Ma recette des Escargots à la Catalane…

Ô Lala ! C’est l’un des plats les plus goutteux de la gastronomie catalane… Je vais vous livrer ici ma recette inspirée de celle confiée par le vieux Firmin, autrefois vigneron à Tarerach en bas Conflent…Vous savez prés de ces merveilleux petits villages d’Arboussols et de Campoussy. Aixo és bo ! Vous m’en direz des nouvelles !

Notre gastronomie reflet de notre identité

L’Art de vivre Catalan s’exprime d’abord par les expressions de sa gastronomie, présentée souvent à torts de façon restrictive, caricaturale au travers de quelques plats !

Pour 2 personnes
Temps de préparation : 35 min. Temps de cuisson : 1 heure


« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »,
  • 100 escargots petits gris (Quantités a augmenter selon l’appétit des convives )
  • 3 beaux oignons jaunes émincés
  • 4 belles tranches de ventrèche fraîche débitées
  • Une poignée de champignons secs
  • 100 g de jambon cru de pays découpé en petits morceaux
  • 300 g de chair à saucisse
  • 1 poivron vert + 1 poivron rouge coupés en petits dés
  • 1 grande + 1 petite boites de tomates concassées
  • 25 cl vin blanc sec + 25 cl Byrrh (ou Maury)
  • 5 gousses d’ail hachés

« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »,

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »
  • Laver les escargots à l’eau vinaigrée les faire baver puis rincer 3 fois à l’eau froide
  • Les faire dégorger à la poêle avec un peu d’huile d’olive puis les rincer à nouveau.
  • Faire chauffer le lard dans une sauteuse
  • Y faire blondir les oignons puis la ventrèche
  • Ajouter les poivrons coupés en dés
  • Incorporer le jambon sec
  • Déglacer avec le vin blanc, le Byrrh (ou Maury)
  • Ajouter les boites de tomate et les escargots.
  • 2 Branches de thym, 1 feuille de laurier,
  • Saler, poivrer compléter avec l’ail haché et une pincée de piment d’Espelette.
  • Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu tout doux et à couvert 1 heure

« Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »

Que boire ?

Le Collioure blanc à la belle robe jaune clair aux de reflets verts, révèle des notes fruitées d’agrumes marquées par le grenache gris. En bouche c’est un vin possédant une très belle vivacité. Osez découvrir ce Collioure blanc le partager avec cette belle recette d’escargots à la catalane ! A servir frais, 12°C. « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

La cargolade, tout un art !

Ici la tradition de la cargolada se perpétue de génération en génération : Tout un savoir-faire ! Pourtant pas si simple… Elle symbolise, à elle seule, ce bel Art de vivre Catalan hérité de nos aïeux ! Cette tradition survivra-t-elle encore longtemps ?

Nostra cuina també es la cultura catalana !

La cargolada ? Això és bo !

Ici, en Pays Catalan, la cargolada, est sacrée ! Encore faut-il respecter le dicton ancestral Pel juliol, ni dona ni cargol… Sonnons le rassemblement de réunions familiales, retrouvailles rugbystiques, rassemblements amicaux ! Ce serait une véritable hérésie que certains arrivent juste à l’heure de se mettre la pique dans les doigts ! La cargolada a son rituel et nul catalan qui se respecte ne peut y déroger. Ainsi, sur les coups des 11 h, les invités se rassemblent. Chacun met la main à la pâte pour participer à la préparation et partager déjà un bon moment de rigolade. Un bon Byrrh ou un excellent Banyuls assorti d’une rondelle de citron revigorera (s’il faut) l’appétit de chacun !

Texte & Photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés 05 2020

( L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! )

A chacun sa mission !

Certains grattent au couteau la coquille, ôtent l’opercule, d’autres mains assaisonnent chaque escargot de sel mêlé au poivre, le secoue afin de retirer les surplus, des doigts experts disposent les escargots en rangs serrés sur le grill. Les puristes feront rougir le flambado (Capucin) cornet métal percé au bout, avant d’y déposer du sagi rance pétri de piment d’Espelette à fondre et arroser chaque coquille lors de la cuisson. Retirer le grill dès que la bave jaune se fige.

La Gazette Catalane.com - 
Certains grattent au couteau la coquille, ôtent l’opercule, d'autres mains assaisonnent chaque escargot de sel mêlé au poivre, le secoue afin de retirer les surplus, des doigts experts disposent les escargots en rangs serrés sur le grill
Le Capucin pour la cargolada catalane (Photo La Gazette Catalane.com) Tous droits réservés 04 2019

Això és bo ! ( ça c’est bon !)

Je vous conseille « 12 minutes de cuisson sur braise blanche, retombante de sarments, surtout pas de braises vives il ne faut pas qu’elle soit trop chaude sinon l’escargot saute trop saisi au départ il se rétracte dans le fonds de sa coquille.» Une belle tranche de pain doré tartinée d’ailloli, accompagnée d’un verre de rosé frais des Côtes du Roussillon, agrémenteront plaisir et grand Bonheur ! C’est ça l’Art de vivre Catalan !

Le bon accord vin

Couleur du vin : rosé
Appellation : AOC Côte du Roussillon
Région : Agly

Nos bonnes adresses

Le petit escargot catalan Escargots d’élevage certifiés Bio Tel 06 01 90 53 89

L’Escargotière du Roussillon chem Baltaza Toulouges Tel 06 11 64 44 83

Le Prieuré de Marcevol

Aujourd’hui, je n’ai pu contenir l’irrésistible envie de me rendre à Marcevol et de profiter de son surplomb sur la vallée de la Têt pour admirer un exceptionnel et majestueux panorama. Là, le temps m’a semblé intemporel m’offrant un tête à tête contemplatif… Qui du prieuré de Marcevol ? Qui du Canigou ? Est celui qui admire l’autre depuis des siècles ? Puis, un souffle délicat de Tramontane s’invita pour guider mes pas jusqu’au parvis de l’église Sainte Marie de Marcevol, Surmontée d’un clocher mur asymétrique composé de 4 baies, son splendide portail orné de marbre rose provenant des carrières de Villefranche du Conflent. La porte, tenue par deux vantaux ornées de pentures caractéristique de l’Art du fer forgé catalan m’invita à entrer. Mon regard s’ouvrit émerveillé sur la sobriété intérieure de cette ancienne prieurale aux somptueux volumes épurés à trois nefs. Le silence des lieux me prodigua une douce quiétude, surprise par un monumental bénitier roman en pierre monolithe. Chemin faisant, jusqu’à l’absidiole un autel m’accueillit. Là, au-dessus, je découvris une remarquable fresque romane du XIIe siècle, représentant le Christ en Majesté.

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com.Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Prendre la direction de Prades, passé Vinça, au centre Marquixanes tourner à droite direction Arboussols, Prieuré de Marcevol. Il a été fondé au XIIe siècle par les chanoines de l’ordre monastique du Saint-Sépulcre. Après la Révolution, le prieuré devint un domaine agricole jusqu’en 1970. Propriété d’un particulier c’est en 1972 que débute sa restauration réalisée par une association bénévoles et d’architectes. Depuis 2002 c’est une fondation reconnue d’utilité publique pour gérer et animer le site en organisations de concerts, d’expositions, d’accueil de groupes…

07facade
Photo Archives restauration Marcevol 66

.

Hameau de Marcevol ARBOUSSOLS Ouvert du 2 juin au 31 octobre 2020 Tarif entrée 3 €

Contact Tel 04 68 05 24  et 04 68 05 75

  • Mardi11:00 – 12:3014:30 – 18:00
  • Mercredi11:00 – 12:3014:30 – 18:00
  • Jeudi11:00 – 12:3014:30 – 18:00
  • Vendredi11:00 – 12:3014:30 – 18:00
  • Samedi11:00 – 12:3014:30 – 18:00
  • Dimanche11:00 – 12:3014:30 – 18:00

Périllos, village mystères

Aux confins du Pays Catalan, juché sur un massif calcaire lunaire, une petite route égarée vagabonde ça et là dans la garrigue battue par les vents en rafale, animée de chants de cigales en Été. Là, oublié de tous, repose Périllos. Ce village dresse en oripeaux les vestiges d’habitats vidés peu à peu de ses habitants. Pour autant, aujourd’hui encore bruissent entre les ruines les souffles et soupirs des légendes de Périllos…

Texte & Photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés 05 2020

Fruits et racines sont même commune mesure qui est l’arbre (Citadelle Antoine de Saint-Exupéry)

Jongleur de mots, Souffleur d’idées, Révélateur d’images… La Gazette Catalane vous propose (gratuitement) de mettre en avant vos talents, artistiques, littéraires, sportifs, économiques Vos parcours singuliers de vie, vos étonnants savoir-faire, vos extraordinaires engagements… ou ceux d’une personne que vous admirez.

Combien ont en mémoire les hommes et les femmes qui ont vécu à Périllos? Les temps où résonnaient encore éclats de rires des enfants, éclats de voix des grandes personnes ? Jean-Paul PLANELLA, cultive ses racines entre Opoul et Périllos « Je connais très bien l’histoire de ce village, pour y avoir passé une partie de ma vie, avec mon père et surtout mon oncle ,qui lui était le maire Gardeil Georges) jusqu’ au mariage avec la commune d ‘Opoul… » Et Jean-Paul Planella de se souvenir  » Le dernier habitant à avoir quitté Périllos ( il y était né aussi ) s’appelait Aimé Pujol , dit « Aymanet »). Quant au dernier berger de Périllos, c’était un natif d’ Opoul aux origines Périllonaises, il s’appelait Alain Estanouse. » Imaginons ce brave berger s’en aller, laissant derrière lui les souvenirs d’une existence aussi rude qu’heureuse, le cœur lourd de quitter son village, pour s’établir plus bas à Opoul…

Le saviez-vous ?

« Le nom de Périllos vient du vieux catalan , Perellons , qui veut dire petite poire. » Rappelle Jean-Paul Planella. Le blason des seigneurs  de Périllos arborait trois poires.

Prés du parvis de l’église romane du XIIe siècle consacrée à Saint Michel, sur le mur autrefois une salamandre témoignée des liens avec les chevaliers de la table ronde. Disparue ! En cette place, deux plaques commémoratives célèbrent le pèlerinage de Ramon de Perellos y Roccaful (premier du nom) au Purgatoire de Saint Patrick, en Irlande, suite au décès mystérieux de son ami et Roi d’Aragon, Juan 1er. Nombreux soupçonnaient Ramon de Perellos y Roccaful, (Grand maître de l’ordre de Malte) celui-ci aurait réalisé ce voyage en preuve de son innocence. A son retour, Ramon fit des révélations qui entretinrent plusieurs légendes, comme l’existence, sur ou sous”ses terres, des passages à l’autre monde”… Comment expliquer le changement d’orientation de l’église à l’origine Nord-Sud reconstruite dans la norme Est-Ouest ?

Le chant des cigales, le chant du coq, l’angélus vous insupportent ? Surtout ne vous rendez pas en ces lieux ! Restez donc bien confiné(e) parmi les bruits, le vacarme, le boucan, le charivari citadin… Périllos est un lieu qui ne supporte pas les éclats de voix, les cris, le tumulte… Il se mérite !

Monastir del Camp à Passa, joyau de l’art roman catalan

Combien sommes-nous de Catalans de souche ou d’adoption à ne pas avoir encore visité ce joyaux de l’Art roman catalan des XIe et XIIIe siècles ? Classé aux Monuments Historiques par liste de 1862 par Prosper Mérimée… Ces lieux chargés d’Histoire et de Légendes font résonances à notre culture catalane !

monastir del camp 'Photo La Gazette Catalane).jpg

Nul ne peut rester insensible à la joliesse et au charme de cette imposante bâtisse environnée de vignes ! Là, des siècles d’Histoire vous contemplent. Une lourde grille de fer forgé se dresse devant le visiteur en passage obligé vers des ailleurs intemporels. Sitôt franchie, le silence poussé par le souffle d’air des lieux, happe le visiteur pour l’entraîner aux confins des mystères de l’Histoire et de ses Légendes. Chacun, ici, entre en communion avec lui-même, prend conscience de sa propre existence loin des fureurs du Monde.

Monastir del camp (PhotoLa Gazette Catalane).jpg

Cet ancien prieuré organisé autour d’un cloître gothique… Il est situé dans les Aspres prés de Thuir. C’est un haut lieu de légendes locales avec comme acteurs principaux : Charlemagne, les Sarrasins, des moines Augustins et des chanoines Bénédictins, la Vierge Marie, une source miraculeuse, la Révolution, la Famille Jaubert de Passa.

Portail du Monastir del camp (Photo La Gazette Catalane).JPG

Hameau du Monastir del Camp, 66300 Passa 

1905 Hameau du Monastir del Cam, 66300 Passa Tel 04 68 38 80 71

Visites les samedis et les dimanches de 15 à 18 heures ou sur rendez-vous pris à l’ avance. En juillet et août, tous les jours de 15 à 19 heures excepté le jeudi

La belle légende populaire de la création du Pays Catalan…

Çà se passe ainsi, au soir du 7ème jour de la Création…. Alors qu’ils effectuent le tour du propriétaire, le Grand Architecte de l’Univers précède…Devinez qui ? Mais ouiiiii ! Vous le connaissez (de nom) ! C’est… Saint Pierre en personne ! Ensemble, ils inspectent scrupuleusement le Monde que le Dieu vient de créer en vérifiant :  » Là, c’est la mer ; ici, les terres ; par là-bas les montagnes, puis les rivières et enfin là-haut le ciel et les nuages…  »

C’est alors que le timide Saint Pierre, à la fois hésitant et condescendant, ose interrompre Dieu: « Voyez.. Ce tout petit bout minuscule de Terre, j’y distingue : La mer, la montagne, le Canigou, la campagne, la vigne, la Tramontane et le soleil… N’est-ce pas un peu trop injuste pour les autres territoires, ce petit coin de Paradis ?  » Bon comme le pain, Dieu se retourne pour lui rétorquer d’un sourire facétieux : « J’ai fait cette belle faveur aux Catalans (Homo catalanus) car je sais qu’ils resteront très discrets sur mes faveurs. »

A ces mots le Créateur prend congés de Saint Pierre par un  » Sempre endavant mai morirem ! Bon dia Pere i fins aviat Pere !  » C’est dans ce minuscule petit paradis que des siècles durant, s’est forgée, discrète, l’âme catalane servie délicieusement par sa langue, ses traditions vivantes, sa gastronomie populaire, son bel Art de vivre… Soyons TOUS convaincu(e)s et fier(e)s de transmettre aux jeunes générations d’aujourd’hui, quelque peu déracinées et désorientées, nos belles valeurs simples de bonheur nécessaires à la joie de vivre !

Ma recette : La crème traditionnelle catalane

Découvrez, dans cette vidéo inédite, ma recette de la crème catalane traditionnelle avec quelques touches particulières que je tiens de ma grand-mère Mamie Rose (cuisinière hors pair). Aux accords parfaits de parfums délicats de cannelle et d’arômes discrets de citron vert s’expriment aussi les délicatesses de la badiane et de la vanille…. Si facile que même un(e) débutant(e) la réussira. Voulez-vous partager cette délicieuse recette ?

Crème catalane ou crème brûlée ?

Aqui, totes rapaxades s’acaben amb una crema catalana ! Fa temps, qui mateix, dans les Aspres au cœur du Pays Catalan, cette crème n’était pas caramélisée. Au lait de vache, était préféré celui de chèvre ou bien de brebis… car les troupeaux étaient nombreux dans les Aspres. Aujourd’hui, LA recette de la crème catalane est trop souvent dénaturée sur le Web par de nombreuses versions fantaisistes présentées comme la VRAIE recette… Deù n’hi do ! La crème Catalane n’est pas une crème brûlée ! Sa cuisson s’effectue dans une casserole sur le feu et non pas au bain-marie au four. Affirmer que ma recette est la vraie serait plutôt trop prétentieux de ma part. Chaque famille, chaque « région » du Pays Catalan en possède ses propres versions. Une bonne crème catalane réussie, tient à l’équilibre des bons dosages de chacun des ingrédients : Cannelle, œufs, citron, farine de maïs, vanille, anis étoilé ( badiane) Par soucis de santé, j’avoue que je réduis volontairement la quantité de sucre à sa plus simple expression. Toutes rapaxades se terminent par une crèma catalana !

Ingrédients (si possible bio et locaux)

Pour 6 personnes

  • 1 l de lait entier             
  • 6 jaunes d’œuf fermiers           
  • 100 g sucre roux non raffiné bio                   
  • 60 g maïzena                 
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 gousse de vanille de Madagascar
  • Anis étoilé ( badiane )       
  • Zestes de citron vert non traité

La gastronomie reflet de l’identité

Temps total : 25 min Préparation : 10 min Cuisson : 15 min

Rincer votre casserole sous l’eau froide (ainsi le lait n’accrochera pas dans le fond de la casserole)

Porter à ébullition 3/4 l de lait avec : Sucre, zeste de citron, bâton de cannelle, gousse de vanille évidée, badiane (subsiste en bouche ce goût suave anisé ). 

Laisser infuser 15 min à couvert pour préserver tous les arômes avant de passer l’ensemble au chinois.

Dans un saladier, Battre au fouet le 1/4 de l de lait froid réservé avec jaunes d’œuf et  maïzena

Verser le lait bouillant infusé sur cette préparation puis mélanger énergiquement au fouet.

Verser cette crème obtenue dans votre casserole faire monter à température, remuer sans cesse.

Dés le frémissement de l’ébullition compter 2 min la crème s’épaissit sans bouillir sinon elle brûlera. Touiller régulièrement à la cuillère en bois.

Verser cette crème aussitôt dans des ramequins en terre cuite et laisser refroidir puis conserver au frigo.

Sortir du frigo avant de servir, saupoudrer d’une couche de sucre roux et caraméliser au chalumeau, au fer ou à défaut au four position grill.

Ô La la ! La créma catalana i Bon profit !

Texte & illustrations vidéo-photos Jean-Luc Modat

Tous droits réservés

cover photo, L’image contient peut-être : texte et nourriture

Privilègier les circuits courts c’est opter pour la fraîcheur et la traçabilité ! Consultez la liste des producteurs du Pays Catalan qui organisent les livraisons de fruits et légumes de leurs productions. #LISTELIVREURS