Mois : juin 2017

Publicités

Dimanche 9 Juillet ? Prenez le maquis !

La Gazette Catalane édite le communiqué de Oui au Pays Catalan  :
« Le 18 juin 2016, notre mouvement lançait un appel à la résistance face à l’Occitanie imposée par Toulouse. En juillet, nous avons réuni les premiers maquisards à Montauriol, en prévision d’une importante action de mobilisation des citoyens des Pyrénées-Orientales. Ces précurseurs ont organisé la grande manifestation qui a réuni plus de 10.000 personnes le 15 septembre au pied du Castillet, à Perpignan. Depuis, Oui Pays Catalan s’est développé et transformé en force politique dotée de centaines d’adhérents.

 

Catalans per sempre (Photo La Gazette Catalane)
Catalans per sempre (Photo La Gazette Catalane)

Un an après le début du combat, nous invitons tous nos adhérents et sympathisants souhaitant rejoindre la défense du Pays Catalan à partager un repas-grillade à Fourques, dimanche 9 juillet dès 11h30, au Riu Major (itinéraire fléché au départ de la commune). Dans ce maquis de l’Aspre nous vivrons un événement participatif. Saucisse grillée, tomates du pays, vin et fruits seront servis pour 5 euros. Chacun portera ses couverts et du pain, et, s’il le souhaite, de la viande supplémentaire à griller, d’autres mets et boissons.
Ce deuxième Aplec du maquis, convivial et combatif, permettra de faire le point sur le combat contre l’Occitanie. Moment de ressourcement, il sera aussi l’occasion de lancer une nouvelle étape de résistance active en Pays Catalan. Jean-Luc Pujol, Maire de Fourques et membre du comité directif de notre formation, ainsi que Jordi Vera, notre coordinateur général, prendront la parole pour analyser le présent et fixer les futurs actes de renforcement d’une alternative politique générale. »
Renseignements et inscriptions au 06 75 74 25 49.
ENGAGEZ-VOUS AVEC « OUI AU PAYS CATALAN »
FEU COSTAT A «SÍ AL PAÍS CATALÀ»
22, boulevard Artistide Briand 66000 Perpignan Tel. 06 75 74 25 49
contact@ouiaupayscatalan.com
http://www.ouiaupayscatalan.tv
http://www.ouiaupayscatalan.com
https://www.instagram.com/Ouiaupays
https://twitter.com/ouiaupayscat

Fabuleux destin de Jahloul Bouchikhi alias CHICO

a Gazette Catalane a rencontré Chico leader du groupe Chico & The Gypsies, ambassadeur de la Paix à l’UNESCO. Il distille à tout va à travers le Monde un message de Paix, d’Amour et de tolérance. Rencontre d’un petit bonhomme au grand coeur. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est optimiste ! Pourtant la vie ne l’a pas épargné… Il a toujours su rebondir face à l’adversité entre périodes de doutes et vache maigre et assassinat par méprise de son frère, Ahmed Bouchikhi en 1973 à Lillehammer (Norvège) par le Mossad (service secret israëlien) … Chico Bouchikhi, est né à Arles en 1954 dans une famille modeste. Son père marocain est maçon. Sa mère est algérienne. Très tôt, ce rebelle n’éprouve aucun intérêt pour l’école… au grand désespoir de ses parents. 

Rencontre avec Chico…

Le destin est curieux. Le petit Bouchikhi fait la rencontre par hasard à 12 ans de Canut, l’un des fils Reyes. Ce jour là, Chico fait son entrée dans la famille de José Reyes. Vite adopté, il épouse la culture gitane et la musique et la carrière que l’on connaît. Ce gitan beur est aujourd’hui exemple de tolérance au delà des communautés et des cultures.…

Ambassadeur spécial de l’UNESCO pour la paix

Qui a oublié les affrontements inter communautaires entre gitans et maghrébins à Perpignan en hiver 2005?  «Le respect c’est la base de tout, respect de soi et celui des autres pour vivre ensemble. Je suis un symbole un exemple je crois, victime dans ma chair par l’assassinat par méprise de mon frère. J’ai pardonné à ceux qui l’on fait il n’y a que dans le pardon qu’on peut se reconstruire. » Il est devenu en 1995 ambassadeur spécial de l’UNESCO pour la paix…  «Aujourd’hui franchement je ne regrette pas ma démarche. Elle n’apporte que du bonheur autour de moi.  Le malheur apporte du malheur. Je suis très heureux d’avoir effectué ce choix. » Lance-t-il enthousiaste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vie est belle elle mérite d’être vécue, d’être partagée et non détruite. 

Toutes les grandes causes ont leur part d’utopies, le courage, c’est de s’obstiner pour qu’un jour elles deviennent réalité ! Dans une société où chacun tend à se refermer sur lui-même, à ne plus se préoccuper de l’autre, Chico insiste : »Il faut se servir de cette image des Gypsies ! On peut arriver à se comprendre, à s’apprécier. Aujourd’hui, moi le maghrébin et eux les gitans, faisons de la musique ensemble. N’est-ce pas là, le plus beau des dialogues ? »

Chico (Photo La Gazette Catalane).JPG

Le regard quoique noir de Chico dégage une immense bonté. Chantre de la tolérance il déclare : »Il ne faut pas essayer de mettre des barrières entre les hommes. Bien au contraire, il faut établir des passerelles humaines et culturelles… Avoir un regard qui va au-delà. La vie est belle elle mérite d’être vécue, d’être partagée et non détruite. » Il conclut par un « Aimez vous les uns les autres ! » À l’adresse de tout un chacun.

Chico and the Gypsies :

Concert le plus proche du Pays Catalan : Fleury d’Aude le 17 Août 2017

 

Charlotte Julian s’expose, nature, « ses Naïfs »

Du 25 juin au 23 juillet 2017 Charlotte Julian expose au Musée et traditions populaire à Thuir. Depuis de nombreuses années elle expose partout en France, rarement en pays Catalan ! Faut-il rappeler que nul n’est prophète en son pays !…

L’association Les Cimaises éphémères accueille l’interprète de «Comme une fleur de province», la fantaisiste et populaire chanteuse Charlotte Julian. Elle y dévoile son autre talent, son autre passion, la peinture. Eh, oui ! Notre Charlotte nationale a fréquenté à Perpignan dans sa jeunesse conservatoire de musique et Beaux Arts …

Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Affublée de son éternelle crinière rousse, le regard bleu profond, sur le ton de la confidence, la gentille Charlotte évoque : «J’ai fait les beaux Arts à Perpignan et je suis montée à Paris en 1969 pour chanter, devenir comédienne, pour exercer mon métier d’artiste. J’ai toujours conservé un joli petit coup de crayon. La peinture est un hobby pour moi» Il y a trente ans, à Paris, une amie lui demande de l’accompagner aux puces pour acquérir un Naïf. Les prix réfrènent l’amie. Spontanément, Charlotte, s’engage et fanfaronne :»Si c’est ce que tu veux, je t’en ferai un !« Après moultes essais laborieux, Charlotte peint son premier Naïf et l’offre à cette amie. «D’amis en amis ; de toiles en toiles, j’ai poursuivi pour faire plaisir !» Lance-t-elle dans un grand éclat de rire. Son second succès «Allez hop ! Tout le monde à la campagne» a probablement marqué son style pictural, son goût pour l’Art Naïf gentillet. C’est une artiste née, aujourd’hui accomplie ! «Cette peinture me correspond ! Ce tableau avec cette mémé devant sa porte avec ses chats je l’ai appelé : moi dans 10 ans. » Lâche-t-elle facétieuse.

Moi dans dix ans par Charlotte Julian (Photo La Gazette  Catalane)
Moi dans dix ans par Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Ses Œuvres figuratives minutieuses sont à son image, fraîches, pétillantes, colorées, natures… Elles sont empruntes de rêves d’une sérénité idéale et de souvenirs heureux d’enfance. «J’ai réalisé le rêve perdu de Maman, celui de devenir artiste !» Révèle-t-elle humblement.

Collioure par Charlotte Julian (Photo La Gazette  Catalane)
Collioure par Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Charlotte Julian semble davantage regarder le monde qui l’entoure avec les yeux de son âme bohème qu’avec ceux de la raison carthésienne. Pour certains, son Art Naïf peut paraître comme l’expression d’un infantilisme ou d’une niaise gaucherie. Pourtant, la stylisation et la simplification révèlent surtout l’imaginaire et le symbolisme d’un monde ingénu idéalement heureux…Utopie ou nostalgie ?

Musée Arts et Traditions  Exposition ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h30, Dimanche de 15h à 18h30. Entrée libre

La xamfaina, une explosion de saveurs d’Eté dans nos assiettes !

La xamfaina, est considérée comme l’un des meilleurs plats de base de la cuisine traditionnelle catalane. Çà ressemble au pisto espagnol et à la ratatouille niçoise. Cependant il existe de nombreuses variantes, avec ou sans poivrons, avec ou sans courgette, sans oignon, avec des aubergines braisées, etc…

 

Elle se déguste tiède, chaude ou froide, seule ou accompagnée, La xamfaina, se marie aussi bien avec de la viande qu’avec du poisson. Elle s’accorde à merveille avec la morue, le poulet fermier, les escargots, les riz…

Ingrédients pour 4 personnes.

  • 3 oignons de Toulouges
  • 3 poivrons verts
  • 3 poivrons rouges
  • 5 belles gousses d’ail
  • 2 Aubergines
  • 3 Courgettes
La xamfaina, l'un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)
La xamfaina, l’un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)

Préparation

Le principe d’élaboration est  la cuisson légume par légume.

  • Éplucher l’oignon et le couper en fines lamelles.
  • Faire revenir les oignons dans de l’huile d’olive chauffée.
  • Laver les poivrons, épépiner, couper en lanières, les ajouter à l’oignon.
  • Laisser cuire lentement.
  • Peler les gousses d’ail, les couper en rondelles les ajouter avec poivrons et oignons.
  • Couper les tomates couper en dés, les incorporer.
  • Ajouter deux ou trois louches d’eau chaude, petit à petit pour que la xamfaina ne colle pas.
  • Couper les courgettes en dés , les ajouter
  • Laver les aubergines, les peler en laissant quelque morceau de peau et les couper en dés plutôt gros.
  • Les faire frire légèrement dans une poêle avec un doigt d’huile, les égoutter, les incorporer les dernières minutes de cuisson.
  • Saler, ajouter persil, thym, origan, feuilles de laurier
  • Laisser mijoter à feu doux 40 minutes à couvert.

 

IMG_20170622_190435 (3).jpg
La xamfaina, l’un des meilleurs plats de base de la cuisine catalane (Photo La Gazette Catalane)

Fa molt de temps, il faisait bon vivre en Pays Catalan !

Quatre-vingt-seize ans, bon pied, bon œil… L’Avia Rosa évoquait souvent nostalgique sans toutefois idéaliser le passé :  » Ici, autrefois, on n’avait pas grand chose mais on appréciait le peu que l’on avait, on était heureux ! Dans chaque village tout le monde se connaissait il y avait beaucoup de solidarité entre tous… Les portes n’étaient jamais fermées, les soirées d’Eté on prenait la fresca sur le pas de porte entre voisins Quin fart de riure !.. Aujourd’hui ?  Que de changements !  » L’Avia Rosa d’une mimique coutumière coupait court à son évocation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’Avia Rosa (Photo La Gazette Catalane)

Ce film touristique des années 30, au pays catalan (Vernet les bains, Perpignan, Rivesaltes, Port-Vendres, Banyuls, Cerbère, Collioure) nous révèle comment les catalans vivaient à cette époque. Reste à chacun d’effectuer sa réflexion.

 

 

Pays Catalan : Vite ! Vite ! Un nouveau Monde à inventer …

Défiance envers les élites ? Rejet du système ? Résignation ? Que nenni ! Lors de toutes campagnes électorales, la plupart des alimentaires de la politiques possèdent les solutions à tous nos maux… Eh bien non ! A quelques nuances prés quelques mois après rien ne change ! Les salariés se font toujours plumer, les pauvres sont toujours plus pauvres…

L'oracle prédit un nouveau Monde à inventer (Phot La Gazette Catalane)
L’oracle prédit un nouveau Monde à inventer (Phot La Gazette Catalane)

Aux jeunes ?

Des emplois à temps partiel, au rabais ou précaires,   quelques mesurettes de circonstances pour les faire patienter…ou taire. Les revenus boursiers quant à eux montent crescendo sans que personne ne s’émeuve ! Les délocalisations continuent inéluctablement, des milliers de personnes perdent leur emplois…et leur perspectives d’avenir.

jean_le_vannier_2-1
Photo La Gazette Catalane 

Les retraités ?

Avec leurs modestes pensions vont encore essuyer les soi-disant « réformes » au nom l’équité sociale : Du cynisme ! Quand la priorité du moment est de supprimer l’ISF (Impôt sur la Fortune)

Les solutions ?

Le bon sens du peuple. Décider de l’avenir des citoyens au plus prés de chez eux ICI et MAINTENANT. La France demeure jacobine excessivement centralisée. Ni Bruxelles ni Paris ne peuvent plus décider désormais de la vie de millions de citoyens vivant à 1000 km… Il est nécessaire de ne plus confier le pouvoir à la même oligarchie ou à leurs valets soumis qui dirigent le pays depuis des décennies…

Les signaux ne mentent pas !

Nous vivons la fin d’une civilisation celle de la prééminence économique et culturelle de l’Occident, d’un mode de vie exclusivement basé sur le pétrole, les matières premières à profusion… Des atteintes irrémédiables sont portées à la Planète, à la vie, aux grands équilibres environnementaux. Nous nous obstinons à ne parler que de croissance économique, donc de spoliation des réserves naturelles de la Planète au détriment de nos enfants et des générations à venir.

 Vite ! Vite ! Un nouveau Monde est donc à inventer, très vite !

Chacun, conscient des dangers, doit s’y employer au quotidien, ICI et MAINTENANT pour l’avenir de nos enfants… Certes, cette approche n’est pas de mise, aujourd’hui dans les discours politiques ! Mais La Gazette Catalane concourt à la recherche de la vérité, en toute honnêteté. Engagez-vous dans cette démarche, avec la foi en l’Avenir !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Ici et maintenant (Photo La Gazette Catalane)

(Résultats législatives 2017) pour prendre connaissance mais demain rien ne changera sinon….

4ème circonscription

 Résultats
  • 57,97% 22193 votes
    Élu Sébastien CAZENOVE, REM La République en marche
  • 42,03%16092 votes
    Stéphane MASSANELL, FN Front National
Participation 44,67 %
Votes blancs et nuls 5,24 % Population ND Inscrits 97 099 Votants 43 372 44,67 %
Abstention 53 727 55,33 % Exprimés 38 285 39,43 %

Source: Ministère de l’intérieur

3ème circonscription

  • 59,31% 18501 votes
  • Élue Laurence GAYTE, REM La République en marche
Participation 43,50 % Votes blancs et nuls 5,93 %
inscrits 83 038 Votants 36 121 43,50 % Abstention 46 917 – 56,50 %
Exprimés 31 194 37,57 %

Source: Ministère de l’intérieur

2ème circonscription

  • 50,56%20477 votes
     Élu Louis ALIOT, FN Front National
  • 49,44%20025 votes Christine ESPERT, MDM Modem
Participation 45,64 % Votes blancs et nuls 3,73 %
Inscrits 96 636 Votants 44 108 45,64 % Abstention 52 528 – 54,36 %
Exprimés 40 502 41,91 %

Source: Ministère de l’intérieur

1ère circonscription

  • 57,22% 14720 votes
     Élu Romain GRAU, REM La République en marche
  • 42,78% 11007 votes Alexandre BOLO, FN Front National
    Participation 40,66 % Votes blancs et nuls 4,41 %
    Inscrits 70 972 Votants 28 856 – 40,66 % Abstention 42 116 – 59,34 %
    Exprimés 25 727 – 36,25 %

    Source: Ministère de l’intérieur

Focs de Sant Joan a Perpinya

Vendredi 23 Juin 2017 à partir de 20h le Castillet s’embrasera pour les Focs de Sant Joan (Feux de la Saint-Jean).

Sant Joan

Grande soirée

Perpignan, pour sa Festa Major, célèbre son Saint Patron : Saint-Jean Baptiste. Un florilège festif mariant, fête votive mâtinée de croyances païennes, de traditions populaires catalanes.

Le feu de la St jean est une tradition catalane. Il s’agit d’une soirée de fête qui se déroule une fois par an, le 23 juin, le jour du solstice d’été. La flamme du Canigou, symbole de la St Jean en Catalogne, est avant tout un message de fraternité et d’amour.Le solstisce d’Eté, Entre traditions et modernités, cette grande fête du partage convie les populations à festoyer avec en point d’orgue la traditionnelle célébration des feux de la Sant Joan, un grand spectacle pour une nuit magique : mapping, son, spectacle pyromusical, chants, danses, trobades… en quelques mots, une programmation à vous couper le souffle. C’est un magnifique lancement de la saison estivale à Perpignan.
Rendez-vous vendredi 23 juin : venez fêter la Saint-Jean 2017 autour de la flamme du Canigou !
Teniu cita el divendres 23 de juny : veniu a celebrar la revetlla de Sant Joan 2017 entorn de la flama del Canigó !

 

Montage : Charlotte Espel

Llauro : Véronique Puig, un rendez-vous avec le destin

Vous qui lisez ce reportage… Même s’il appartient au monde dématérialisé et virtuel il renvoie à l’humain, aux gestes nobles et éternels de la main du potier qui pétrit, modèle, façonne… Rencontre de Véronique Puig, installée céramiste à Llauro, petit village en cœur des Aspres.

Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (La Gazette Catalane)
Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (La Gazette Catalane)

Originaire de Thuir, à l’âge de vingt ans, elle part voir si l’herbe est plus verte en Bourgogne… Des études universitaires l’orientent vers une carrière de géographe spécialisée en pédologie, l’étude des sols… L’avenir de Véronique semblait tout tracé. Pourtant, à 25 ans, le destin l’invite à son rendez-vous. Une rencontre qui bouleversera sa vie. «J’ai sympathisé avec une voisine, potière, à qui je rendais fréquemment visite. Cette rencontre anodine m’a révélé que c’était le travail manuel de la matière qui me correspondait. Un métier intellectuel, le bureau, les dossiers, subir ma vie… trop peu pour moi !« Relate-t-elle. Forte de cette conviction, Véronique met son projet à exécution. Elle rejoint le Centre National d’Initiation et de Formation à la Poterie à Saint Sauveur en Puisaye, dans la Nièvre. Elle y obtiendra un CAP de tourneur en céramique. Elle se perfectionnera, une petite année, auprès d’un potier renommé, Jean-Pierre Bouley, installé prés de Cluny. A 30 ans, la nostalgie du pays pousse Véronique à regagner sa terre natale. Elle installera son atelier à Llauro, prés du Thuir du célèbre et dernier potier Eugène Marti.

L’alchimie

Les mains créatrices de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)
Les mains créatrices de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)

Dans le huis clos quiet de son atelier, le temps semble suspendu. «Pour moi, la terre représente un ancrage.» Souligne-t-elle et d’un geste précis, elle centre la boule d’argile sur la girelle. Concentrée, la tête inclinée au-dessus du tour, ses mains donnent forme à la terre. Enfin, elle relève la tête. Regard brillant, large sourire, elle semble heureuse…

Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (Photo La Gazette Catalane)
Véronique Puig potière à Llauro en Pays Catalan (Photo La Gazette Catalane)

La quarantaine sereine, Véronique Puig travaille à plein temps dans son atelier et crée des gammes d’objets utilitaires en grès émaillés. «Le séchage des pièces s’effectue en une huitaine de jours, à l’air libre. Puis, je les enfourne pour une durée de cuisson de 8 heures à 950 / 1000°. Le lendemain, j’ouvre le four, les pièces ont pris de la solidité. Elles conservent de la porosité qui permet à l’émail d’adhérer sans glisser. L’émail est un mélange d’oxydes et d’eau. Je parts d’une formulation chimique. Ces matières combinées entre elles vont se vitrifier en 12h de cuisson à 1280°. C’est de l’alchimie !» Déclare avec douceur Véronique. Afin de partager les émotions que procure la création manuelle elle informe : »Je propose aux adultes des cours d’apprentissage au tournage dans mon atelier. Il suffit de me contacter pour prendre connaissance des dates.»

Les oeuvres émaillées de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)
Les oeuvres émaillées de Véronique Puig (Photo La Gazette Catalane)

  • Où la retrouver ?
    3ème Mardi de Juin au marché pittoresque de Castelnou jusqu’au 2ème mardi de septembre de 10h à 19h.
    Stage petit groupe

Puig Bransolle Veronique

  • Contact : 12 rue des Cerisiers 66300 LLAURO
    Tél : 04 68 39 44 30 Mobile : 06 47 65 17 39 

Email : veronique.puig-ceramic@orange.fr