Charlotte Julian s’expose, nature, « ses Naïfs »

Du 25 juin au 23 juillet 2017 Charlotte Julian expose au Musée et traditions populaire à Thuir. Depuis de nombreuses années elle expose partout en France, rarement en pays Catalan ! Faut-il rappeler que nul n’est prophète en son pays !…

L’association Les Cimaises éphémères accueille l’interprète de «Comme une fleur de province», la fantaisiste et populaire chanteuse Charlotte Julian. Elle y dévoile son autre talent, son autre passion, la peinture. Eh, oui ! Notre Charlotte nationale a fréquenté à Perpignan dans sa jeunesse conservatoire de musique et Beaux Arts …

Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Affublée de son éternelle crinière rousse, le regard bleu profond, sur le ton de la confidence, la gentille Charlotte évoque : «J’ai fait les beaux Arts à Perpignan et je suis montée à Paris en 1969 pour chanter, devenir comédienne, pour exercer mon métier d’artiste. J’ai toujours conservé un joli petit coup de crayon. La peinture est un hobby pour moi» Il y a trente ans, à Paris, une amie lui demande de l’accompagner aux puces pour acquérir un Naïf. Les prix réfrènent l’amie. Spontanément, Charlotte, s’engage et fanfaronne :»Si c’est ce que tu veux, je t’en ferai un !« Après moultes essais laborieux, Charlotte peint son premier Naïf et l’offre à cette amie. «D’amis en amis ; de toiles en toiles, j’ai poursuivi pour faire plaisir !» Lance-t-elle dans un grand éclat de rire. Son second succès «Allez hop ! Tout le monde à la campagne» a probablement marqué son style pictural, son goût pour l’Art Naïf gentillet. C’est une artiste née, aujourd’hui accomplie ! «Cette peinture me correspond ! Ce tableau avec cette mémé devant sa porte avec ses chats je l’ai appelé : moi dans 10 ans. » Lâche-t-elle facétieuse.

Moi dans dix ans par Charlotte Julian (Photo La Gazette  Catalane)

Moi dans dix ans par Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Ses Œuvres figuratives minutieuses sont à son image, fraîches, pétillantes, colorées, natures… Elles sont empruntes de rêves d’une sérénité idéale et de souvenirs heureux d’enfance. «J’ai réalisé le rêve perdu de Maman, celui de devenir artiste !» Révèle-t-elle humblement.

Collioure par Charlotte Julian (Photo La Gazette  Catalane)

Collioure par Charlotte Julian (Photo La Gazette Catalane)

Charlotte Julian semble davantage regarder le monde qui l’entoure avec les yeux de son âme bohème qu’avec ceux de la raison carthésienne. Pour certains, son Art Naïf peut paraître comme l’expression d’un infantilisme ou d’une niaise gaucherie. Pourtant, la stylisation et la simplification révèlent surtout l’imaginaire et le symbolisme d’un monde ingénu idéalement heureux…Utopie ou nostalgie ?

Musée Arts et Traditions  Exposition ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h30, Dimanche de 15h à 18h30. Entrée libre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s