L’Entente de la Têt surprise…

Pézilla. Stade Armel Costa. 190 spectateurs environ. Arbitre : M. Laurent Collyn (Occitanie) Mi-temps : 22 – 06 pour l’Entente. Pour Entente Têt : : 3 Essais : Aguillar (31) Degand (38) Lamarque (43) 2 transformations : Esteben (38 – 42) + 3 pénalités (13 – 71 – 78) Pour Union Catalane : 4 Essais : Diani (51) Valet (62 – 70) Agrare (69) Pénalité (79) 3 transformations : Valet (51 – 62) 1 (Essai de pénalité) 1 Pénalité : Valet (2)

Carton Jaune : Degand (41) L’Entente de la Têt – Cami (71) L’Union Catalane

Entente de la Têt : Degand, Sicart, Lamarque, Baeza, Monedero, (o) Noyer, (m) Estaben, Solgadi, Amiel, Iglesias, Granado (Cap),Lecluse, Fabre, Hernandez, Aguillar.

Remplaçants : Lecointe, Rost, Arasse, Faure, Fletcher, Bordadeil, Léon

Union Catalane : Valet (Cap), Choquet, Roagna, Masvidal, Engrova, (o) Aros, (m) Ballaneda, Nomico, Agrare, Benet, Attard, Lacombe, Sola, Cami, Bonzom.

Remplaçants : Nogues, Roig, Diani, Marty, Massuet, Lacaille, Garcia

Photo Jean-Luc MODAT

Le Club avait offert la gratuité d’accés pour ce premier match de reprise du championnat territorial 1ère série. Aussi, un nombreux public et masqué garnissait les tribunes et la main courante. Les supporters des deux camps se délectaient à l’idée d’assister à une folle débauche de générosités, de plaisir de faire chanter le cuir, d’engagement, de suspens… Il fut gâté au-dela de toutes ses espérances ! 6 mois d’abstinence de rugby, ça génère naturellement une folle envie de jouer, de fouler le gazon…

Photo Jean-Luc MODAT

M. Laurent Collyn l’arbitre de la rencontre siffle l’engagement. Aussitôt les joueurs de l’Entente de la Têt occupent le camp de l’Union Catalane. Pas d’épisode d’observation ! Les avants athlétiques du Ribéral imposent à leurs adversaires l’épreuve de force et libérent des espaces à leurs lignes arrières qui n’en saisissent pas les opportunités. La mi-temps est sifflée sur le score sans appel de 22 à 6 en faveur des Pézillanais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La seconde mi-temps, simple formalité pour les Jaunes et Noirs ?

Photo Jean-Luc MODAT

Dés le coup d’envoi, les joueurs de l’Union Catalane s’avèrent ragaillardis. Ils animent avec fougue les débats, monopolisent le ballon, multiplient les offensives. Les joueurs du Ribéral, atones, subissent et multiplient la panoplie de fautes stupides : au sol, placages hauts, positions de hors jeu…

Photo Jean-Luc MODAT

L’air devient irrespirable ; les tensions, palpables. Les tribunes s’animent. En moins d’un quart d’heure les joueurs tendue comme un élastique ! Les gestes de nervosité se multiplient sans pour autant déborder. pour terminer par un essai de pénalisation assassin accordé par l’arbitre qui donne une belle victoire aux valeureux joueurs de l’Union Catalane sur le score de 28 à 34.

Photo Jean-Luc MODAT

A la fin de la rencontre, l’entraineur adjoint des jaunes et noirs Stéphane Olive est dépité : « Je suis très déçu par le comportement des joueurs. Nous scorons en première mi-temps par des essais chanceux, puis nous subissons la seconde partie, nous les regardons jouer… Devant, nous nous faisons bouger pour n’être qu’inexistants même en touche nous avons été lamentables…. Sans couilles au rugby on ne gagne jamais ! Nous allons bosser pour revenir ! »

En conclusion, osons cette perspective d’Antoine de Saint-Exupéry : » Il est des défaites qui assassinent, d’autres qui réveillent.« 


Jean-Luc Modat