Les Aspres menacées par des appétits spéculatifs?

Sur cette terre qui n’avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, accablé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de vignerons de caractère, se sont éreintées à tirer le meilleur parti de ces Aspres. Force de courage, labeur et Amour, ces pauvres sols ingrats ont donné une nature ô combien généreuse ! Partout ici, la vigne. Elle court les coteaux ocres, dévale les terrasses graveleuses, dégringole jusqu’aux vallons à galets roulés… piqués, ça et là, de fiers cyprès élancés. Ce paysage préservé (*) se donne un petit air Toscan ! Aaahhhh ! Ici, tout invite à la douceur de vivre… Ce ne sont pas les cigales qui me contrarieront ! Pourtant…

Les Aspres (Photo La Gazette Catalane)

Pourtant ces Aspres sauvageonnes jusqu’alors miraculeusement préservées seraient les proies de spéculateurs et de projets destructeurs du patrimoine paysager, aux conséquence ravageuses sur le tourisme rural et surtout sur la viticulture… Agrophotovoltaïque et les aérogénérateurs ! Là, entre Terrats et Fourques bien en évidence telles des verrues sans vergognes des serres surmontées de panneaux chinois photovoltaïques devraient être installées sur 80 hectares d’un vignoble exceptionnel. Conséquences ? Les risques de déclassification de l’appellation AOC Côte du Roussillon Village Les Aspres pour ce territoire. Par delà, il existe encore de très nombreux projets d’implantations d’éoliennes face au Canigou. comme celui (en sommeil) du parc de six aérogénérateurs sur la commune de Passa.… Les porteurs de ces projets attendraient-ils l’opportunité de l’indifférence somnolente ou l’absence de réaction des populations et des citoyens pour (re)sortir de terre ? Ne serait-il pas temps , que nous, les citoyens qui conservons encore quelques onces de conscience, nous nous réveillons de la léthargie ou l’anesthésie dans lesquelles nous sommes plongés et invités chaque jour à y demeurer par un système très très élaboré ?

Jean-Luc Modat – La Gazette Catalane