Côtes de porc rôties sur patates douces

Costelles de porc rostides sobre un llit de moniatos

Par Jean-Luc Modat

Voici un plat d’Automne, simple, rustique mais diablement sympathique ! Concocté à base d’ingrédients basiques sans prétention… Alors, (me direz-vous) comment de si modestes côtes de porc peuvent-elles être les actrices sublimées d’un plat goûteux ? ( Nous y voilà ! Fallait s’y attendre…) Si la patate douce se cuisine comme la pomme de terre, son côté suave et sa douce texture fondante en bouche l’autorise à s’inviter autant dans des plats salés qu’en desserts sucrés… Ici, elle s’est imposée en version « légume » pour accompagner ces belles côtes de porc à l’échine. Faites-vous donc plaisir ! Offrez-vous du temps ! Tout commence par le fait-maison…

La Patate douce

C’est un fruit ! Riche en fibres, en provitamine A, en Vitamine B9, E, C, B6 et en manganèse.

Préparation 15 min

10 min autocuiseur 40 min four

Réalisation Facile

Ingrédients (pour 2 personnes)

2 côtes de porc à l’échine
1 grosse patate douce du Pays Catalan
1 bel oignon jaune
5 gousses d’ail
Huile d’olive
Laurier Thym Romarin
1 verre vin blanc + 1/2 verre Armagnac
Poivre noir + sel

Réalisation

Préchauffer le four à 180° C (th.6) Éplucher 1 patate douce la couper en tranches de 2cm d’épaisseur Les cuire dans 1 autocuiseur (10min dés pression soupape) Puis les disposer dans 1 plat allant au four, ajouter oignon taillé en julienne, gousses d’ail.

Assaisonner les côtes de porc des deux côtés – Les déposer sur les légumes et agrémenter de romarin, thym, feuilles de laurier et filet d’huile d’olive. Couvrir de papier sulfurisé. 

Enfourner à mi-hauteur à 180 º C, 20 min. Tourner les côtes. Ajouter vin blanc et cognac. Poursuivre la cuisson 10 min à couvert. Arroser souvent les côtes avec le jus. Découvrir et poursuivre à 200 º C pour dorer la viande.

Accords

Domaine d'Elie en Pays Catalan

Pour accompagner ce plat gourmand de Côtes de porc rôties sur son lit de patates douces, je conseille de découvrir un petit vin de pays ce merveilleux rosé catalan élevé au Domaine d’Elie à Thuir par Jean-Claude Batlle, un artisan vigneron passionné !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération.

Le rugby, c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour et quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains. C’est quand même l’essentiel.

Jean-Pierre Rives (Sculpteur et ancien joueur de rugby pour la France).

Le Domaine d’Elie 6 rue Godefroy. Thuir 66300.

06 09 66 07 85 Mail: domaine.elie@gmail.com

Pourquoi le Canigou s’appelle Canigou ?

Per què es diu Canigó, Canigó ?

Si comme moi, chaque matin, vous jetez un coup d’œil furtif mais bienveillant sur le Canigou, pour bien vous assurer qu’il soit toujours là… Vous êtes-vous posé la question sur les origines de son curieux nom ? Je me suis résolu à effectuer des recherches et voilà ce que j’ai déniché !

Altitude 2785 mètres. Montagne sacrée des Catalans.

Les origines les plus probables du nom Canigou

Peuples énigmatiques, installé sur les berges orientales de Méditerranée en Phénicie, région qui correspond à peu prés au Liban actuel, les Phéniciens appelés aussi ‘le peuple pourpre’ à cause de la teinture pourpre qu(ils produisaient à partir d’un coquillage Au VIème siècle av. Jésus Christ ils fondent Pyréné probablement dans l’anse de Collioure et installèrent un comptoir commercial pour fonder Port-Vendres dans la perspective de relier plus aisément l’Occidental à l’Orient… Probablement faut-il trouver à cette époque les origines du nom Canigou ! Car pour les phéniciens, kan, signifiait montagne. Pour exprimer la grandeur de cette montagne détachée du massif environnant, ils ont ajouté un superlatif (Kan) soit Kankan (prononcé Kanigan) le Mont des Monts. repérable de loin par ces intrépides marins. Les Grecs leur succédèrent ici. Le Kanigan des Phéniciens, se transforma en grec en Kanigon ( gon signifiant en forme de cône).

Vous aussi vous avez pu lire sur le Web de nombreuses fois cette définition puérile communément accordée (à tort) au nom : « Canigou signifie en catalan, dent de chien. Sa forme y fait bien penser ! » Serait-ce là une façon mièvre de déprécier la belle symbolique que représente ce massif dans l’identité catalane ?! Cela ne peut être voyons ! Déu vos guard ! Car, précisons : En Catalan un chien se dit « gos« 

 

Recette catalane du Poulet dominical

Par Jean-Luc Modat

C’était hier ! Oh, il n’y a pas si longtemps que ça, au temps où la messe dite, notre appétit aiguisé pressait nos pas légers pour rejoindre, allegro, le rendez-vous gastronome du bon poulet dominical qui émerveillait tant nos papilles gourmandes ! Ce plat délicieux et simple invitait toujours un petit air de fête à de belles et exubérantes tablées familiales… Pour rendre hommage à ces souvenirs gastronomiques que nous avons très certainement partagés, je vous confie ma recette catalane du poulet au four comme avant… Bon profit Amics i fins Aviat !

Gifs animés automne

Exhausteur de goûts, exaltateur de saveurs !

La nostra Cuina catalana (notre cuisine catalane) est rustique, épicée, métissée, colorée, ensoleillée, matinée d’influences méditerranéennes très marquées… Ce patrimoine culinaire familial se nourrit aussi de l’authenticité de son territoire, de ses terroirs, du caractère de sa population… reflets de l’identité catalane !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Cuisiner, c’est Aimer offrir du plaisir !

Alors que la multitude abêtie adepte de la malbouffe dédaigne la gastronomie qu’elle considére comme un vieux machin dépassé… Les esprits avertis s’attachent, eux, aux Arts régionaux du bien vivre, aux traditions locales, aux caractères des terroirs, aux typicités des vins, aux goûts et saveurs authentiques… comme des valeurs refuges rassurantes en échos à ce Monde standardisé, aseptisé, insipide. Je m’attache donc, ici, à vous offrir mes meilleures recettes familiales, goûteuses, dans cette rubrique « Ma Cuisine catalane d’hier et d’aujourd’hui  » (La meva cuina catalana d’ahir i d’avui)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Ingrédients

1 poulet fermier entier découpé en quartiers ou 2 cuisses + hauts de cuisses

3 tomates débittées en rondelles épaisses ( si c’est la saison)

1 citron non traité

6 pommes de terre de Cerdagne

1 verre de vin blanc + 1/2 verre de Banyuls

8 échalottes coupées en julienne

5 gousses d’ail + 2 branches (1) thym+ (1) romarin + Persil frais

Huile d’olive + poivre noir + fleur de sel + paprika doux + cannelle poudre

Réalisation

Recette traditionnelle catalane du Poulet dominical (Jean-Luc Modat)

Sur une plaque pâtissière ou sur sole du four verser de l’huile d’olive

Hacher le persil et l’ail. Eplucher et découper les pommes de terre les découper en rondelles épaisses. Eplucher et débiter les échalottes. Découper les tomates (si c’est la saison) et le citron en rondelles épaisses

Disposer sur la sole ou la plaque : Pommes de terre, échalottes, saupoudrer de paprika doux et de noix muscade

Saler, poivrer les morceaux de poulet les disposer sur le lit de pommes de terre ajouter (tomates) et citron. Epandre persil ail, paprika, cannelle. Arroser d’huile d’olive

Cuire au four pendant 15 min à 250 ° C. Retourner le poulet verser 1 verre de vin blanc. Poursuivre la cuisson 20 min à 200 ° C. Retourner et arroser les morceaux de poulet cuire encore 20 min. Poursuivre 15 min en mode grill 180° C. Arroser. Les pommes de terre seront confites….

Textes et photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Bon profit Amics !

Recette catalane de la tarte aux pommes de mon enfance…

Par Jean-Luc Modat

C’est la tarte que me préparait ma grand mère, Mamie Rose. Je vous propose cette belle recette catalane de tarte aux pommes de Sahorre. Accordez-vous donc ce temps plaisir, les yeux fermés, à vous délecter… Chaque bouchée gourmande vous transportera en enfance heureuse. Pas de Bonheur sans partage ! Ainsi, déciderez-vous de régaler vos enfants et/ou vos petits enfants en les invitant à un savoureux goûter ou à un délicieux dessert ! Vous m’en direz des nouvelles !

Recette catalane de la tarte aux pommes de mon enfance

La gastronomie catalane reflet de notre identité

Préparation 15 min  Cuisson 35 min

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Ingrédients pour 6 gourmand(e)s

1 pâte brisée ou feuilletée prête à l’emploi. Je préfère la feuilletée

 6 pommes golden pelées, évidées et coupées en dés (environ 1 cm)

2 oeufs

60 g de beurre fondu

125 g d’amandes en poudre

5 cuillères à soupe de sucre roux

2 cuillères à soupe de fleur d’oranger

2 cuillères à café de cannelle en poudre de Ceylan

Préparation

Préchauffer le four à 210° C. (th. 7). Etaler la pâte et garnir un moule à tarte piquer le fond de pâte à la fourchette.

Eplucher les pommes, les débiter en dés de 1 cm. Ajouter la fleur d’oranger + 2 c. à soupe de sucre, mélanger.

Battre ensemble œufs, sucre, poudre d’amandes, beurre, cannelle

Mélanger les pommes coupées en dés avec cette préparation

Enfourner et cuire 35 mn jusqu’à obtention d’une surface dorée caramélisée. Laisser refroidir sur une grill. Servir tiède.

Recette catalane de la tarte aux pommes de mon enfance

Bon profit Amics !

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Ma recette familiale de pieds de porc mijotés

Par Jean-Luc Modat

La meva recepta familiar de peus de porc guisats

Voici un plat typique de la cuisine familiale traditionnelle catalane ! Si, sa seule évocation rebutera sans nul doutes autant d’adeptes de la malbouffe que d’ayatollahs de la cuisine aseptisée… En revanche, gourmets et épicuriens; quant à eux, saliveront de plaisir tant ce plat familial traditionnel est goûteux, sublimement exquis, ensoleillé ! Partageons ensemble cette belle recette ! Cuineu aquest deliciós plat amb jo ! ? (Cuisinez ce bon plat avec moi !)

Benvinguts Bienvenue Welcome benvenuto

Magnifique cuisine de caractère aux subtils mélanges

Notre Cuisine Catalane est généreuse, gouteuse, méditerranéenne, aux caractères bien trempés à l’image des Catalans. Je me fais, ici, chantre de la cuisine catalane familiale riche de ses terroirs aux recettes transmises (il n’y a pas si longtemps encore) de génération en génération..

Ingrédients (pour 2 personnes)

2 pieds de porc fendus en 2

Ingrédients pour le court bouillon :

1 bel oignon jaune piqué de clous de girofle

5 gousses d’ail écrasées

2 carottes + 1 poireau + 1 navet + 1 petite branche de céleri

1 bouquet garni (frigolette + laurier + romarin)

1 verre de vin blanc

Ingrédients du mijoté

500 g de navets du Pays

2 dl. d’huile

2 oignons finement hachés

4 gousses d’ail écrasées

1 petit poivron vert émincé

1 verre de vin blanc + 1/2 verre Armagnac

1 boite 400 g tomate concassée;

1 CàS de cannelle de Ceylan en poubre

1 Bouquet garni  

Navets du Pays (Photo Jean-Luc MODAT)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

La veille

Débuter la préparation la veille. Ma recette débute par la cuisson des pieds de porc accompagnés de carotte, poireau, navet, céleri, et aromates (thym, laurier, muscade) oignon piqué de clous de girofle… Chaque ingrédient diffusera sa saveur pour enrichir l’ensemble.

Ma recette catalane des pieds de porc mijotés (Ma cuisine Catalane d’ahir i d’avui)

Rincer les pieds dans de l’eau froide vinaigrée

Les déposer dans une marmite recouvrir d’eau chaude puis porter à ébullition

Ajouter bouquet garni, oignon piqué de clous de girofle, noix muscade, gousses d’ail écrasées, 1 carotte, 1 petite branche de céleri, 1 poireau, 1 navet, 1 verre de vin blanc – Couvrir

Poursuivre la cuisson feu moyen pendant environ 3 h

(A l’autocuiseur 45 min dés la montée en pression atteinte )

Retirer les pieds encore chauds les désosser Réserver le bouillon de cuisson.

Dans un film plastique alimentaire rouler chaque pied désossé réaliser un cylindre. Réserver au frigo toute une nuit pour rendre plus compact.

Le lendemain

Dans un faitout chauffer un filet d’huile et le sagi

Faire dorer à feu doux l’oignon haché, l’ail écrasé, le poivron vert émincé

Déglacer d’1 verre de vin blanc + 1/2 verre Armagnac

Verser la tomate concassée; la cannelle, les aromates.  

Laisser réduire puis ajouter les pieds Verser un peu du bouillon de la veille

Laisser mijoter environ 30 min

Éplucher les navets coupez-les en quartiers

Les cuire à l’autocuiseur 15 min après mise sous pression.  

Incorporer les navets égouttés dans le faitout laisser mijoter 15 min

Hacher le persil Réserver

Fin de cuisson laisser reposer pour que toutes les saveurs se révèlent

Réchauffer – Servir à l’assiette saupoudrer de persil haché

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords

Domaine Mont-Noir / Nos vins

Les saveurs de ce plat mitonné sont à accorder avec des vins de copains, d’amis, de plaisirs, parmi les Côtes du Roussillon, un vin rouge sera préféré à un blanc pour un vin de caractère comme le TERROIR DE CATALOGNE un AOP Côtes du Roussillon Villages Rouge 2016 !

TERROIR DE CATALOGNE AOP Côtes du Roussillon Villages ARTISAN VIGNERON À MONTNER Le Domaine Mont-Noir Tel 04 68 29 15 34 – 06 24 01 19 08
Courriel : domaine.mont.noir@gmail.com

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Ma confiture de citrons catalans

Ces confitures d’antan réveillent fréquemment nos souvenirs dormants et gourmands de notre enfance… Avec votre complicité, je vais les réveiller en partageant avec vous ma recette de confiture de citrons catalans à l’ancienne… Une confiture préparée avec minutie, patience et générosité, dans la plus pure tradition, à la bassine en cuivre et en petites quantités, comme aux temps jadis par ma grand-mère, Mamie Rose. Une recette familiale 100% naturelle, sans additif, ni conservateurs, ni colorants… Osez donc le fait Maison ! C’est tellement bon !

S’il n’existe pas de citronneraie en Pays Catalan, seulement ça et là, des citronniers plantés à l’abri des gelées et de la Tramontane dans nos jardins…

Merci de ne pas vous attribuer mon travail. Partagez-le !

Recette – Texte – illustrations – Photos – Vidéo Tous droits réservés  Jean-Luc Modat

Ingrédients

2 kg de citrons naturels non traités à peau fine du Pays Catalan 800 g sucre cristal 40 cl d’eau 1 bâton de cannelle de Ceylan

Réalisation

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

1ère étape

Une confiture de citrons sans amertume c’est mieux !

Laver vos citrons non traités à l’eau claire – Brosser – Essuyer – Réserver 4 fruits pour les zester. Peler les citrons à vif : Couper les 2 extrémités – Poser bien droit à la verticale le citron –  Au couteau suivre les contours du fruit pour ôter la peau blanche et le zeste. Ne conserver que la pulpe – Débiter en dés – Épépiner. Verser dans un saladier.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

2ème étape

Peser les fruits puis le sucre. (400 g sucre/kg de fruits) Verser l’ensemble fruits/sucre dans un saladier enrichi d’1 bâton de cannelle – Verser 40 cl d’eau – Bien mélanger. Filmer et laisser reposer 1 heure au frigo.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

3ème étape

Sortir du frigo – dé-filmer – Zester 2 citrons – Mélanger – Porter à ébullition et poursuivre 5 min – A feu moyen cuire 20 à 25 min. La confiture est cuite lorsqu’elle a atteint le point de gélification, soit 102°C/103°C à mesurer à l’aide d’1 thermo-sonde. Remuer régulièrement pour que ça n’accroche pas. Ne pas écumer pour conserver toute la pectine !

Selon vos goûts, mixer brièvement la confiture pour réduire les morceaux de citrons et rendre la texture homogène. Mettre votre confiture en pot – Fermer – Retourner les pots. Ne pas oublier d‘étiqueter vos pots !

Attention ! En refroidissant la confiture de citrons durcit plus que les autres confitures aussi ne pas dépasser 30 min de cuisson.

Astuces

Nettoyer votre bassine à confitures en cuivre une ou plusieurs fois avec du vinaigre et du gros sel tout simplement : Elle sort nickel !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Stériliser et mettre en pots vos confitures

Stériliser vos pots de confitures pour éviter l’intoxication par ingestion de neurotoxines puissantes produites par la bactérie Clostridium botulinum présente dans les aliments contaminés. Celle-ci se développe notamment dans les aliments mal conservés.

Dans un récipient rempli d’eau porter à l’ébullition y immerger vos pots poursuivre 15 min minimum puis y ajouter les couvercles à visser durant 3 min. Verser l’eau. Récupérer vos pots retourner-les sur un torchon propre. Déposer les couvercles.

Regala’t amb aquesta melmelada de terra nostra!

Ma recette du Poulet à la catalane

Par Jean-Luc Modat

Pollastre a la catalana

Voici un grand classique de notre gastronomie : Le poulet à la catalane! Il existe autant de variantes et de recettes que de familles et de villages en Pays Catalan ! Ce plat exceptionnel mitonné patiemment prés de trois heures, exhale de sublimes arômes jusqu’à émoustiller les papilles les plus récalcitrantes… Cette spécialité Ô combien goûteuse révèle, là, toutes les expressions du raffinement sucré-salé de la cuisine familiale traditionnelle catalane haute en couleurs et riches en saveurs. Aujourd’hui, je vais partager avec vous ma recette. Bona cuina i bon profit Amics ! ( Bonne cuisine et bon appétit les amis !)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

La gastronomie catalane reflet d’identité

Fidèle à mes convictions je privilégie les bons produits du Pays Catalan autant que possible. En revanche, loin de moi la prétention de proclamer cette recette comme LA « véritable » tant il en existe un nombre infini de versions et de déclinaisons… Cependant ma recette de Pollastre a la catalana n’en demeure pas moins traditionnelle et familiale.

Préparation : 35 min 

Cuisson : 3 h  

Ingrédients (4 personnes)

1 poulet fermier

1 dizaine de pruneaux dénoyautés

60 g de raisins secs

6 cuillères à soupe d’huile d’olive du Pays Catalan

1 boite de 400 g tomates naturelles concassées

2 beaux oignons jaunes

7 gousses d’ail

2 carottes

1 tranche de jambon cru

1 bouquet garni (thym + laurier)

1 bâton de cannelle

1 verre de cognac

2 verres de Banyuls

2 verres de Rouge Côte du Roussillon

50 cl de bouillon (2 Cubes volaille)

Poivre, sel,

2 tranches de pain grillées aïées / personne

2 pommes de terre Mona Lisa de Cerdagne / personne (accompagnement)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Réalisation

  1. Faire tremper pruneaux + raisins dans 1 bol (1 verre Cognac + 1 Verre Banyuls)
  2. Débiter le poulet en 16 petits morceaux
  3. Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans un faitout
  4. Faire dorer de tous côtés les morceaux de poulet puis réserver
  5. Porter à ébullition une casserole de 30 cl d’eau et 1 cube de bouillon de volaille
  6. Couper les oignons en julienne, les carottes en fines rondelles
  7. Les faire revenir dans le faitout (5/10 min)
  8. Ajouter les gousses d’ail écrasées, bouquet garni, cannelle, tomate
  9. Cuire à feu doux environ 20 min
  10. Verser Cognac + Banyuls des pruneaux et raisins
  11. Incorporer le poulet et laisser réduire 10 min
  12. Ajouter 2 verres vin rouge 1 verre Banyuls couvrir avec le bouillon de volaille
  13. Porter à frémissement, puis baisser le feu très doux laisser mijoter 90 min
  14. Au bout de 60 min ajouter pruneaux et raisins poursuivre 30 min

Remarque

J’accompagne ce plat de délicieuses pommes de terre Mona Lisa cultivées en Cerdagne. Je les fais simplement cuire à la vapeur.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Quel vin pour accompagner ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est f33f3-a41289_c0edb1ba8622444ca847dd052932f651mv2_d_2736_3648_s_4_2.jpg

L’impertinent 2017 Domaine d’Elie

Vin de Pays des Côtes Catalanes
Bouteille de 75cl
Belle robe rouge grenat, aux nuances pourpres profondes.
Beau bouquet intense, où se mêlent les fruits mûrs et une pointe de réglisse. La bouche puissante est construite sur des tanins granuleux. Finale persistante sur les arômes du nez.
Température service : entre 17 et 19° C.

« l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Poires au vin

Par Jean-Luc Modat

Peres amb vi

C’est un savoureux dessert d’Automne, très ancien et populaire de la cuisine traditionnelle catalane. En feuilletant le précieux cahier de cuisine de ma grand-mère, Mamie Rose, je suis tombé sur cette recette que j’avais quelque peu oubliée… Je n’ai pu résister à l’envie de la réaliser ! Quelques poires Abate choisies pour leur chair sucrée demi-tendre, juteuse légèrement musquée, cultivées en Pays Catalan. Un désert singulier, délicat, très facile à réaliser, pour un succès garanti ! Bona cuina i bon profit Amics ! ( Bonne cuisine et bon appétit les amis !)

Difficulté ★ Préparation 20 min – Cuisson 80 min

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

Ingrédients pour 2 personnes

4 poires moyennes fermes mais mûres

0,5 litre de vin rouge Côte du Roussillon

150 g de sucre semoule

1 bâton de cannelle

zestes d’orange non traitée

1 clou de girofle

1 citron non traité

1 cuillère à soupe d’extrait de vanille naturelle

Réalisation

Éplucher les poires, conserver la queue

Les déposer dans une casserole

Verser et couvrir de vin

Ajouter sucre, zeste d’orange, cannelle, extrait de vanille, clou de girofle

Verser un jus de citron pressé

Porter à ébullition puis à feu doux 50 min.

Réserver les poires et réduire le sirop à feu doux 30 min

Remarque

Servir les poires à température ambiante enrichies du sirop et agrémentées de chantilly ou d’une rousquille ou d’une boule de glace vanille ou chocolat,

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

Accords poires vin

Accompagner d’un Rivesaltes Tuilé servi 12-14° C

Une robe grenat intense, des arômes révélées au nez très expressif sur des notes de fruits noirs confiturés exprimées en bouche gourmande et fruitée, mis en valeur par une très belle expression de mûre et de myrtille.

Les Vignerons de Trémoine 5, avenue de Caramany 66720 Rasiguères Tel 0468291182 Mail contact@tremoine.com

l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Ma recette catalane du gratin sucré de potiron

Par Jean-Luc Modat

La meva recepta de gratinat dolç de carbassa

Je vais en surprendre plus d’un(e) : Le potiron est un fruit au même titre que potimarron et citrouille ! Si de nos jours, le potiron se pavane en légume dans de nombreux plats… la cuisine familiale catalane, très inventive, adore surprendre les papilles ! Il existe donc une multitude de recettes sucrées ou salées qui varient en fonction de nos « régions »(*) et des familles. Cependant, je vais vous faire découvrir la meva recepta de gratinat dolç de carbassa (ma recette du gratin sucré de potiron ) Surprenante et délicieuse ! Le fait maison c’est tellement bon ! Nul doute que les plats préparés industriels ne peuvent rivaliser ! Eh ! Qu’est-ce que vous attendez ? A vos tabliers !

(*) Aspres, Conflent, Salanque, Agly, Côtes radieuse et Vermeille, Vallespir, plaine du Roussillon, Cerdagne, Capcir...)

Rrecette catalane du gratin sucré de potiron par Jean-Luc Modat « Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui »

Ingrédients (4 portions)

500 g net de chair de potiron (épluché épépiné)

80 g de beurre + 50 g (pour beurrer le moule)

2 belles cuillerées à café de cannelle moulue

1 belle cuillerée à soupe d’extrait de vanille

100 g de sucre semoule + 60 g (couverture finale)

2 citrons non traités (zestes + jus)

3 gros oeufs

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan1.png

Réalisation

Préchauffer le four à 160 °C (th. 5)

Couper en gros quartiers le potiron

Eplucher égrainer trancher les morceaux plus petits

Déposer dans un faitout Ajouter 1 badiane + 1 bâton de cannelle

Porter à ébullition puis compter 30 min

Sortir, bien égoutter, ôter badiane

Verser dans 1 saladier et mixer en purée

Zester les citron puis presser leurs jus dans ce mixé

Faire fondre les 80g de beurre

Battre en omelette 3 œufs entiers dans un bol

Mélanger potiron, œufs, beurre fondu, 1 càs cannelle, vanille, sucre

Beurrer le plat à gratin (plat aux bords pas trop hauts)

Y verser ce mélange saupoudrer dessus 60 g sucre et 1 càs cannelle

Enfourner mi-hauteur de four à 160°C 60 min

La Gazette Catalane.com, c’est quoi ?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-3.jpg

Mettre en avant Notre Art de vivre ;
Promouvoir notre culture et nos traditions ;
Protéger notre patrimoine naturel et paysager ;
Sauvegarder notre héritage historique ;
Promouvoir nos productions et activités locales
Nourrir notre gastronomie catalane originale.

L’ollada, ma recette familiale

Par Jean-Luc Modat

L’ollada, la meva recepta familiar

Bon dia Amics ! (Bonjour les amis!) ravi de vous retrouver ! Vous êtes de plus en plus nombreux à partager mes recettes catalanes ! Aixo me fa plaer! Moltes gràcies! (ça me fait plaisir merci beaucoup) Aujourd’hui, je vous réserve ma recette de l’Ollada ben porcajada (bien garnie de viandes de porc) ! Jadis, aux premiers frimas, dans nos campagnes, c’était le plat rustique quotidien… Aujourd’hui, enrichie, l’ollada est devenue LE plat emblématique de la gastronomie catalane. Huummmm ! Ce plat mijoté exhale des fumets extraordinaires, un véritable opéra de senteurs sublimées par une symphonie de saveurs en bouche ! Bien sûr, cuisiner l’ollada, nécessite temps, patience et générosité… En revanche, elle prépare à des moments partagés de bonheur ! Ainsi, sa seule évocation ouvre les promesses de belles assurances de toujours régaler vos convives, de rassembler de joyeuses tablées ou d’inviter à la complicité un tête à tête intime et gourmand…

Pour (r)éveiller nos racines catalanes

 Jadis… La Matança

« A l’estiuet de Sant Martí, mata el porc i encuba el vi » (À l’été de Saint Martin, tues le cochon et incubes le vin)

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

Autrefois en Pays Catalan, dans les mas, chaque famille de pagesos (de paysans) possédait son cochon destiné aux salaisons  boudins (botifarres), pâtés, saucissons, jambons (cambajons). Ainsi, aux premiers frimas de l’Hiver, en lune vieille, (pour écarter tout risque de pourriture ou d’altération des viandes) A entendre leurs grouinements inquiets, ces cochons pressentaient-ils la cérémonie de la Matança, où ils devaient être sacrifiés ? C’était l’occasion d’une belle fête où famille et voisins participaient…

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est rond-catalan.jpg

Ingrédients pour 4 personnes qui se tiennent bien à taple

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

2 petites palettes de porc
1 petit jarret de porc 400 g ventrèche de porc 3 boudins noirs catalans
2 joues de porc 200 g garró de jambon de montagne à l’os bien rance
1 morceau de carn de perol (pas de fromage de tête !) 1 morceau de sagi (saindoux rance)
6 carottes
3 poireaux
1 petit chou vert bien pommé
8 petits navets ronds
1 oignon piquet de 5 clous de girofle
1 branche de céleri
1 bte 250 g conserve haricots blancs au naturel
6 pommes de terre moyennes
5 gousses d’ail
1 bouquet garni (thym+ laurier)
Poivre

Préparation : 45 min 

Cuisson : 5h30 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est rond-catalan.jpg

Préparation

La veille

Si les morceaux de viande sont demi-sel, les faire tremper la veille toute la nuit dans l’eau froide.

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

Le lendemain

Remplir un faitout déposer palette jarret ventrêche Couvrir d’eau froide Porter à ébullition pendant 15 min puis jeter l’eau de cuisson Dans 1 autocuiseur verser palette jarret garró ventrêche Couvrir d’eau froide Ajouter bouquet garni + oignon piqué de 5 clous de girofle Dés l’ébullition, fermer, Au chuintement de la soupape baisser le feu compter 60 min

Pendant ce temps

L’ollada, ma recette familiale La Gazette Catalane.com

Eplucher laver les légumes les couper en morceaux de 2 cm environ
Emincer le choux en lanières grossières

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

En fin de cuisson des viandes (60 min) les sortir et réserver. Frotter graisser tout l’intérieur du faitout au sagi rance Y verser l’eau de cuisson de l’autocuiseur (sans l’oignon piqué de girofle) Ajouter les légumes (sauf pommes de terre et haricots) ail, bouquet garni,

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)


Escorter d’1 boudin noir et de la carn de perol (les 2 émiettés) Pour terminer compléter par le garró (déjà cuit précédemment) Porter à ébullition l’ensemble puis poursuivre à petits feux tout doux 1 h
Ajouter les pommes de terre et boudins noirs
Poursuivre la cuisson à petit feu 1 h à couvert
Puis compléter par les haricots égouttés, Poursuivre cette douce cuisson 15 min à découvert

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

Réchauffée l’ollada est bien meilleure préparez la la veille.

L’ollada, ma recette familiale Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui (La Gazette Catalane.com)

i Bon profit ! 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est rond-catalan.jpg

Quel vin pour accompagner ?

« Quand le vin est tiré, il faut le boire, surtout s’il est bon. » Marcel Pagnol« 

L’impertinent 2017 Domaine d’Elie

Vin de Pays des Côtes Catalanes
Bouteille de 75cl
Belle robe rouge grenat, aux nuances pourpres profondes.
Beau bouquet intense, où se mêlent les fruits mûrs et une pointe de réglisse. La bouche puissante est construite sur des tanins granuleux. Finale persistante sur les arômes du nez.
Température service : entre 17 et 19° C.

« l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération