réservation obligatoire avant le 20 juin 2019 places limitées. Participation : 40 euros par personne.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Réservation

RÉSERVEZ

Mettez du soleil dans vos assiettes ! Ma recette de l’Escalivada,

C’est LA recette fraîcheur des beaux jours ! Celle qui égayera vos grillades partagées entre amis ; elle agrémentera vos repas conviviaux familiaux ou plus simplement, vos repas plaisirs du quotidien !  L’escalivada est l’un des plats remarquables du Pays Catalan. Simple, saine, vitaminée, fraîche, elle sublimera vos grillades de viandes ou de poissons. 

IMG_20170616_183729 (3).jpg

Ingrédients pour 4 personnes

Si possible privilégier les légumes produits par nos maraîchers du Pays Catalan, ils n’en seront que plus frais car ils auront peu voyagés donc moins n’auront moins d’impact sur l’environnement et votre choix d’achat contribuera au développement durable de notre économie et notre agriculture…  

  • 6 aubergines
  • 3 courgettes
  • 3 tomates bien mûres
  • 1 gros oignons de Toulouges
  • 3 poivrons rouges
  • 5 gousses d’ail
  • De l’huile d’olive des « Oliviers de la Canterrane« 
  • Poivre et fleur de sel
  • Thym, laurier, romarin,

Couper grossièrement en morceaux épais les aubergines, poivrons, courgettes, tomates, oignons.

Disposer ces légumes sur la sole du four. Arroser généreusement d’huile d’olive, saler et poivrer et cuire pendant 55 minutes à 195°.

IMG_20170616_201753 (2).jpg

Cuits, les confier à un plat destiné au réfrigérateur, ajouter les gousses d’ail hachée, les herbes, de l’huile d’olive. I Bon profit Amics !

IMG_20170616_202225 (4).jpg

Saint Laurent de Cerdans. Portes ouvertes chez Création Catalane dernière fabrique d’espadrilles…

Loin des turpitudes de la (belle) vie trépidante citadine menée au grand air des vivifiantes effluves des gaz d’échappement…. Lovée en Haut Vallespir, à l’écart des existences formatées et normalisées : Saint Laurent de Cerdans ! Le village ramassé autour de son église, semble être toute désignée pour devenir la gardienne des traditions de la culture catalane…mais pas que !

Portes ouvertes chez Création Catalane

Autrefois, le village était tout entier consacré à la fabrication industrielle d’espadrilles… Une à une les fabriques se sont tues, ont cessé leurs activités et mis au placard des souvenirs des savoir-faire traditionnels ancestraux.. Créée en Février 2008, la Création Catalane a renoué avec ce passé prestigieux dans les locaux d’une ancienne usine d’espadrilles. C’est l’ultime fabrique artisanale du Pays Catalan de confection d’espadrilles et de vigatanes (chaussures traditionnelles catalanes)

C’est vous les designers de vos espadrilles !
JOURNÉES PORTES OUVERTES
Création Catalane – Saint Laurent de Cerdans

ℹ Infos au 04 68 54 08 68

BIENVENUE A LA FERME EN PAYS CATALAN ( fet a País català)

Ça vous direz une petite escapade bucolique en Pays Catalan ? Ces Samedi 1er et Dimanche 2 juin, les paysans du réseau « Bienvenue à la Ferme 66″ ouvrent les portes de leurs fermes au public ! Etes-vous curieux de savoir-faire ? de savoir-être ? Évadez-vous ! Allez donc à la rencontre de ces paysans du Pays Catalan et découvrez en famille, entres amis, leurs métiers, partagez et savourez leurs produits…

Photo La Gazette Catalane.com Tous droits réservés

Fruits, légumes, viandes, poissons, alcools, vins, jus, et autres produits non alimentaires (laine, plantes, …). Au Pays Catalan qui regorge de talents, ces paysans, tentent de sauvegarder une certaine authenticité, veillent à ne pas dévoyer nos valeurs humanistes ancestrales… Cessons de consommer des produits qui font le tour de la Planète, bien traités de « bienveillants » pesticides et autres merveilleux produits chimiques : Osez enfin consommer  » fet a País català « ! pour éviter l’anglicisme (Made in Pays Catalan) Des produits locaux sains, frais et de saison.

Photo La Gazette Catalane.com Tous droits réservés

Dégustations, animations et possibilité de restauration sur certaines exploitations agricoles. Toutes les infos ci-dessous et sur Rendez-vous sur :

LES FERMES PARTICIPANTES PAYS CATALAN

BIENVENUE A LA FERME PAYS CATALAN

19 avenue de Grande Bretagne 66025 Perpignan Cedex Tél : 04 68 35 74 22

Ma recette, la crème catalane traditionnelle

Texte et illustrations photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés 2019

ma recette de la crème catalane traditionnelle (Photo La Gazette Catalane.com)

Découvrez, ici, ma recette de la crème catalane traditionnelle avec quelques touches particulières que je tiens de ma grand-mère Mamie Rose (cuisinière hors pair). Aux accords parfaits de parfums délicats de cannelle et d’arômes discrets de citron vert s’expriment aussi les délicatesses de la badiane et de la vanille…. Si facile que même un(e) débutant’e) la réussira. Voulez-vous partager cette délicieuse recette ?

Crème catalane ou crème brûlée ?

Aqui, totes rapaxades s’acaben amb una crema catalana ! Fa temps, qui mateix, dans les Aspres au cœur du Pays Catalan, cette crème n’était pas caramélisée. Au lait de vache, était préféré celui de chèvre ou bien de brebis… car les troupeaux étaient nombreux dans les Aspres. Aujourd’hui, LA recette de la crème catalane est trop souvent dénaturée sur le Web par de nombreuses versions fantaisistes présentées comme la VRAIE recette… Deù n’hi do ! La crème Catalane n’est pas une crème brûlée ! Sa cuisson s’effectue dans une casserole sur le feu et non pas au bain-marie au four. Affirmer que ma recette est la vraie serait plutôt trop prétentieux de ma part. Chaque famille, chaque « région » du Pays Catalan en possède ses propres versions. Une bonne crème catalane réussie, tient à l’équilibre des bons dosages de chacun des ingrédients : Cannelle, œufs, citron, farine de maïs, vanille, anis étoilé ( badiane) Par soucis de santé, j’avoue que je réduis volontairement la quantité de sucre à sa plus simple expression. Toutes rapaxades se terminent par une crèma catalana !

Ingrédients (si possible bio et locaux)

Pour 6 personnes

  • 1 l de lait entier             
  • 6 jaunes d’œuf fermiers           
  • 100 g sucre roux non raffiné bio                   
  • 60 g maïzena                 
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 gousse de vanille de Madagascar
  • Anis étoilé ( badiane )       
  • Zestes de citron vert non traité

Temps total : 25 mn Préparation : 10 mn Cuisson : 15 mn

Rincer votre casserole sous l’eau froide (ainsi le lait n’accrochera pas dans le fond de la casserole)

Porter à ébullition 3/4 l de lait avec : Sucre, zeste de citron, bâton de cannelle, gousse de vanille évidée, badiane (subsiste en bouche ce goût suave anisé ). 

Laisser infuser 15 minutes à couvert pour préserver tous les arômes avant de passer l’ensemble au chinois.

Dans un saladier, Battre au fouet le 1/4 de l de lait froid réservé avec jaunes d’œuf et  maïzena

Verser le lait bouillant infusé précédemment sur cette préparation puis mélanger énergiquement au fouet.

Verser cette crème obtenue dans votre casserole faire monter à température, remuer sans cesse.

Dés le frémissement de l’ébullition compter 2 mn la crème va s’épaissir cependant elle ne doit pas bouillir sinon le fonds va brûler. Touiller régulièrement à la cuillère en bois.

Verser cette crème aussitôt dans des ramequins en terre cuite et laisser refroidir puis conserver au frigo.

Sortir du frigo avant de servir, saupoudrer d’une fine couche de sucre roux et caraméliser au chalumeau, au fer ou à défaut au four position grill.

Ô La la ! La créma catalana i Bon profit !

LES CERISES A LA FÊTE A CERET !

Texte – vidéo – photo : Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

Ah ! Qu’il fait (encore) bon vivre en Pays Catalan ! Eh ! Ça vous direz une petite escapade à Céret pour flâner en cœur de ville ces Samedi 25 et Dimanche 26 mai dés 10h ? Céret fête la cerise pour la 26 ème édition ! Tout un programme super festif (avec toute l’excellence du savoir-faire cérétan !) qui met à l’honneur ce petit fruit rouge si délicat qui régale à tous âges… Avec grand marché des producteurs de cerises de Céret associé à un magnifique marché artisanal, le tout animé par de pétulantes bandas de boulevard et de nombreuses animations pour les petits et les grands !

L’image contient peut-être : nourriture et texte

Petit train pour faciliter l’arrivée au centre ville (au départ du Pont du Diable)

L’image contient peut-être : plein air
Aucune description de photo disponible.

Rendez-vous dès 10h et jusque tard dans la nuit. Renseignements au 04 68 87 00 53

Le temps des cerises bio… à Céret.

Céret – L’exploitation agricole « Entre les arbres » propose aux amateurs de cerises bio de venir les cueillir eux-mêmes, sans échelle et en libre-service, dans la cerisaie.
Chacun cueille méticuleusement sur l’arbre les beaux fruits mûrs à point… Le cueilleur doit choisir : Les déposer dans le panier ou les déguster…. Vous avez dit circuit court ?

Entre Les Arbres ?

Entre Les Arbres, c’est le nom d’une petite exploitation agricole située à Céret où sont cultivés fruits et légumes Bio en Biodynamie.
Entre Les Arbre est né en 2015 de l’opportunité d’une reprise agricole, en location à Céret, d’un verger de cerisiers et abricotiers conduit en Biodynamie depuis plusieurs années par les anciens propriétaires exploitants.

Quand cueillir les cerises ?

Mercredi de 16h à 19h – Dimanche de 16h à 19h

Cerises pour confiture : 2.50 € / kg
Cerises pour consommation : 3,5 € / kg

Pour ceux qui ne connaissent pas, la cerisaie se situe à côté de la pépinière du mas Gource. Une fois que vous passez devant, il faut tourner trois fois à gauche dès que possible.

Où trouver Entre deux arbres ?

Vous pouvez faire suivre , un petit SMS pour prévenir sera bienvenu. 
Munissez-vous de vos paniers

Thierry Moingeon, passeur d’émotions…

Ce samedi 11 et dimanche 12 mai Thierry MOINGEON vous propose de le rencontrer dans le cadre la 16ème édition de Balade en Terre d’Artistes organisée sur le Pays Catalan à laquelle participent 150 artistes : Peintres, sculpteurs, céramistes, photographes, potiers, mosaïstes… Ils accueillent le public, ouvrent les portes de leur atelier pour partager avec vous leurs passions. Rencontre d’un artiste attachant Thierry MOINGEON.

Texte et Photos Jean-Luc Modat © Tous droits réservés 2019

Un personnage singulier…

Nous sommes nombreux à n’oser nous aventurer sur des chemins non assurés. Certains audacieux, comme Thierry Moingeon, ont pris leur destin en main pour faire de leur vie une passion… 

Thierry MOINGEON La Gazette Catalane © Tous droits réservés 2019

Voilà plus plus de deux décennies il s’est posé à Thuir pour créer son atelier. Fils d’exploitant forestier lorrain, le divorce de ses parents le mène à Paris où il poursuit sa scolarité au Lycée Claude Monnet dans le 13ème. A Paris 8 il obtient Licence et Maîtrise de Ciné pour se destiner au métier de réalisateur. De-ci, de-là, il enchaîne les petits boulots d’intermittents sur de grands tournages. C’était sans compter sur les facéties du destin.

Un burin, un marteau, je tape la pierre, ça m’aspire complètement.»

Par le plus pur des hasards, Thierry Moingeon découvre la pierre. Cet été-là de 1991, dans l’Ardèche, les marches d’escalier de la propriété familiale nécessitent une sérieuse restauration. «Hop ! Un burin, un marteau, je tape la pierre, ça m’aspire complètement.» Souffle-t-il avec passion. L’appel est trop fort, il claque la porte à une belle carrière cinématographique qui lui est promise pour emprunter les chemins de traverse existentiels qui le mèneront jusqu’à l’intemporel : La sculpture. «A Paris, je m’engage sur des chantiers de restauration. Là, je suis chargé de reproduire des rosaces de chapiteaux.»

Thierry MOINGEON La Gazette Catalane © Tous droits réservés 2019

Il fuit Paris pour la Touraine pour mieux suivre sa destinée et poursuivre jusqu’en Pays Catalan. Thierry Moingeon est un artiste autodidacte, d’instinct, inspiré par ses rencontres, ses émotions, ses humeurs, ses voyages, la vie… Le marbre est son matériau de prédilection qui lui permet d’exprimer l’intemporel des émotions…Il affectionne la magie de la sensualité masculin féminin de la pierre en particulier le marbre de Thuir aux qualités extraordinaires par ses aspects persillés délicatement veinés. Cette pierre possède des qualités de grains proches du granit.

Thierry MOINGEON La Gazette Catalane © Tous droits réservés Mai 2019

De la poussière sur les épaules, le visage, mais aussi de la poussière d’étoiles dans la tête, Thierry Moingeon, solide comme un roc, ôte ses lunettes sur un regard bleu poli d’humanité. Là, il devient volubile dés qu’il évoque son métier-passion «Le marbre est la pierre de prédilection pour la sculpture. Au fil du temps, je me suis imprégné des techniques de Rodin. Malgré tout, j’évite tous les enfermements. J’alterne à ma guise figuratif et abstrait. Dans un Monde prompt à tout formater, étiqueter, je me défend d’être classé.» Déclare Thierry.

Accueil atelier samedi 11 et dimanche 12 mai de 15h à 17h

Atelier : Mas des Cyprès Route de Corbère 66300 Thuir

Tel 06 76 78 88 13 Email:  t.moingeon@laposte.net

Les hirondelles se font attendre !

Combien sommes-nous a avoir daigné lever les yeux de notre smartphone ou le nez pour échapper à notre quotidien routinier ? Qui s’aventure à scruter le ciel ? A guetter leur arrivée ? Bon, allons-y ! C’était le Samedi veille de Pâques, vers 16h environ, des « Tchirp ! Tshirrip ! » m’ont subitement invité à lever la tête… J’avais l’heureuse sensation que les trissements de ces premières hirondelles me saluaient, clamaient leur bonheur d’être enfin arrivées à destination en Pays Catalan !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Et vas-y que ça virevolte par ci, que ça s’élève par là , que ça enchaîne des acrobaties en piqué dans l’azur... » Leurs présences et leurs chants me rassuraient pour m’évader jusqu’aux souvenirs sécurisants de ma plus tendre enfance… Là, je me suis surpris à songer : « Ce Monde n’est pas tout à fait fichu puisqu’il y a encore quelques hirondelles« 

Migration impactée par le réchauffement climatique

Cependant, frappés par d’innombrables pollutions conséquences de nos modes de vie destructeurs, il y aura-t-il encore des hirondelles dans le ciel du Pays Catalan ? C’est indéniable, leur migration annuelle a été impactée par le réchauffement climatique. Aussi, la chute inquiétante de 30 % la population d’hirondelles au cours cette dernière décennie n’a-t-elle pas déjà impactée nos Étés par la proliférations des moustiques « immunisés » aux pesticides ? Nos enfants, nos petits enfants et les générations futures auront-ils le bonheur d’observer encore dans 10 ans ces petits oiseaux annonciateurs du beau temps dans le ciel du Pays Catalan ?

Consommer « Made in Pays Catalan » c’est mettre, ici, en synergie les conditions de notre développement durable

Texte et Photos Jean-Luc Modat © tous droits réservés Mai 2019

A la Mondialisation destructrice de notre Planète, la Pachamama (Terre-Mère) d’entreprises locales, d’emplois locaux, de liens sociaux… Il y a le locatisme, les circuits courts, de nouvelles formes d’organisations de nos sociétés et de nos mode de vie, de notre quotidien…

Photo La Gazette Catalane.com

Jamais nos actes d’achat n’auront eu autant d’impacts avec des conséquences inquiétantes sur la vie. Devenons consomacteur ! Que chacun devienne responsable au quotidien de tous ses actes, de ses décisions, de son mode de vie… Privilégier les produits locaux, veiller à ne plus succomber aux achats de biens de consommations éphémères et futiles, opter pour ce qui est fabriqué au plus prés… Ces dispositions simples conditionnent à notre démarche éthique de respect de l’environnement, doublée d’un acte moral citoyen de défense de l’économie locale, du sauvetage de notre Planète pour nos enfants, nos petits enfants…

Eus, le village dels « lluerts » (des lézards verts)

Juché sur son belvédère, en tête à tête avec le Canigou, loin des turpitudes de la vie citadine ; dominé par son église Saint-Vincent du XVIII ème siècle, érigée sur les ruines de l’ancien château, Eus se targue d’être l’un des plus beaux villages et le plus ensoleillé de France.

Texte Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com) © Tous droits réserves 2019

Un peu d’histoire…

On appelle ses habitants « els lluerts » ( nom catalan du lézard vert ) Cependant les origines du nom du village Eus proviendraient du latin ilicis désigne le chêne vert décliné en français par le mot yeuse alors qu’en catalan es diu, alzina. Jadis, Eus était donc environné de chênes verts.

Le village d’Eus

Le visiteur courageux peut arpenter jusqu’à l’église, ses venelles tortueuses, ses ruelles escarpées, pavées de galets roulés, bordées de maisonnettes pimpantes… Le visiteur découvrira aux détours, des ateliers d’artisans, des galeries d’artistes et des échoppes originales. Après l’effort, le réconfort ! La belle terrasse ombragée du Bistrot de pays attirera autant que celle panoramique du café El Lluert ,

Réservez votre visite en famille à ce magnifique village médiéval d’Eus. Pendant 40 ans et jusqu’en Janvier 2010, Ursula Vian-Kübler, veuve du génial Boris Vian, vivait dans ce charmant petit village médiéval d’Eus, en Pays Catalan. Il y a quarante ans, Ursula Vian KÜbler et Monsieur d’Déé y créaient et y organisait chaque année le Festival de musique des Nits d’Eus…

Nits d’Eus ( Du 3 Août au 8 Septembre )

Festival des Nits d’Eus du 03 Août au 8 Septembre 2019 désire s’installer dans sa continuité et marquer son anniversaire. C’est pourquoi la saison 2019, plus que toutes les autres années, sera riche et diversifiée.

Tous les concerts et spectacles auront lieu à la Maison du Temps Libre, dans l’Eglise Sant Vicens à Eus, au prieuré de Marcevol ou au Soler, à Molitg et à Banyuls comme indiqué dans le programme.

La startup COPROD.CO pour Libérer les territoires ruraux du Pays Catalan ! Rencontre avec son président fondateur, Pierre MICK

SI LE MONDE CHANGE, LE PAYS CATALAN AUSSI !

Startup en français signifie jeune pousse. Une jeune startup sociale et solidaire, COPROD.CO vient de s’installer à Thuir. Cette toute jeune coopérative innovante à fort potentiel de développement possède dans son ADN la volonté de libérer les territoires ruraux du Pays Catalan ; de réveiller les talents, de mobiliser les projets ; de raviver l’esprit d’initiative en évacuant les craintes psychologiques, en libérant des contraintes administratives et en accompagnant les réticences sociales lors de la création de sa micro entreprise. « Pierre Mick, comment ça marche ?« 

NON aux projets éoliens dans les Aspres

Le Collectif « Le Vent tourne 66 » nous prie d’insérer ce communiqué annonce Samedi 4 Mai : A 14h un débat Salle des Libertés, à 16h30 un rassemblement devant la Préfecture afin de sensibiliser les citoyens aux projets (avancés?) d’implantation d’éoliennes aux pieds du Canigou, dans les Aspres.

« C’est notre dernière chance d’amener le Préfet à refuser ces projets éoliens dans les Aspres!! Venez nombreux pour participer au débat et au rassemblement devant la Préfecture. »                         

NOTA : Comme les éoliennes les antennes relais envahissent villes et villages sans concertation et sans étude sanitaire indépendante.
SIGNEZ la pétition suivante d’habitants de Tresserre :
https://www.change.org/p/la-soci%C3%A9t%C3%A9-de-t%C3%A9l%C3%A9communication-orange-aidez-des-villageois-menac%C3%A9s-par-une-antenne-relais-orange

Perpignan : Antiquités & brocantes…

A Perpignan, Dimanche 5 mai de 8h à 15h antiquaires et brocanteurs du Roussillon déballent leurs trésors rétro sur le quai Vauban de 8h à 15h pour notre plus grand plaisir…

Groupement des antiquaires et brocanteurs du Roussillon

Les Antiquaires et Brocanteurs du Roussillon s’échinent à donner du sens et de la convivialité à ces rendez-vous des quais Vauban, pour le plus grand plaisir des chineurs avertis et des promeneurs profanes… Qu’il est délicieux de prendre son temps à déambuler, arpenter ces quais, à flâner d’un stand à l’autre ou à s’arrêter sur LE coup de cœur ou découvrir, soudain, l’objet de toutes vos envies parmi les mobiliers anciens ou industriels, linges, tableaux, argenteries, Art populaire, disques, livres, timbres, monnaies…   
Dimanche 5 mai de 8h à 15h le Groupement des antiquaires et brocanteurs du Roussillon sur le quai Vauban – Contact : 06 63 70 13 56

(Jean-Luc Modat Mai 2019)

Ô là là! Les Escargots à la Catalane…

Ô là là ! C’est l’un des plats les plus goutteux de la gastronomie catalane… Je vous livre ici ma recette inspirée de celle que m’a confiée le vieux Firmin, autrefois vigneron à Tarerach en Conflent…Vous savez prés de ces merveilleux petits villages d’Arboussols et de Campoussy. Aixo és bo ! Vous m’en direz des nouvelles !

Pour 2 personnes
Temps de préparation : 35 min. Temps de cuisson : 1 heure


« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »,

Ingrédients

  • 100 escargots petits gris (Quantités a augmenter selon l’appétit des gourmets )
  • 3 beaux oignons jaunes émincés
  • 4 belles tranches de ventrèche fraîche débitées
  • Une poignée de champignons secs
  • 100 g de jambon cru de pays découpé en petits morceaux
  • 300 g de chair à saucisse
  • 1 poivron vert + 1 poivron rouge coupés en petits dés
  • 1 grande + 1 petite boites de tomates concassées
  • 25 cl vin blanc sec + 25 cl Byrrh (ou Maury)
  • 5 gousses d’ail hachés

« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »,

Préparation


« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »
  • Laver les escargots à l’eau vinaigrée les faire baver puis rincer 3 fois à l’eau froide
  • Les faire dégorger à la poêle avec un peu d’huile d’olive puis les rincer à nouveau.
  • Faire chauffer le lard dans une sauteuse
  • Y faire blondir les oignons puis la ventrèche
  • Ajouter les poivrons coupés en dés
  • Incorporer le jambon sec
  • Déglacer avec le vin blanc, le Byrrh (ou Maury)
  • Ajouter les boites de tomate et les escargots.
  • 2 Branches de thym, 1 feuille de laurier,
  • Saler, poivrer compléter avec l’ail haché et une pincée de piment d’Espelette.
  • Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu tout doux et à couvert 1 heure†

« Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »

Que boire ?

Le Collioure blanc à la belle robe jaune clair aux de reflets verts, révèle des notes fruitées d’agrumes marquées par le grenache gris. En bouche c’est un vin possédant une très belle vivacité. Osez découvrir ce Collioure blanc le partager avec cette belle recette d’escargots à la catalane ! A servir frais, 12°C. « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

La (vraie) légende catalane des féroces Simiots ?

Un simiot ? Què és això ? Bon ! Ni vous, ni moi n’étions témoins quand ça s’est passé… Il faut remonter le temps, des siècles jusqu’au temps jadis. Fa temps ! Feuilletons le grand livre de la mythologie catalane…. « Voyons un peu ! Si… Si… Simoits… ça y est, trouvé ! » La page indique l’existence de créatures diaboliques, d’affreux petits monstres constitués d’un corps de félin, d’une tête et d’une queue de singe…. Ces bestioles sont appelées Simiots. Poursuivons…

La légende catalane

Els simiots de Basalú

La légende dit que « Les simiots vivaient terrés dans les montagnes du Vallespir i de l’altre costat dels Pirineus, dans le haut Ampurdan. La nuit venue, ces créatures diaboliques sortaient des forêts pour envahir les bourgs et les villages, sans crainte des hommes. Ces féroces simiots escaladaient les toits descendaient par les cheminées pour s’emparer des enfants qui n’étaient pas sages, les enlever et les dévorer. « Breuh! Ja tinc por ! »

Qu’en disent les chroniqueurs d’alors ?

Simiots1

L’approche de l’An Mille provoqua craintes et terreurs populaires… Aussi nombres de récits naïfs focalisèrent toutes ces peurs obsessionnelles en l’avenir. A cette époque, en comté du Roussillon, le Vallespir est frappé d’énormes inondations destructrices des récoltes, génératrices de terribles famines et de la peste. Ces cataclysmes poussent les bêtes sauvages (Ours, sangliers, lynx, loups, sangliers, chats sauvages ) à quitter leurs repaires, à errer nuit et jour prés des habitations à la recherche de nourriture jusqu’à s’attaquer aux populations. Hallucinations liées à la famine ?

Simiots2

Si certains habitants croient deviner des monstres étranges et inconnus ; d’autres ragots évoquent les Yetis (Survivances sauvages imaginaires de l’Homme néandertalien.) Cependant, renommés troubadours de l’époque et éminents savants xipotaires s’accordent pour les baptiser simiots pour leurs ressemblances aux singes. En Arles sur Tech, il y a en ce temps là, au monastère de moines noirs bénédictins de l’ordre de Cluny, un certain abbé Arnulfe, un saint homme vertueux…

Simiot al Calendari 2016 de mitologia catalana. Il·lustració d’Anna Ribot Urbita

Les ragots colportés médisent que tout cela est arrivé à cause de ses propres péchés et de ceux des habitants de la région, le fléau ne peut être conjuré que par l’arrivée en ce lieu d’Arles des reliques de quelques saints. C’est ainsi qu’Arnulfe part en 960 pour Rome. Là-bas, il est reçu par le pape Jean XIII pour obtenir les précieuses reliques de St Abdon et Sennen à ramener à Arles/Tech.

Pour les préserver durant le voyage, l’abbé Arnulfe cache ces reliques dans des barriques aménagées en compartiments remplis d’eau. C’est grâce à cela qu’elles sont acheminées par bateau jusqu’à Cadaques. Chargées à dos de mule, l’abbé Arnulfe escorté d’un muletier partent pour le Vallespir. Chemin faisant, engagés sur un sentier en surplomb d’un vertigineux ravin, le muletier lâche un beau et gros bon juron pour encourager son animal hésitant. Sitôt dit, la bête dégringole et disparaît dans l’abîme. Adieu le précieux tonneau ! Dépité, Arnulfe poursuit sa route. Aussi quelle n’est pas sa surprise à l’approche d’Arles d’entendre sonner les cloches à la volée puis de découvrir sur la place de l’église la populace pieuse, agenouillée autour du mulet et DU tonneau intacts qui a déjà opéré la guérison de plusieurs pestiférés. La légende raconte qu’à son arrivée, les Simiots auraient déguerpi à jamais… Ainsi la légende était née ! Survivance de cette ténébreuse époque ? Lors de la fête de l’ours en Vallespir, l’homme déguisé en ours est appelé Simiot. En clôture de cette fête, « l’ours » est rasé pour lui rendre son aspect humain.

Simionts Eglise Saint André sorède

Simionts Eglise Saint André sorède

L’Étouffé d’artichauts violets et de pommes de terre nouvelles

Texte et Photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

J’ai décidé de rendre hommage à ma grand-mère en partageant avec vous ses recettes pour raviver, je l’espère, les saveurs de l’enfance, si souvent associées au Bonheur. Je vais vous transmette cette bonne recette toute simple de Mamie Rose.

Estofat de carxofes i patates

Hummm ! L’estofat de carxofes i patates de ma grand-mère, Mamie Rose..
Un faitout où mijotait délicatement quelques artichauts violets bien tendres accompagnés de petites pommes de terre nouvelles. ! Je consulte le vieux cahier d’écolier des recettes catalanes de Mamie Rose… ça y est j’ai trouvé ! Estofat de carxofes i patates !

Infos pratiques

Nombre de personnes 4
Temps de préparation 1/2 heure
Temps de cuisson 1 heure Pour 4 personnes

10 Artichauts petits «poivrades» tendres
4 belles tranches de ventrèches nature
1 kg Pommes de terre nouvelle du pays.
5 généreuses cuillères à soupe d’huile d’olive
bouquet persil parfumé
8 gousses ail
Fleur de sel et poivre noir

Étapes

Effeuiller les artichauts (les feuilles les plus dures)
Trancher le haut des artichauts Couper les en quatre
Ébarber leurs cœurs
Laver les pommes de terre
Couper les en 4
Laver et émincer les oignons
Chauffer l’huile d’olive du faitout
Faire roussir la ventrèche à feu moyen
Ajouter et faire suer les oignons
Faire revenir le tout 15 minutes à feu doux
Ajouter les artichauts
Remuer de temps en temps
Ajouter les petites pommes de terre
Laver hacher le persil
Éplucher hacher les aulx
Ajouter cette persillade aux artichauts et pommes de terre
Bien remuer
Ajouter 2 verres d’eau, 1 verre de vin blanc sec, saler, poivrer
Couvrir laisser cuire à l’étouffée à feu tout doux, pendant au moins 60 minutes
Veiller à ce que l’eau ne s’évapore pas trop rapidement
Surveiller et remuer de temps en temps pour éviter que ça n’accroche au fond
Quand la quasi totalité de l’eau s’est évaporée
Si les pommes de terre sont fondantes. C’est Cuit… Sinon continuer la cuisson.
A Taple ! Tout simplement sublime !

La santé dans l’assiette

C’est un plat goûteux, enrichi par l’artichaut.
L’artichaut dispense des propriétés dépuratives du foie, il est riche en fibres solubles, prébiotique, il facilite le transit intestinal.
Le persil est riche en vitamines et minéraux son pouvoir antioxydant participe à la prévention de l’apparition des maladies liées au vieillissement cellulaire.
L’ail possède de nombreuses vertus pour la santé cardiovasculaire, cérébrale, pour la lutte contre les infections.
Bien sûr, évitons de tous les jours de la viande (protéines) comme le faisaient nos anciens…

N’hésitez pas à nous communiquer une de vos recettes catalanes

Partagez

Cavaliers du froid, lune rousse et saints de glace…

Chaque année à pareille époque surviennent deux périodes perturbées par les caprices du temps les plus redoutables. Selon de très anciennes traditions populaires ces épisodes climatiques seraient associés aux Cavaliers du froid suivis des célèbres Saints de glace. Si aujourd’hui certains Saints ont été éclipsés de nos calendriers, les dates demeurent , le tout sur fonds de Lune rousse…

Saints cavaliers du froid ou saint glagla ? Apolit fa fret !

Le 23 Avril, Sant Jordi (Saint Georges) est le premier des cavaliers du froid, celui qui ouvre les bans d’un temps calamiteux, plutôt instable, frisquet, venteux et pluvieux ; puis Saint Marc le 25 après c’est Saint Eutrope le 30 pour finir par le 3 Mai, Sainte Croix ( Coupez donc ce jour-là le thym fleuri et odorant )

Les Saints de glace…

Fichier:Hotel Baron thermometer.jpg

Il y a de quoi en perdre son latin ! Ce sont eux les Saints de glace ! Si les noms de ces saints ont changé, les dates restent de glace… A eux trois ils évoquent un petit hiver. On les accuse d’apporter du froid à la mi-mai.

  • Le 11 mai Sainte Estelle a remplacé Saint Mamert
  • Le 12 mai, Saint Achille a remplacé Saint Pancrace
  • Le 13 mai,Sainte Rolande a remplacé Saint Servais,

C’est alors que s’achève les saints de glace… Aïe ! Aïe ! Que nenni ! J’oubliais ! Il y a aussi ce petit dernier malin… Le 25 Mai et Saint Urbain qui tient tous ces trois illustres prédécesseurs dans le creux de sa main. Apolit ! (Prudence!)

La lune rousse

Rien à voir avec une quelconque couleur particulière. Cette période de lunaison qui suit le dimanche de Pâques est appelée « lune rousse » cette nouvelle lune débute le 5 mai 2019 et se prolonge 29 jours, soit jusqu’au 2 juin 2019. Sa dénomination provient de la couleur prise par les jeunes pousses et bourgeons naissants détruits par le gel.

A Pâques, c’est l’omelette !

Truitada de Pasqües (Omelette catalane de Pâques)

omelette (1)

Aqui, en Pays Catalan, le Lundi de Pâques, c’est sacré ! La tradition nous invite à tous nous réunir en famille ou/et entre amis… Cependant, deux écoles s’affrontent !

Les adeptes des grillades pascales d’agneau et les inconditionnels des traditions culturelles ou spirituelles. Pour ces derniers, l’œuf qui symbolise le renouveau de la vie, est mis en scène dans la préparation de la truita de Pasqua (l’omelette de Pâques)!

Elle se cuisine à l’extérieur dans le jardin ou dans des hauts lieux de pèlerinage comme la Chapelle de la Trinité à Prunet et Belpuig dans les Aspres,  l’ermitage de Domanova, situé prés de Rodès, L’ermitage de St Ferréol aprés Llauro direction Céret, Consolation sur les hauts de Collioure… Dans les deux cas de figure, grillades ou omelette, l’essentiel est le partage, la convivialité, le lien social, la bonne humeur et l’Amitié qui prévalent…

Préparation de l’omelette selon la recette de Mamie Rose

omelette de pâques photo La gazette Catalane.com 3 (1)

Pour 6 personnes ingrédients :

  • 12 œufs,
  • 3 tranches de ventrèche,
  • 2 boudins noirs,
  • 400 g de saucisse catalane fraîche,
  • 3 cuillerées à soupe d’huile,
  • 2 bouquets (persil + artichauts.)
  • Certains y ajoutent des asperges sauvages quand ils ont daigné apparaître !

omelette de pâques photo La gazette Catalane.com 4 (1)Préparation :

  • Débiter la ventrèche salée en dés, les boudins et la saucisse en rondelles épaisses.

  • Effeuiller les artichauts, couper le cœur en lamelles épaisses.

  • Cuisson totale 15 minutes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A « Taple » et joyeuses Pâques 2019 à tous !

La cargolade, tout un art !

La tradition de la cargolada se perpétue de génération en génération : Tout un savoir-faire ! Tout un Art !

Texte et photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

La cargolada ? Això és bo !

Ici, en Pays Catalan, la cargolada, c’est sacré ! Sur les coups des 11 h, réunions familiales, retrouvailles rugbystiques, rassemblement amical, chaque convive met la main à la pâte pour aider à la préparation et partager déjà un bon moment de rigolade. Un bon Byrrh assorti d’une rondelle de citron revigorera les ardeurs de chacun !

( L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! )

A chacun sa mission !

Certains grattent au couteau la coquille, ôtent l’opercule, d’autres mains assaisonnent chaque escargot de sel mêlé au poivre, le secoue afin de retirer les surplus, des doigts experts disposent les escargots en rangs serrés sur le grill. Les puristes feront rougir le flambado (Capucin) cornet métal percé au bout, avant d’y déposer du sagi rance pétri de piment d’Espelette à fondre et arroser chaque coquille lors de la cuisson. Retirer le grill dès que la bave jaune se fige.

La Gazette Catalane.com - 
Certains grattent au couteau la coquille, ôtent l’opercule, d'autres mains assaisonnent chaque escargot de sel mêlé au poivre, le secoue afin de retirer les surplus, des doigts experts disposent les escargots en rangs serrés sur le grill
Le Capucin pour la cargolada catalane (Photo La Gazette Catalane.com) Tous droits réservés 04 2019

Això és bo ! ( ça c’est bon !)

Je vous conseille « 12 minutes de cuisson sur braise blanche, retombante de sarments, il ne faut pas qu’elle soit trop chaude sinon l’escargot saute trop saisi au départ il se rétracte dans le fonds de sa coquille.» Une belle tranche de pain doré tartinée d’ailloli, un verre d’un subtil rosé Côtes du Roussillon, accompagneront votre plaisir et votre grand Bonheur !

Nos bonnes adresses

Le petit escargot catalan Escargots d’élevage certifiés Bio

Tel 06 01 90 53 89   Marché République à Perpignan le samedi matin.

L’Escargotière du Roussillon chem Baltaza, 66350 Toulouges –

Tel 06 11 64 44 83

Le pain perdu de Mamie Rose? Oh là là !

Texte et photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

Allez donc savoir ce qu’il m’a pris, ce matin, de fouiner dans la boîte aux souvenirs ! Soudain, en farfouillant, je déniche un vieux cahier d’écolier défraîchi… J’y découvre, parmi les feuilles jaunies par le temps, la belle calligraphie de ma grand-mère chérie, Manie Rose : Sa recette catalane du pain perdu ! Oh là là !
Là, les souvenirs gourmands des goûters de mon enfance m’ont submergé d’émotions… Ah ! Son pain perdu, délicieux !

  • Temps de préparation : 15 min – Temps de cuisson : 5 min – Difficulté :  Facile

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 belles tranches de pain rassis d’environ 1,5 cm d’épaisseur
  • 4 œufs de poules élevées en plein air en Tordères
  • 1/2 litre de lait entier frais de Cerdagne
  • 2 cuillères à café de cannelle + 1 cuillerée à soupe de sucre vanillé
  • 2 zestes de citron non traités
  • 4 cuillerées à soupe d`huile d`olive + 2 noix de beurre
  • Environ 200 g de sucre semoule et sucre glacé

Préparation de la recette

  1. Chauffer le lait sans bouillir, la cannelle et les zestes de citron dans une casserole
  2. Laisser infuser demie heure pour bien parfumer le lait
  3. Ôter les zestes, verser le lait tiède dans une assiette creuse.
  4. Battre les œufs en omelette dans un saladier,
  5. Verser-les dans une autre assiette.
  6. Tremper les tranches de pain dans le lait puis dans l’œuf et faire-les cuire dans une poêle avec huile d’olive et les noix de beurre (feu vif).
  7. Une fois doré des deux côtés,
  8. Déposer le pain perdu dans un plat, saupoudrer de sucre semoule et (Option sucre glacé )
  9. C’est prêt à être dégusté ! Offrez ce délicieux goûter à vos enfants ou petits enfants…. Ce pain perdu peut aussi servir de désert accompagné d’une boule de glace bio à la vanille naturelle… Ou d’autres parfums selon vos goûts.

Et vous, que faites-vous votre pain rassis ?

Recette des fèves à la Catalane

e vais vous livrer ici les secrets de cette recette transmise par la meva tia Maria (ma tante Maria)  de Tarerach…  C’est maintenant la période des primeurs ! Profitez-en pour ne choisir que de bons légumes du Pays Catalan !  A vos casseroles…. i Bon profit a tothom Amics !!!

Texte et Photo Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

Plat convivial à partager en famille

L’Art de vivre Catalan s’exprime d’abord par la richesse de sa gastronomie, présentée souvent à torts de façon restrictive au travers de quelques plats ! A Primavera, (au Printemps), un incontournable du Pays Catalan :  Faves a la catalana (Les fèves à la catalane). Un plat simple décliné en de nombreuses recettes, selon les régions : Aspres, Ribéral, Salanque, Conflent, Vallespir…. en fonction des goûts et des recettes familiales… Ce plat convivial, dévoile des nuances subtiles de fraîcheurs tout en exhalant de puissantes notes révélées par les accords délicats des charcuteries ! Gourmand et chaleureux, ces mets se plaisent à être partager ! 

Préparation : 45 minutes. Cuisson : 30 minutes.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 oignons nouveaux de Toulouges (cebes noves)
  • 1,50 kg de fèves entières avec cosses
  • 6 gousses d’ail
  • 1 citron non traité
  • 10 artichauts violets (carxofas de la salanca)
  • 5 Roustes (ventrèche)
  • 2  botifarra negra (boudins noirs)
  • 600 g de Saucisse catalane
  • Quelques feuilles de menthe fraîche
  • 1 cuillerée à café de cannelle en poudre
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 verre de vin blanc sec 
  • Une cuillère d’huile d’olive du Domaine La Canterrane à Trouillas
  • Fleur de sel de Salanque, poivre noir

Préparation

Fèves à la catalane 5 (Photo La Gazette Catalane).jpg
Fèves à la catalane (Photo La Gazette Catalane).jpg

De nombreuses recettes n’utilisent uniquement que les graines des fèves. Là, l’originalité est de cuisiner les cosses entières. Il faut les laver puis prendre soin d’ôter avec un couteau les filaments  des deux bords de chaque cosse.

Éplucher l’ail et les oignons, émincez-les finement.
Laver les artichauts, éliminez les feuilles dures
Couper les artichauts aux trois quarts de leur hauteur.
Les trancher en 4, retirez le foin de l’intérieur.
Dans une poêle, faites revenir dans l’huile d’olive les oignons y ajouter la saucisse,  les roustes coupées en quatre et les rondelles de Boudin
Dans une cocotte en fonte, déposer les fèves, les artichauts, les feuilles de laurier, du sel, du poivre et le verre de vin blanc puis un peu d’eau chaude.
Ajouter saucisse, roustes, rondelles de Boudin
Ajouter de l’eau chaude au cours de la cuisson si nécessaire

    • Ce diaporama nécessite JavaScript.

      Fèves à la catalane 21(Photo La Gazette Catalane).jpg
      Fèves à la catalane (Photo La Gazette Catalane)

Conseils & Astuces

Déguster le lendemain, L’attente ne sera que meilleure !
Cuire chaque ingrédient séparément pour mieux maîtriser la cuisson afin d’éviter que les fèves ne soient réduites en bouillie permet aussi d’obtenir des roustes et des saucisses bien dorées.

Le 23 Avril, c’est Sant Jordi !

La fête de la Sant Jordi c’est quoi ?

En Catalogne ou en Pays Catalan, cette belle Fête populaire a lieu au printemps chaque 23 avril. La Culture épouse le Romantisme pour célébrer ce jour-là le livre et les amoureux. Cette tradition veut que les couples s’échangent des présents : Quand les femmes remettent un livre ; les hommes, leurs offrent une rose.

Les origines de la Sant Jordi ?

Pour percer les explications de cette tradition il faut aller compulser le vieux livre de la mythologie catalane, la légende du preux chevalier Saint Georges, alias Sant Jordi… Saint patron de la Catalogne depuis depuis 1456. Cette fête doit son originalité à un mélange de traditions datant d’époques différentes. Au fait que Sant Jordi (« Saint Georges ») soit le patron de la Catalogne depuis le XVe siècle s’ajoutent la légende de Saint Georges terrassant le dragon pour sauver la princesse et la population de la furie du monstre (selon la légende, des roses rouges émergèrent du corps de l’animal traversé par l’épée de Saint Georges, qui en offrit une à la princesse) Si Sant Jordi est connu comme le Saint patron des amoureux c’est aussi .

Cette San Jordi toute symbolique  

Selon la légende, c’est le symbole de la victoire de la lumière sur l’obscurantisme, pour que puissent éclore les fleurs de la culture, symbole du succès du Bien sur le Mal. En Catalogne des personnes sont emprisonnées pour avoir simplement exprimé leurs  convictions quand toute l’Europe reste muette comme une carpe… Dans le Monde entier, dans le silence de l’indifférence générale et l’obscurité de nos consciences, des personnes sont emprisonnées par l’arbitraire tout puissant !

saint-george

Cette San Jordi est toute particulière et riche de symbolique ! C’est le symbole de la victoire sur l’obscurantisme, pour que puissent éclore les fleurs de la culture, symbole du succès du Bien sur le Mal.

Les mystères de la procession de la Sanch

Ce Vendredi Saint 19 Avril de 15h00 à 18h ne ratez pas la procession de la Sanch qui clôture les Fêtes Pascales en Pays Catalan ! 700 pénitents de la Confrérie de la Sanch défileront dans les ruelles du cœur de ville depuis l’église Saint-Jacques, la Cathédrale Saint Jean jusqu’aux jardins de la Miranda. 

penitants-sanch.jpg

Les origines

Le déroulement de la procession, codifié et immuable, est le même depuis six siècles, accompagné par ces chants, d’une funèbre beauté, que sont les goigs de la Sanch. Le 11 octobre 1416,  Vincent Ferrer né à Valencia, fonde en l’église Saint Jacques de Perpignan, l’Archiconfrérie de la Sanch (Sanch signifiant sang en français) avec pour mission d’offrir une sépulture religieuse aux condamnés à mort, mais aussi de commémorer la Passion du Christ par des processions, durant la Semaine sainte. Certains profanes ignares ou non catalans voire catalanophobes font l’amalgame rapide entre la capa ruxa avec le Ku Klux Klan…

Sanch_1

La Symbolique

Le Regidor, caparutxa (pénitent) rouge ouvre la Preciosissima Sanch de Nostre Senyor Jesus Christ, fait tinter la cloche, … ouvre la procession, la croix des injures avec ses symboles de la crucifixion (éponge, lance, roseau, marteau, tenailles…) puis les tambours précèdent les lourds «misteris» représentants grandeur nature, scènes et mystères de la Passion du Christ ou dédiés à la Vierge Marie. Ils sont portés sur épaules par des pénitents revêtus de la caperutxa rouge ou noire et par des femmes en mantille, représentants grandeur nature des scènes de la passion du Christ. Certains des caperutxas vont nus pieds, pour expier leurs péchés.

Comment devient-on Caperutxa ?

Aristocrates ou roturiers (Artisans, vignerons, maraîchers, médecins, avocats, commerçants, employés) syndicalistes et francs-maçons… On y entre par cooptation pour s’engager à participer à de fréquentes actions caritatives.

Fa molt de temps, il faisait si bon vivre en Pays Catalan !

L’Avia Rosa évoquait souvent, nostalgique, sans toutefois idéaliser le passé :  » Ici, autrefois, on n’avait pas grand chose mais on appréciait le peu que l’on avait, on était heureux ! Dans chaque village tout le monde se connaissait il y avait beaucoup de solidarité entre tous… Les portes n’étaient jamais fermées, les soirées d’Eté on prenait la fresca sur le pas de porte entre voisins Quin fart de riure !.. Aujourd’hui ?  Que de changements !  » L’Avia Rosa d’une mimique coutumière coupait court à son évocation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’Avia Rosa (Photo La Gazette Catalane)

Ce film touristique des années 30, au pays catalan (Vernet les bains, Perpignan, Rivesaltes, Port-Vendres, Banyuls, Cerbère, Collioure) nous révèle comment les catalans vivaient à cette époque. Reste à chacun d’effectuer sa réflexion.

 

 

Musée des Traditions populaires à Thuir
Musée des Traditions populaires à Thuir

Le Pays Catalan défiguré !

Dépôt sauvage de déchets de chantier sur territoire de la commune de Llupia (Photo La Gazette Catalane.com)

Dépôt sauvage de déchets de chantier sur la commune de Llupia (Photo La Gazette Catalane.com)

Conséquence de l’augmentation importante de populations et de l’urbanisation exponentielle de ces dernières décennies? Notre Pays Catalan serait-il condamné à subir des dégradations irréversibles ? En quelques années les actes d’incivilité s’y sont multipliés un peu partout ! Qui n’a jamais été le témoin oculaire d’individu indélicat balançant par la vitre de sa bagnole ses déchets sur la voie publique ? Qui n’a pas découvert en bords de route, abandonnés : Vieux matelas, pneus usés, bidons éventrés d’huile de vidange ou de peinture ?

Pour paraphraser la citation de Mahatma Gandhi « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite son environnement« 

Qui sont-ils ces gros porcs irresponsables qui altèrent gravement et durablement, notre cadre de vie et notre Pays Catalan ? Déchets d’emballages de chaîne de restauration rapide ou de cartons de pizzas, mouchoirs et couches souillés, prospectus, canettes, bouteilles et sacs plastiques, balancés sur les trottoirs ; mégots et paquets de cigarettes jetés sur le bitume… Ces déchets envahissent nos trottoirs, nos bords de route, nos plages ou nos forêts et campagnes.  Ce phénomène ne cesse de croître.

Qu’est-ce qu’un dépôt sauvage ?

Un dépôt sauvage est un dépôt d’ordures ponctuel ou régulier de quelque nature que ce soit dans un lieu où il n’est pas autorisé. Ces dépôts résultent d’actes d’incivisme se caractérisant par l’absence de gestionnaire du site sur lesquels ils sont déposés.

Quelles sanctions ?

Les peines maximales encourues sont les suivantes :

  • abandonner des déchets : 150 euros ;
  • embarrasser la voie publique en diminuant la sûreté du passage : 750 euros ;
  • abandonner des déchets à l’aide d’un véhicule : 1.500 euros,