L’Omelette catalane de ma grand-mère Rose (Paret catalana de la meva àvia Rose)

Par Jean-Luc Modat

La Paret catalana de la meva àvia Rose

La seule évocation de la paret que nous cuisinait ma grand-mère Rose pour les dîners, éveille mon enthousiasme gourmand ! Aaaah ! La seva paret amb patatas i ceba ! (Son omelette patate oignon) Simple, goutteuse, généreuse la paret (Truita en Catalogne) était autrefois une institution aqui al Rosselló (Ici, en Roussillon) Jadis, cette omelette était le déjeuner de nombreux vendangeurs, tâcherons, journaliers et paysans qui demeuraient sur le lieu de travail à midi. La paret demeure l’un des symboles forts populaires de la cuisine et de l’identité catalane en Roussillon ! Un plat succulent pour dîner entre amis ou en famille, en tapas ou plat principal… A vos tabliers ! Teneu gana ? (Vous avez faim?)

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

« La cuisine, c’est le paysage dans l’assiette »

Josep Pla (écrivain de langue catalane)

Préparation 10 min Cuisson 30 min

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 2 personnes)

  • 4 patates moyennes de Cerdagne Mona Lisa
  • 1 oignon jaune
  • 6 œufs fermiers de bonne qualité
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

Eplucher, couper en tranches épaisses de moins d’1 cm les patates – Les tremper dans de l’eau froide.
Éplucher et émincer l’oignon
Chauffer de l’huile dans 1 poêle – Verser les patates bien égouttées séchées Les cuire environ 5 min à feu moyen
Ajouter l’oignon Saler. Poursuivre à feu moyen environ 20 min. Quand les pommes de terre sont cuites, parfaire leur cuisson 5 min à feu vif pour les dorer. Retirer – Egoutter – Poser sur papier absorbant 5 min.
Casser 6 œufs dans 1 saladier les battre très légèrement – Verser le mélange patate / oignon mélanger – Laisser reposer 5 min
Chauffer un peu d’huile dans 1 plus petite poêle que la précédente cela pour permettre de donner plus de volume à l’omelette et d’assurer la cuisson intérieure (baveuse, à point… ) Verser oeufs / Pomme de terre / oignon Remuer à la cuillère en bois pour faire prendre la Paret o Truita (omelette)
Laisser dorer 1 min sans remuer – Retourner la paret dans une grande assiette pour cuire l’autre phase quelques minutes à feu moyen.
Sortir du feu – Laisser tiédir

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Le Domaine d’Elie

Dernier né du Domaine d’Elie, la cuvée Tuir mérite de la découvrir absolument ! Cette cuvée est marquée du sceau du terroir des Aspres dont elle exprime, haut et fort, son attachement à la catalanité !

« Lové entre Pyrénées et Méditerranée, le Pays Catalan, terre de rugby… En son coeur, en écrin, Les Aspres, terres de passions et d’intensité, abritent un merveilleux joyau. Un vignoble de qualité aux cépages nobles. Jadis, sur cette terre qui n’avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, harassé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de vignerons de caractère, ont patiemment façonné Les Aspres. Force de courage, de labeur et d’Amour, ces pauvres sols ingrats ont donnaient une nature ô combien généreuse pour revendiquer une typicité, un terroir.« 

copyright ©,Jean-Luc Modat

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

Anna Roig, accompagnée des enfants de La Bressola, chante cette chanson populaire du Roussillon Lo pardal (et qui fait partie de l’oeuvre « 1,2,3 … pica Bressola! ». Les images sont enregistrées à Estudis Paella, à Torelló (L’Osona) et dans une salle de classe de l’école Pompeu Fabra del Soler (El Rosselló)

L’Anna Roig, acompanyada dels nins i nines de la Bressola, canten aquesta cançó popular del Rosselló i que forma part del treball « 1,2,3… pica Bressola! ». Les imatges són enregistrades als Estudis Paella, a Torelló (L’Osona) i a una aula del col·legi Pompeu Fabra del Soler (El Rosselló)

Ma recette familiale de pieds de porc mijotés

Par Jean-Luc Modat

La meva recepta familiar de peus de porc guisats

Voici un plat typique de la cuisine familiale traditionnelle catalane ! Si, sa seule évocation rebutera sans nul doutes autant d’adeptes de la malbouffe que d’ayatollahs de la cuisine aseptisée… En revanche, gourmets et épicuriens; quant à eux, saliveront de plaisir tant ce plat familial traditionnel est goûteux, sublimement exquis, ensoleillé ! Partageons ensemble cette belle recette ! Cuineu aquest deliciós plat amb jo ! ? (Cuisinez ce bon plat avec moi !)

Benvinguts Bienvenue Welcome benvenuto

Magnifique cuisine de caractère aux subtils mélanges

Notre Cuisine Catalane est généreuse, gouteuse, méditerranéenne, aux caractères bien trempés à l’image des Catalans. Je me fais, ici, chantre de la cuisine catalane familiale riche de ses terroirs aux recettes transmises (il n’y a pas si longtemps encore) de génération en génération..

Ingrédients (pour 2 personnes)

2 pieds de porc fendus en 2

Ingrédients pour le court bouillon :

1 bel oignon jaune piqué de clous de girofle

5 gousses d’ail écrasées

2 carottes + 1 poireau + 1 navet + 1 petite branche de céleri

1 bouquet garni (frigolette + laurier + romarin)

1 verre de vin blanc

Ingrédients du mijoté

500 g de navets du Pays

2 dl. d’huile

2 oignons finement hachés

4 gousses d’ail écrasées

1 petit poivron vert émincé

1 verre de vin blanc + 1/2 verre Armagnac

1 boite 400 g tomate concassée;

1 CàS de cannelle de Ceylan en poubre

1 Bouquet garni  

Navets du Pays (Photo Jean-Luc MODAT)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

La veille

Débuter la préparation la veille. Ma recette débute par la cuisson des pieds de porc accompagnés de carotte, poireau, navet, céleri, et aromates (thym, laurier, muscade) oignon piqué de clous de girofle… Chaque ingrédient diffusera sa saveur pour enrichir l’ensemble.

Ma recette catalane des pieds de porc mijotés (Ma cuisine Catalane d’ahir i d’avui)

Rincer les pieds dans de l’eau froide vinaigrée

Les déposer dans une marmite recouvrir d’eau chaude puis porter à ébullition

Ajouter bouquet garni, oignon piqué de clous de girofle, noix muscade, gousses d’ail écrasées, 1 carotte, 1 petite branche de céleri, 1 poireau, 1 navet, 1 verre de vin blanc – Couvrir

Poursuivre la cuisson feu moyen pendant environ 3 h

(A l’autocuiseur 45 min dés la montée en pression atteinte )

Retirer les pieds encore chauds les désosser Réserver le bouillon de cuisson.

Dans un film plastique alimentaire rouler chaque pied désossé réaliser un cylindre. Réserver au frigo toute une nuit pour rendre plus compact.

Le lendemain

Dans un faitout chauffer un filet d’huile et le sagi

Faire dorer à feu doux l’oignon haché, l’ail écrasé, le poivron vert émincé

Déglacer d’1 verre de vin blanc + 1/2 verre Armagnac

Verser la tomate concassée; la cannelle, les aromates.  

Laisser réduire puis ajouter les pieds Verser un peu du bouillon de la veille

Laisser mijoter environ 30 min

Éplucher les navets coupez-les en quartiers

Les cuire à l’autocuiseur 15 min après mise sous pression.  

Incorporer les navets égouttés dans le faitout laisser mijoter 15 min

Hacher le persil Réserver

Fin de cuisson laisser reposer pour que toutes les saveurs se révèlent

Réchauffer – Servir à l’assiette saupoudrer de persil haché

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords

Domaine Mont-Noir / Nos vins

Les saveurs de ce plat mitonné sont à accorder avec des vins de copains, d’amis, de plaisirs, parmi les Côtes du Roussillon, un vin rouge sera préféré à un blanc pour un vin de caractère comme le TERROIR DE CATALOGNE un AOP Côtes du Roussillon Villages Rouge 2016 !

TERROIR DE CATALOGNE AOP Côtes du Roussillon Villages ARTISAN VIGNERON À MONTNER Le Domaine Mont-Noir Tel 04 68 29 15 34 – 06 24 01 19 08
Courriel : domaine.mont.noir@gmail.com

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Ma recette catalane des galtes confites

Ca vous direz de bonnes Galtes de porc à la catalane ?! Je vous sens déjà saliver à la perspective gourmande de savourer ce plat mijoté, mitonné, goûteux, généreux… On dit souvent qu’il y a autant de recettes que de familles catalanes ! Eh bien, je vous offre, là, ma belle recette familiale ! Ambiance  chaleureuse garantie autour d’une belle table conviviale. A taula i bon profit Amics ! (A table et bon appétit amis !) A vos tabliers… A taula i bon profit Amics !

La gastronomie catalane reflet d’identité

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est jean-luc-modat-portrait-2.png
Jean-Luc MODAT

Fidèle à mes convictions je privilégie les acteurs locaux : Agriculteurs, éleveurs, charcutiers du Pays Catalan confiant en leur honnêteté, en la traçabilité, en leurs qualités professionnelles et humaines… Aussi, je vous invite à découvrir la charcuterie de Thibault Gonzales à Ponteilla, en cours d’installation à Thuir …Commandez lui « vos » galtes! 

8 belles joues de porc (2 par personne)
120 g de chorizo + 120 g de ventrèche
De l’huile d’olive fruitée  Des Oliviers de la Canterrane
4 poivrons ( rouge – vert )
1 belle tête d’ail
1 boîte 780 g  et 1 boîte de 390 g de tomates
3 beaux oignons + 4/6 généreuses gousses d’ail
Sel – Poivre – pincée de Piment d’Espelette
75cl d’un vin blanc ou rouge du Château Lauriga
1 Bouquet garni (Thym+Laurier)

Découper les poivrons en brunoise
Peler et émincer les oignons
Débiter le chorizo ou la ventrèche
Assaisonner les joues
Verser dans 1 cocotte fonte de l’huile d’olive extra vierge 
Faire revenir chaque joue sur les 2 côtés
Incorporer l’oignon – chorizo ou ventrèche – l’ail dégermé débité,
Sel – Poivre – pincée de Piment d’Espelette
Faire suer puis déglacer le tout avec un verre de vin rouge
Enrichir d’une pincée de piment d’Espelette
Ajouter les poivrons verser les boîtes de tomates concassées
Laisser mijoter à feu doux 1h30/ 2h à couvert

Déguster de préférence le lendemain, c’est meilleur ! Servir accompagné de pommes de terre vapeur. Huuuummm !

Château Lauriga Cuvée Bastien 2016 Rouge

  • Appellation : AOP Côtes du Roussillon
  • Cépages : 60% Syrah, 30% Carignan, 10% Grenache
  • Couleur : Robe grenat vif au rouge profond.
  • Nez : Un nez de fruits rouges mûrs, confiturés, autour d’une note de réglisse, avec une touche d’épices douces.
  • Bouche : Une attaque ronde et bien équilibrée, des tanins enrobés, ainsi que quelques notes de torréfaction en finale.
  • Accords mets et vin: Servir idéalement à 16°C,

A taula i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Pratique Nos producteurs ont du talent !

Artisan éleveur charcutier à Montferrer en Pays Catalan :

Aucune description de photo disponible.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Espace Gourmand Thibault Gonzales

Place de la République 66300 Thuir
Tél. : 0967074777 thibiogonzales@gmail.com

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Coopérative oléicole La Catalane

Coopérative oléicole La Catalane ZAE, 20 Avenue Hermès à Millas Tel 04 68 57 32 90 Mail : dirmah66@wanadoo.fr

’’ La culture de la vigne et de l’olive sont deux cultures les plus anciennes du pourtour Méditerranéen. Elles font partie intégrale de notre Histoire, de notre patrimoine et de nos paysages catalans.’’

Ouverture Boutique Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 18h

Ouverture aux apports d’olives à partir du 12 octobre 2020 Moins de 350 kg d’olives les lundis, mercredis, et vendredi de 8h30 à 12h00 Plus de 350 kg d’olives du lundi au vendredi de 15h00 à 18h00

La Gazette Catalane.com ? C’est…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-3.jpg

Mettre en avant Notre Art de vivre ;
Promouvoir notre culture et nos traditions ;
Protéger notre patrimoine naturel et paysager ;
Sauvegarder notre héritage historique ;
Promouvoir nos productions et activités locales
Nourrir notre gastronomie catalane originale.

Ma recette des fèves à la catalane

(La meva recepta de faves a la catalana)

Je vais vous livrer, ici, les secrets de cette recette familiale transmise par la meva Tia Maria (ma tante Marie)  de Tarerach… Ce plat populaire et convivial, dévoile des nuances subtiles de fraîcheurs tout en exhalant de puissantes notes révélées par les accords délicats de nos charcuteries ! Gourmand et chaleureux, ce plat se plaît à être partager ! C’est la saison des primeurs ! Profitons-en pour ne choisir que de bons ingrédients du Pays Catalan !  A vos casseroles…. i Bon profit a tothom Amics !!!

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

La gastronomie catalane reflet d’identité

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est jean-luc-modat-portrait-2.png
Jean-Luc Modat © 2020

L’Art de vivre Catalan s’exprime d’abord par la richesse de sa gastronomie, présentée souvent à torts de façon restrictive au travers de quelques plats ! A Primavera, (au Printemps), un incontournable du Pays Catalan :  Faves a la catalana (Les fèves à la catalane). Un plat simple décliné en de nombreuses recettes, selon les régions : Aspres, Ribéral, Salanque, Conflent, Vallespir…. en fonction des goûts et des recettes familiales…

Préparation : 45 minutes. Cuisson : 30 minutes.

Pour 4 personnes

8 oignons nouveaux de Toulouges (cebes noves)
2 kg de fèves entières avec cosses
6 gousses d’ail
12 artichauts violets du pays (carxofas de la salanca)
10 Roustes (ventrèche)
2  botifarra negra (boudins noirs)
700 g de Saucisse catalane
2 feuilles de laurier
1 verre de vin blanc sec 
Une cuillère d’huile d’olive Domaine de l’Arbre Blanc à Saint Genis des Fontaines
Fleur de sel de Salanque, poivre noir

Huile d’Olive du Domaine de l’Arbre Blanc à Saint Genis des Fontaines (Photo La Gazette Catalane)

De nombreuses recettes n’utilisent uniquement que les graines des fèves. Là, l’originalité est de cuisiner les cosses entières. Il faut bien les laver puis prendre soin d’ôter avec un couteau les filaments  des deux bords de chaque cosse.

Éplucher l’ail et les oignons, émincez-les finement.
Laver les artichauts, éliminez les feuilles dures
Couper les artichauts aux 3/4 de leur hauteur.
Les trancher en 4, retirez le foin intérieur.
Dans une poêle, faites revenir dans l’huile d’olive les oignons nouveaux y ajouter la saucisse,  la ventrèche débitée en morceaux et les rondelles de boudin
Dans une cocotte en fonte, déposer les fèves, les artichauts, les feuilles de laurier, du sel, du poivre et le verre de vin blanc puis un peu d’eau chaude.
Ajouter saucisse, ventrèche, boudin
Ajouter de l’eau chaude au cours de la cuisson si nécessaire

    • Ce diaporama nécessite JavaScript.

      Fèves à la catalane 21(Photo La Gazette Catalane).jpg
      Fèves à la catalane (Photo La Gazette Catalane)

Les Clos de Paulilles Rouge 2017 AOP Collioure

« Aux arômes de fruits mûrs et d’épices s’ajoute la complexité de chacun des cépages : finesse et élégance pour le Mourvèdre, gras et opulence pour Grenache, et une trame minérale unique apportée par la Syrah sur ces schistes bruns de Collioure. » Servir à 16-18°C. Accords parfaits avec cette recette des fêves à la catalane.

L’abus d’alcool est dangereux, consommez avec modération

Conseils & Astuces

Déguster le lendemain, L’attente ne sera que meilleure !
Cuire chaque ingrédient séparément pour mieux maîtriser la cuisson afin d’éviter que les fèves ne soient réduites en bouillie permet aussi d’obtenir ventrèche et saucisse bien dorées.

Texte et Photo Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

i Bon profit a tothom Amics !!!

Recette des fèves à la Catalane

e vais vous livrer ici les secrets de cette recette transmise par la meva tia Maria (ma tante Maria)  de Tarerach…  C’est maintenant la période des primeurs ! Profitez-en pour ne choisir que de bons légumes du Pays Catalan !  A vos casseroles…. i Bon profit a tothom Amics !!!

Texte et Photo Jean-Luc Modat Tous droits réservés (La Gazette Catalane.com)

Plat convivial à partager en famille

L’Art de vivre Catalan s’exprime d’abord par la richesse de sa gastronomie, présentée souvent à torts de façon restrictive au travers de quelques plats ! A Primavera, (au Printemps), un incontournable du Pays Catalan :  Faves a la catalana (Les fèves à la catalane). Un plat simple décliné en de nombreuses recettes, selon les régions : Aspres, Ribéral, Salanque, Conflent, Vallespir…. en fonction des goûts et des recettes familiales… Ce plat convivial, dévoile des nuances subtiles de fraîcheurs tout en exhalant de puissantes notes révélées par les accords délicats des charcuteries ! Gourmand et chaleureux, ces mets se plaisent à être partager ! 

Préparation : 45 minutes. Cuisson : 30 minutes.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 8 oignons nouveaux de Toulouges (cebes noves)
  • 1,50 kg de fèves entières avec cosses
  • 6 gousses d’ail
  • 1 citron non traité
  • 10 artichauts violets (carxofas de la salanca)
  • 5 Roustes (ventrèche)
  • 2  botifarra negra (boudins noirs)
  • 600 g de Saucisse catalane
  • Quelques feuilles de menthe fraîche
  • 1 cuillerée à café de cannelle en poudre
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 verre de vin blanc sec 
  • Une cuillère d’huile d’olive du Domaine La Canterrane à Trouillas
  • Fleur de sel de Salanque, poivre noir

Préparation

Fèves à la catalane 5 (Photo La Gazette Catalane).jpg
Fèves à la catalane (Photo La Gazette Catalane).jpg

De nombreuses recettes n’utilisent uniquement que les graines des fèves. Là, l’originalité est de cuisiner les cosses entières. Il faut les laver puis prendre soin d’ôter avec un couteau les filaments  des deux bords de chaque cosse.

Éplucher l’ail et les oignons, émincez-les finement.
Laver les artichauts, éliminez les feuilles dures
Couper les artichauts aux trois quarts de leur hauteur.
Les trancher en 4, retirez le foin de l’intérieur.
Dans une poêle, faites revenir dans l’huile d’olive les oignons y ajouter la saucisse,  les roustes coupées en quatre et les rondelles de Boudin
Dans une cocotte en fonte, déposer les fèves, les artichauts, les feuilles de laurier, du sel, du poivre et le verre de vin blanc puis un peu d’eau chaude.
Ajouter saucisse, roustes, rondelles de Boudin
Ajouter de l’eau chaude au cours de la cuisson si nécessaire

    • Ce diaporama nécessite JavaScript.

      Fèves à la catalane 21(Photo La Gazette Catalane).jpg
      Fèves à la catalane (Photo La Gazette Catalane)

Conseils & Astuces

Déguster le lendemain, L’attente ne sera que meilleure !
Cuire chaque ingrédient séparément pour mieux maîtriser la cuisson afin d’éviter que les fèves ne soient réduites en bouillie permet aussi d’obtenir des roustes et des saucisses bien dorées.

Connaissez-vous La Gazette catalane?

Quand le sensationnel des uns met en lumière l’éblouissant des autres !

lagazettecatalane.com vous offre la parole !

[weatherlayer country = « France » ville = « Perpignan » display = « horizontal »]

Vous avez tant de talents à révéler, de choses à dire, de richesses à transmettre, d’expériences à partager…

La Gazette Catalane vous propose (gratuitement) de mettre en avant vos talents, artistiques, littéraires, sportifs, économiques… Vos parcours singuliers de vie, vos étonnants savoir-faire, vos extraordinaires engagements… ou ceux d’une personne que vous admirez, que vous chérissez.

lagazettecatalane.com ambitionne de vous permettre de porter un autre regard sur votre quotidien et qui sait d’encourager, toi, lui, elle,vous… à rompre avec cet ordinaire routinier pour donner cette  envie d’aller jusqu’au bout de vos rêves…

Comment ?

  • Vous possédez vous-même des talents, savoir-faire…?
  • Vous connaissez une personne qui devrait être mise en avant… ?
  • Vous avez écrit un livre ?
  • Vous peignez, vous organisez ou aimerez organiser une expo ?
    La Gazette Catalane  réalise gratuitement un reportage ou interview sur vous ou votre connaissance

Prenez contact avec nous : gazette-catalane@sfr.fr

Vous pouvez aussi publier un article de votre composition
Les articles seront publiés dans l’ordre d’arrivée. Ils sont à envoyer à l’adresse :

gazette-catalane@sfr.fr accompagnés des éléments suivants :

5 photos en format jpg paysage (nous choisirons les meilleures), avec droits de publication en lien avec cet article. infos-pratiques/droits/protection.htm
Le nom et la qualité sous lesquels vous souhaitez être présenté en titre.
La catégorie de rubrique : Art, Danse, Entrepreneuriat, Humanitaire, Littérature, Média, Musique, Photographie, Artisanat, Portrait, Santé, Sport, Théâtre, etc.

Quand le sensationnel des uns met en lumière l’éblouissant des autres !

[Weatherlayer country = « France » ville = « perpignan »]

Mônsieur Paul, personnage haut en couleurs !

Il était une fois, au cœur de la bonne vieille ville de Thuir, rue de la République, une échoppe atypique, aux réminiscences d’un passé révolu, où il faisait bon fouiner, dénicher, découvrir… La petite boutique exhalait des effluves de vin aux flagrances catalanes… Ici, pas de « marketing, marchandising « ! C’était d’abord l’accueil qui prévalait, le contact, l’humain…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Monsieur Paul Reverdy (Photo La Gazette Catalane)

Personnage débonnaire

L’éternel chapeau visé sur la tête, attifé d’un perpétuel tablier noir vigneron, Paul Reverdy, alias Monsieur Paul, vous accueillait chaleureusement. Personnage débonnaire, haut en couleur, la faconde chaude gorgée d’expressions méditerranéennes, qui aurait deviné en lui des origines gasconnes ?

Môônsieur Paul

Moôôsieur Paul Reverdy (Photo La Gazette Catalane)
Moôôsieur Paul Reverdy (Photo La Gazette Catalane)

Son parcours singulier l’avait mené de son Villeneuve sur Lot natal où à l’âge de 13 ans il devait apprenti manutentionnaire pour migrer à Perpignan à la tête d’une société de transport de fret de 1200 camions… Depuis 1992, il tenait boutiques juxtaposées : Lui c’était le vin ; Brigitte, son épouse, les fleurs. Monsieur Paul contait et racontait à l’envie son autre passion : Le Rugby, l’USAP pour lesquels il avait consacré avec son épouse Brigitte, plus de vingt ans de leur existence comme dirigeants. D’ailleurs, les murs de l’échoppe étaient tapissés de photos souvenir couleur sépia, de vieilles gloires du rugby catalan. Là, dans un semblant de bric-a-brac, savamment organisé, un florilège des grands crus du Roussillon, Domaines Cazes, Piquemal, Terrassous, Mas Amiel… côtoyaient de prestigieuses bouteilles des grands terroirs français parmi des grills à escargots, des puro… Au fil des va-et-vient des passants, rue de la République, le tenancier n’avait de cesse d’être interpellé : « Salut Paul ! «

Aujourd’hui, le couple a pris une retraite bien méritée, la boutique a disparue… Hélas, depuis, Paul rencontre de graves problèmes de santé qui le condamnent à demeurer cloîtré chez lui ! Là, les amis (ou les supposés amis) ne brillent que par leur absence. L’ingratitude humaine est décidément l’une des valeurs les plus partagée de nos jours !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Paul REVERDY Truculent personnage (Photo La Gazette Catalane)

N’était-ce pas cela la qualité de vie ? Cet art de vivre tout particulier à préserver ? Les commerces de proximité sont cruciaux pour la vitalité des centres villes des villages de notre beau Pays Catalan, pour le lien social qu’il induit. La prolifération des grandes surfaces commerciales participe à gommer nos spécificités, notre culture, nos traditions…

La quiche épaisse…Le Fait Maison, C’est Tendance !

C’est une véritable tendance actuelle, le fait maison. De plus en plus de personnes (hommes ou femmes toutes générations confondues) s’initient à la cuisine ou se remettent devant les fourneaux. Ces nouveaux cordons bleus en herbe n’assimilent plus la cuisine comme une corvée. Pourquoi ? Souci de manger sain avec des produits locaux ; démarche économique : un plat maison revient moins cher , est plus naturel avec des ingrédients de qualité ; est plus écologique : le fait maison attitude permet de réduire les emballages ; Enfin, dans notre monde de surconsommation aux produits standardisés, cuisiner soi-même est un moyen unique d’affirmer sa personnalité, de se distinguer  ! Pour vous initier, un plat très facile : La Quiche ! 

Difficulté : Facile – Préparation 15 mn – Cuisson totale 50 mn

Quiche1 (Photo La Gazette Catalane)Ingrédients

Pour 4 personnes au régime ou pour 2 personnes au bon appétit !

  • une pâte brisée Bio
  • de la poitrine de porc fumée
  • 50 ml crème fraîche épaisse à 7 % MG
  • 6 Gros œufs bio
  • Poivre, noix muscade

Quiche2 (Photo La Gazette Catalane)Préparation

    • Préchauffer votre four à 220° c.
    • Étalez la pâte dans un moule (5 cm environ haut 24 cm large) pour une quiche bien épaisse.
    • Piquer la pâte avec une fourchette
    • Enfourner 15 minutes
    • Préparer la  migaine : Dans un grand bol battre 6 œufs et crème fraîche
    • Couper en petits morceaux la poitrine de porc fumée
    • Disposer les dés de poitrine sur le fonds de la pâte.
    • Verser la migaine
    • Enfournez 35 minutes 220°.

Accompagner votre délicieuse quiche d’une belle salade verte cultivée en Pays Catalan, d’un bon verre de Cabernet Sauvignon Rouge 2012 du Château de Cap de Fouste Château Cap de Fouste – (Cap de Fouste) un régal…. 

Quiche 4 (Photo La Gazette Catalane)

Les chemins initiatiques de Marie et Samuel

C’est un bien étrange équipage qui apparaît aux détours des Caves Byrrh à Thuir… Un âne bâté, deux jeunes. Ils font halte un instant en cœur de ville… avant de partir pour les Fenouillèdes. Marginaux, ces jeunes ? Que nenni ! Voyons un peu…

Marie et Samuel (Photo La Gazette Catalane)
Marie et Samuel (Photo La Gazette Catalane)

Floc, brave baudet du Lot de son état, a quelques années de bât à son actif. Marie, 23 ans. Samuel, 25 ans. Voilà pour le cliché de famille ! Ils ont quitté confort et habitudes pour marcher sur les chemins. Mais pourquoi faire ?

Leur projet est de créer une ferme bio, artisanale et d’arts. Ils sont partis de Bergerac en Dordogne via Lodève, Estagel, Amélie les Bains. Un bon moyen de voyager à peu de frais, tout en s’imprégnant de la culture des endroits. «Notre idée c’est de voir du pays et de rencontrer des gens. Nous voulons nous installer, mais nous ne savons pas encore où.» Révèle la souriante Marie.

Doux rêveurs ? Originaux Marie et Samuel ?

De père Français et de mère Allemande, Samuel possède un Bac socio économique. Marie, de Bergerac a un Bac agricole en poche. «Après le Bac, plus grand chose à apprendre. Nous voulions pratiquer et découvrir le métier de paysan. Nous cheminons donc de fermes en fermes. Dans chaque ferme nous travaillons et en échange nous sommes logés, nourris. « Précise la jeune fille.

Marie et Samuel aspirent à donner chaque jour un sens à leur vie 

Chemin faisant, pas à pas, tous deux mûrissent, les expériences s’accumulent, le projet se précise… Les pieds sur terre, lucides, de concert ils s’exclament : «Nous sommes à l’école de la vie. Aucune université, ni aucune école, ne pourrait proposer ce que nous sommes entrain d’apprendre. Tous les jours nous apprenons ! » Sur le périple, les rencontres se succèdent, autant d’occasions d’ouverture aux autres. Nombreux les interpellent : »Qu’est-ce que j’aurais aimé faire comme vous ! » Lancent-ils fréquemment les yeux brillants.

Marie et Samuel (Photo La Gazette Catalane)
Marie et Samuel (Photo La Gazette Catalane)

Loin des sentiers balisés, des stéréotypes sociaux, des normes, ces petits enfants de la génération soixante-huitarde sont animés par un désir fort de réussir leur vie, de lui donner un sens profond. Être plus qu’avoir, voilà leur credo… C’est ainsi que Samuel ironise : «C’est comme ça que nous voulons vivre !  La ville ça ne nous convient pas. Le bureau, la routine, non merci…» Durant 4 ou 5 ans, par étapes de 15 km par jour, ils parcourront la vallée du Rhône, l’Alsace, puis l’Allemagne, les Pays Bas, puis retour en France pour la Bretagne. «Dans la vie quand on désire fort quelque chose ça advient très souvent.» Souligne, Marie résolument optimiste. Quelle belle histoire ! Quelle leçon d’humilité et de courage ! Bon vent à Floc, Marie et Samuel… Que ce chemin initiatique vous mène vers de heureux destins.