Civet de lapin aux senteurs de nos garrigues

Par Jean-Luc Modat

Guisat de conill amb les olors de la nostra garriga

Un casot * discret, tapi dans les garrigues sauvageonnes et odorantes… C’est là, que j’ai découvert, enfant, les extraordinaires fumets exhalés par le civet de lapin de garenne du grand-père Simon… La veille au soir, cet émérite braconnier devant l’Eternel prenait toujours soin de poser ses collets pour piéger el conill salvatge (le lapin de garenne) dans le Causse tout proche ! A la piquette du jour, la cocote mijotait déjà a la vora del foc (prés du feu) Hélas ! Aujourd’hui, ces scènes populaires de vie n’ont plus cours ; nos traditions partent en désuétudes. Demain, que restera-t-il de notre Art de vivre Catalan ? Sauvons encore ce qui peut l’être : Notre patrimoine culinaire ! Au bout de nos fourchettes, nos racines… Transmettons nos savoirs, nos recettes, à nos enfants ou à nos petits enfants… Mais d’abord, à vos tabliers Amics ! Teneu gana ? (Amis, vous avez faim?)

* (cabanon)

« Au bout de nos fourchettes, nos racines »

Copyright ©Jean-Luc MODAT

Préparation 20 min Cuisson 60 min

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 4 portions)

  • 1 lapin découpé
  • 2 tranches de ventrèche débitées en morceaux
  • 2 gros oignons jaunes
  • 6 gousses dégermées d’ail
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 cuillère à café de noix muscade
  • 1/2 verre de cognac
  • 2 verres de Rancio
  • 2 verres de vin blanc sec
  • 1 verre d’eau
  • 1 bouquet garni de thym et romarin (farigola i romaní) glanées dans les garrigues
  • sel et poivre
  • huile d’olive


Mise en place

Préparer tous les ingrédients : Eplucher, peler, couper, hacher, rincer, égoutter

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

  1. Dans une poêle faire chauffer un bon filet d’huile d’olive
  2. Faire dorer les morceaux de lapin – Les réserver dans 1 plat – Assaisonner
  3. Dans cette même huile faire blondir oignons et ail émincés accompagnés des morceaux de ventrêche
  4. Ajouter la càs de tomate mélanger puis laisser mijoter 5 min
  5. Verser en pluie la càs de farine Mélanger.
  6. Incorporer cognac, vin blanc sec, 1 verre de rancio, 1 verre d’eau
  7. Enrichir du bouquet garni de farigola i romaní (de farigoulette et romarin)
  8. Laisser mijoter tout doux
  9. Au bout de 30 min, verser 1 verre de rancio poursuivre la cuisson 30 min.
  10. Servir chaud avec des pommes de terre de Cerdagne Capcir et régalez-vous !

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Domaine d’Elie El caracter de Terra Nostra !

Le Domaine d’Elie  6 rue Godefroy Thuir 66300 – Artisans vignerons

Jean-Claude Batlle 06 09 66 07 85 

Courriel : domaine.elie@gmail.com

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

T’estimi · Germinal Monge Homenatge a Joan Cayrol

T’estimi · Germinal Monge Homenatge a Joan Cayrol

Recette catalane : Lentilles légumes et garró de porc

Par Jean-Luc Modat

Recepta catalana llenties estofades amb verdures i garró de porc

Quand les températures chutent, aussitôt des envies de bons petits plats mijotés d’autrefois font leurs grands retours ! Pour mon Anniversaire, j’évoque, ici, des plats faits maison et non ceux industriels réchauffés au micro onde ! Aujourd’hui, je partage ma recette catalane familiale des lentilles aux légumes et garró de porc. Bien sûr, chaque cordon-bleu perpétue sa recette familiale. Ces recettes ne restent pas immuables pour autant mais suivent au gré des générations les évolutions des goûts, des mœurs. Je réalise la recette familiale presque à l’originale en y apportant quelques touches personnelles en recherche d’expressions de saveurs. Une recette facile à réaliser… A vos tabliers Amics ! Teneu gana ? (Vous avez faim?)

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

« La cuina és el paisatge del plat  »

La cuisine, c’est le paysage dans l’assiette »

Josep Pla (écrivain de langue catalane)

Préparation 30 min Cuisson 40 min

Recette catalane : Lentilles légumes et garró de porc (Ma Cuisine Catalane.com) By Jean-Luc Modat
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 4 portions)

200 g de lentilles vertes
1 petit jarret de porc + 1 boudin noir catalan + 1 ventrêche + 1 petit coustellou (plat de côte) 1 petit talon de jambon sec ou à défaut 1 tranche de jambon cru rancie
2 poireaux moyens + 2 oignons jaunes + 2 carottes + 1 gousse d’ail
1 bouquet garni + huile d’olive extra vierge + Sel 1 cuillère à café de sagi (saindoux)

Mise en place

Préparer tous les ingrédients : Eplucher, peler, couper, hacher, rincer, égoutter

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

  1. Faire tremper les lentilles dans de l’eau froide 1 h puis égoutter
  2. Porter à ébullition l’eau d’un autocuiseur où sont déposés : Jarret, coustellou, talon de jambon. Ecumer régulièrement. Compléter d’1 bouquet garni et 1 oignon piqué de 5 clous de girofle. Fermer. A la mise en pression de la soupape poursuivre à feu très doux. Cuire environ 50 / 60 min.
  3. Prélever la viande cuite et réserver. Filtrer, conserver, réserver le bouillon de cuisson de cette viande.
  4. Dans le fond de l’autocuiseur déposer 1 noix de sagi + verser 1 filet d’huile. Faire blondir 1 oignon émincé puis ajouter la ventrèche tranchée en morceaux. Faire revenir. Ajouter et faire rissoler à feu doux (20 min) les légumes coupés en brunoise, poireaux, oignons et carottes.
  5. Puis verser des lentilles. Couvrir avec le jus du bouillon filtré. Porter à ébullition puis fermer l’autocuiseur. Dés mise en pression de la soupape poursuivre à feu doux 10 min
  6. Ouvrir – Déposer la viande et le boudin entier dessus pour les réchauffer. Fermer l’autocuiseur à partir de la mise en pression de la soupape cuire 5 min à feu doux . Découper en tranches épaisses le boudin. Servir chaud et régalez-vous !

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

Recette catalane : Lentilles légumes et garró de porc (Ma Cuisine Catalane.com) By Jean-Luc Modat

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Domaine d’Elie

Le Domaine d’Elie  6 rue Godefroy. Thuir 66300.Artisans vignerons

Jean-Claude Batlle 06 09 66 07 85 Patrick Cambres 06 23 68 16 67 

Courriel : domaine.elie@gmail.com

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

L’Omelette catalane de ma grand-mère Rose (Paret catalana de la meva àvia Rose)

Par Jean-Luc Modat

La Paret catalana de la meva àvia Rose

La seule évocation de la paret que nous cuisinait ma grand-mère Rose pour les dîners, éveille mon enthousiasme gourmand ! Aaaah ! La seva paret amb patatas i ceba ! (Son omelette patate oignon) Simple, goutteuse, généreuse la paret (Truita en Catalogne) était autrefois une institution aqui al Rosselló (Ici, en Roussillon) Jadis, cette omelette était le déjeuner de nombreux vendangeurs, tâcherons, journaliers et paysans qui demeuraient sur le lieu de travail à midi. La paret demeure l’un des symboles forts populaires de la cuisine et de l’identité catalane en Roussillon ! Un plat succulent pour dîner entre amis ou en famille, en tapas ou plat principal… A vos tabliers ! Teneu gana ? (Vous avez faim?)

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

« La cuisine, c’est le paysage dans l’assiette »

Josep Pla (écrivain de langue catalane)

Préparation 10 min Cuisson 30 min

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 2 personnes)

  • 4 patates moyennes de Cerdagne Mona Lisa
  • 1 oignon jaune
  • 6 œufs fermiers de bonne qualité
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

Eplucher, couper en tranches épaisses de moins d’1 cm les patates – Les tremper dans de l’eau froide.
Éplucher et émincer l’oignon
Chauffer de l’huile dans 1 poêle – Verser les patates bien égouttées séchées Les cuire environ 5 min à feu moyen
Ajouter l’oignon Saler. Poursuivre à feu moyen environ 20 min. Quand les pommes de terre sont cuites, parfaire leur cuisson 5 min à feu vif pour les dorer. Retirer – Egoutter – Poser sur papier absorbant 5 min.
Casser 6 œufs dans 1 saladier les battre très légèrement – Verser le mélange patate / oignon mélanger – Laisser reposer 5 min
Chauffer un peu d’huile dans 1 plus petite poêle que la précédente cela pour permettre de donner plus de volume à l’omelette et d’assurer la cuisson intérieure (baveuse, à point… ) Verser oeufs / Pomme de terre / oignon Remuer à la cuillère en bois pour faire prendre la Paret o Truita (omelette)
Laisser dorer 1 min sans remuer – Retourner la paret dans une grande assiette pour cuire l’autre phase quelques minutes à feu moyen.
Sortir du feu – Laisser tiédir

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Le Domaine d’Elie

Dernier né du Domaine d’Elie, la cuvée Tuir mérite de la découvrir absolument ! Cette cuvée est marquée du sceau du terroir des Aspres dont elle exprime, haut et fort, son attachement à la catalanité !

« Lové entre Pyrénées et Méditerranée, le Pays Catalan, terre de rugby… En son coeur, en écrin, Les Aspres, terres de passions et d’intensité, abritent un merveilleux joyau. Un vignoble de qualité aux cépages nobles. Jadis, sur cette terre qui n’avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, harassé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de vignerons de caractère, ont patiemment façonné Les Aspres. Force de courage, de labeur et d’Amour, ces pauvres sols ingrats ont donnaient une nature ô combien généreuse pour revendiquer une typicité, un terroir.« 

copyright ©,Jean-Luc Modat

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

Anna Roig, accompagnée des enfants de La Bressola, chante cette chanson populaire du Roussillon Lo pardal (et qui fait partie de l’oeuvre « 1,2,3 … pica Bressola! ». Les images sont enregistrées à Estudis Paella, à Torelló (L’Osona) et dans une salle de classe de l’école Pompeu Fabra del Soler (El Rosselló)

L’Anna Roig, acompanyada dels nins i nines de la Bressola, canten aquesta cançó popular del Rosselló i que forma part del treball « 1,2,3… pica Bressola! ». Les imatges són enregistrades als Estudis Paella, a Torelló (L’Osona) i a una aula del col·legi Pompeu Fabra del Soler (El Rosselló)

Fougasse catalane aux gratons et pignons

Par Jean-Luc Modat

Coca catalana amb greixillons i pinyons

La fougasse feuilletée aux grattons et pignons, est ici appelée en Roussillon Coca de greixillons et en Catalogne : Coca de llardons… est une très ancienne recette traditionnelle catalane. Je possède une version élaborée que je partagerai bientôt. Iic, je vous propose ma version de la Coca catalana amb greixillons i pinyons simplifiée à sa plus stricte expression pour la rendre accessible au plus grand nombre de gourmands possible… Un régal ! C’est une pâte feuilletée très fine recouverte de pignons et gratons…. ça vous tente ?

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

Nos recettes familiales et traditionnelles sont les expressions de notre identité !

Jean-Luc Modat
Fougasse catalane aux gratons et pignons Coca catalana amb greixillons i pinyons (La Gazette Catalane.com rubrique Ma Cuisine Ctalane.com)

Préparation 15 min Cuisson 17 min Difficulté Facile

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 4 portions)

  1. Pâte feuilletée au beurre toute prête sans additifs (1 paquet, de préférence rectangulaire) 
  2. 150 g de grattons de porc ou frittons de canard
  3. 125 g de pignons de pin
  4. 60 g de sucre
  5. 1 Citron non traité
  6. 1 œuf

Mise en place

Préparer tous les ingrédients :

  1. Faire tremper pour gonfler les pignons 30 min : ils adhéreront mieux à la pâte et ne brûleront pas
  2. Hacher les greixillons pour qu’ils fondent pendant la cuisson de la fougasse
  3. Battre 1 jaune d’œuf le réserver pour badigeonner la pâte.
  4. Préchauffer le four à 220° C
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

  1. Étirer la pâte au rouleau la pâte feuilletée très finement sur son papier sulfurisé d’emballage.
  2. Zester sur la pâte le citron nettoyé
  3. Déposer la pâte sur 1 plaque du four – La piquer avec 1 fourchette pour éviter qu’elle ne lève trop à la cuisson
  4. Badigeonner au pinceau de cuisine le dessus de la pâte avec le jaune d’oeuf battu
  5. Couvrir toute la surface avec les greixillons hachés – Presser légèrement pour qu’ils adhèrent à la pâte.
  6. Egoutter les pignons de pin et les disposer sur toute la pâte feuilletée en les pressant pour les incruster
  7. Saupoudrer du sucre.
  8. Cuire au four à 200 ° C environ 15 min (selon votre four).
  9. La sortir du four pour admirer votre oeuvre…

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Ambré Hors âge 6 ans
2 étoiles Guide Hachette 2016

Vin doux Naturel à découvrir ! Sa belle couleur or nous entraîne vers la douceur du miel, les parfums de fleurs jaunes, la chair des figues biens mûres et une finale tout en fraîcheur. Température : à boire frais autour de 12° à 14° C.

Vignobles Terrassous 66300 Terrats Tél : 04 68 53 02 50

Email : contact@terrassous.com

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

Trinxat de chou et patates au boudin noir

Par Jean-Luc Modat

Trinxat de col i trunfes amb botifarra negra

C’est l’un des plats emblématiques d’hiver de Cerdagne ! Le trinxat, (prononcez trinchat) évoque en catalan un haché grossier. Jadis, la rudesse de l’hiver imposait le trinxat sur les tables des chaumières paysannes de Cerdagne, du Capcir, du Conflent et du haut Vallespir… i per la nit de Nadal, a la vora del foc (Lors de la veillée de Noël, prés du feu) un bon trinxat amélioré de raisins secs ou de quelques rostes (ventrêches grillées) y était partagé… Simple à réaliser avec d’humbles ingrédients : Du sagi (saindoux), du chou vert et quelques trunfes (patates) bouillis, écrasés et mélangés…. Huumm Comme c’est bon !!!! Le trinxat peut être préparé avec d’autres légumes, selon goûts et inspirations de chacun(e). Pour ma part, j’interprète et décline ici ma version de la recette traditionnelle, enrichie d’ingrédients qui subliment les saveurs du plat original sans toutefois le dénaturer. Un plat exquis à ne pas manquer… A vos tabliers ! Teneu gana ? (Vous avez faim?)

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

« La cuisine, c’est le paysage dans l’assiette »

Josep Pla (écrivain de langue catalane)

Préparation 30 min Cuisson 40 min Difficulté Facile

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Le marché (Pour 4 portions)

1 choux vert frisé (sans trognon 500 g environ)
6 pommes de terre moyennes à chair fondante Monalisa de Cerdagne (GAEC du Mas Blanc Bourg Madame) 1 cuillères à soupe de sagi (saindoux) à défaut 2 càs huile d’olive
4 belles tranches de petit salé + 4 tranches de ventrêche fraiche de chez mon charcutier
4 gousses d’ail du pays émincées
1 beau boudin noir catalan

Mise en place

Trinxat de chou et patates au boudin noir (Ma Cuisine Catalane.com)

Préparer tous les ingrédients : Eplucher, peler, couper, hacher, rincer, égoutter

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

  1. Laver les feuilles de chou et ôter la côte (nervure centrale) de chacune d’elles
  2. Déchirer grossièrement à la main les feuilles de chou
  3. Les blanchir dans de l’eau bouillante quelques secondes et les retirer (ainsi le chou fixe sa belle couleur)
  4. Éplucher et laver les pommes de terre – Les découper en dés grossiers
  5. Tapisser le fond d’1 autocuiseur des feuilles de chou puis déposer au-dessus les pommes de terre
  6. Couvrir d’eau dés la mise en pression de la soupape cuire environ 25 à 30 min puis les égoutter
  7. Réserver un peu d’eau de cuisson filtrée au cas où le trinxat serait trop sec
  8. Dans une grande poêle à large bord faire chauffer le sagi (à défaut de l’huile d’olive)
  9. Laisser rissoler le petit salé débité puis le boudin dénudé, émietté – Retirer – Réserver
  10. Faire dorer les roustes (Tranches de ventrêche) Réserver (pour la présentation finale)
  11. Faire juste dorer l’ail émincé dans cette poêle y ajouter chou et trufes (pommes de terre)  
  12. Ecraser à la fourchette et mélanger jusqu’à obtenir un ensemble homogène. (Surtout pas de mixeur)
  13. Parfaire la cuisson du trinxat à feu moyen 5 min jusqu’à ce que qu’il dégage toute son eau  
  14. Intégrer petit salé et boudin émietté bien mélanger l’ensemble cuire 5 min à feu doux
  15. Garnir le dessus de roustes (ventrêche grillées) Servir le trinxat chaud

Je cuisine et transmets l’héritage culinaire de mes ancêtres

i bon profit Amics !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords de vin

Le Domaine d’Esperet présente : Galamus villages

Côtes du Roussillon Villages AOP Rouge 2013 Cépages : 30% Carignan, 30% Grenache, 40% Syrah

« C’est un précieux assemblage de syrah, grenache, carignan expression de ce terroir, balayé par la Tramontane, produit de vieilles vignes environnées de garrigues odorantes. Ce vin puissant, équilibré comme symbole de notre domaine.» Domaine d’Esperet

Depuis 6 générations, le Domaine familial D’Espéret donne naissance à 15 vins différents, nés d’un terroir exceptionnel. Fusion d’une famille et d’une passion pour l’art de l’agriculture durable. Tel 04 68 88 20 22 E-mail domainedesperet@sfr.fr – Site http://www.domainedesperet.com/

Domaine d’Esperet – Route de Caudies Saint Paul de Fenouillet Tel 04 68 88 20 22

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Accords musicaux

la Colla Costabona et à la Cobla Trés vents au pied du Castillet tout un symbole… Au son de cette mélodie de sardane je ne peux réfrêner les émotions qu’elles engendrent… Oui ! Nul doutes, j’ai vraiment le Pays Catalan dans la peau !

Recette familiale de la bullinada

Par Jean-Luc Modat

La bullinada est l’un des plats emblématiques du Pays Catalan ! Ce plat dels pescaires dels estanys (des pêcheurs des étangs) est traditionnellement préparé avec des anguilles ou des poissons au rebut. Comme il est quasi impossible de nos jours de se procurer des anguilles il est donc nécessaire de les remplacer par des poissons variés de roche et de pleine mer. (baudroie, merlan, grondin, rouget, vives…) et des fruits de mer (moules, coques, palourdes….) cuits dans une sauce blanche à base de pommes de terre, légèrement pimentée et safranée. C’est sa cuisson à gros bouillon qui révèle à ce plat son goût si particulier d’où sa dénomination bullinada !

Notre gastronomie est aussi notre culture

C’était un lieu bucolique où le temps semblait suspendu, intemporel. Seuls les oiseaux osaient s’aventurer à déranger le silence et la quiétude de ce petit coin de paradis, lové sur les rivages de l’étang de Salses… C’est ici, à l’âge tendre des escapades buissonnières que j’ai découvert l’univers dels pescaires dels estanys de la Font del Port à Saint-Hippolyte. Là, j’ai encore le souvenir vivace d’avoir pris une belle bouffée de Bonheur à la barraca d’en zidro Canal, émérite pêcheur d’anguilles. Oh ! Le partage simple d’une extraordinaire bullinada avec mes copains d’alors m’avait fait découvrir l’intensité ces moments où l’Amitié est bonne à partager…

Pour 4 personnes

Préparation : 35 min Cuisson : 35 min

Ingrédients

1,5 kg de poissons de Méditerranée selon les arrivages de pêche parmi : rascasse, grondin, rouget, merlan, baudroie (lotte) congre, vives…

1,5 kg pommes de terre de Cerdagne

1/2 cuillère à café de safran en poudre + 1 pincée de piment moulu

8 têtes d’ail

1 kg de moules d’Espagne + 3 poignées de palourdes

1 verre de vin blanc

1 càs de saindoux, 2 càs de farine, 2 càs d’huile d’olive

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bouton-catalan.png

Réalisation

Eplucher débiter les pommes de terre en rondelles 0,5cm épais. Trancher grossièrement le bouquet de persil plat. Ecailler, vider, tronçonner les poissons, Réserver. Faire un court bouillon avec les têtes de poisson + laurier Gratter, ébarber les moules les faire juste ouvrir à feu vif Récupérer le jus des moules et le court bouillon et filtrer Frotter l’intérieur du faitout de sagí. (saindoux) Disposer au fond la 1ère couche de pommes de terre – Persiller, fariner (1 càc), safran, 1 pincée de piment moulu Disposer dessus une couche de poissons avec les gousses d’ail Alterner les couches pomme de terre / poisson Finir par une couche de pommes de terre farinée persillée Ajouter une branche de thym frais. Mouiller jusqu’à affleurer de la dernière couche. avec le jus des moules + bouillon de poisson+ vin blanc. Couvrir. Porter à ébullition feu vif 25 min puis 10 min feu moyen.

Griller de belles tartines de pain les frotter à l’ail. Disposer une tranche au fond des assiettes et servir la Bullinada dessus.

Ma recette catalane des blettes

Par Jean-Luc Modat

C’est la pleine saison des blettes ! Beurck ! S’exclameront certains… Comment pourrait-il en être autrement ? Tant les blettes supportent de préparations insipides à la vapeur ou cuites à l’eau à la va-vite ? C’était sans compter sur l’inventivité culinaire catalane, venue à la rescousse pour réhabiliter ce légume aux extraordinaires qualités nutritives. Ainsi, je vous propose, aujourd’hui, ma recette catalane des blettes aux belles notes suaves sucrées accordées aux délicates saveurs salées. Le plaisir de cuisiner autrement…Bon profit Amics i bona cuina !

« La cuisine est une musique du goût où les notes sont les saveurs et leur mélange, associées à des aliments, des sauces, des condiments, des dosages, des cuissons… »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Nutrition

La Blette, peu calorique, regorge d’éléments essentiels pour notre santé : Minéraux (calcium et potassium) riche en vitamines A et C. Ce légume possède des qualités diurétiques est riche en fibre.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est catalan-11.png

Ingrédients (pour 2 personnes)

1 kg de blettes du Pays Catalan
5 grosses gousses d’ail écrasées
3 càs de raisins secs
3 càs de pignons 2 oignons jaunes 4 tranches de ventrêche (à débiter) 1 verre de Banyuls ou de Rivesaltes Poivre noir + Sel
Huile d’olive extra vierge du Pays
(càs = cuillère à soupe)

Réalisation

  1. Faire tremper les raisins secs dans un peu d’eau chaude 30 min
  2. Laver les blettes à l’eau froide pour enlever tous résidus de terre
  3. Laisser tremper dans une bassine d’eau froide
  4. Cuire les blettes à l’autocuiseur 5 min à la rotation de la soupape
  5. Les sortir – Egoutter dans une passoire
  6. Extraire l’eau résiduelle avec une spatule
  7. Découper les blettes en morceaux – Les réserver
  8. Eplucher et couper les 2 oignons en julienne
  9. Verser de l’huile d’olive dans une poêle ou faitout
  10. Roussir la ventrèche débitée en petits morceaux + oignons
  11. Ajouter les gousses d’ail chemisées et écrasées faire revenir l’ensemble
  12. Ajouter et dorer raisins secs et pignons de pin
  13. Verser 1 verre de Banyuls et laisser réduire
  14. Incorporer les blettes – Mélanger.
  15. Assaisonner de sel et de poivre et cuire à feu très doux 5 à 10 min jusqu’à ce que les blettes aient rendu l’eau. 
Ma recette catalane des blettes

Textes & photographies ne sont pas libres de droit et sont la propriété © de www.lagazettecatalane.com. Toute copie/utilisation/reproduction même partielle, n’est pas autorisée, merci de votre compréhension.

L’Entente de la Têt surprise…

Pézilla. Stade Armel Costa. 190 spectateurs environ. Arbitre : M. Laurent Collyn (Occitanie) Mi-temps : 22 – 06 pour l’Entente. Pour Entente Têt : : 3 Essais : Aguillar (31) Degand (38) Lamarque (43) 2 transformations : Esteben (38 – 42) + 3 pénalités (13 – 71 – 78) Pour Union Catalane : 4 Essais : Diani (51) Valet (62 – 70) Agrare (69) Pénalité (79) 3 transformations : Valet (51 – 62) 1 (Essai de pénalité) 1 Pénalité : Valet (2)

Carton Jaune : Degand (41) L’Entente de la Têt – Cami (71) L’Union Catalane

Entente de la Têt : Degand, Sicart, Lamarque, Baeza, Monedero, (o) Noyer, (m) Estaben, Solgadi, Amiel, Iglesias, Granado (Cap),Lecluse, Fabre, Hernandez, Aguillar.

Remplaçants : Lecointe, Rost, Arasse, Faure, Fletcher, Bordadeil, Léon

Union Catalane : Valet (Cap), Choquet, Roagna, Masvidal, Engrova, (o) Aros, (m) Ballaneda, Nomico, Agrare, Benet, Attard, Lacombe, Sola, Cami, Bonzom.

Remplaçants : Nogues, Roig, Diani, Marty, Massuet, Lacaille, Garcia

Photo Jean-Luc MODAT

Le Club avait offert la gratuité d’accés pour ce premier match de reprise du championnat territorial 1ère série. Aussi, un nombreux public et masqué garnissait les tribunes et la main courante. Les supporters des deux camps se délectaient à l’idée d’assister à une folle débauche de générosités, de plaisir de faire chanter le cuir, d’engagement, de suspens… Il fut gâté au-dela de toutes ses espérances ! 6 mois d’abstinence de rugby, ça génère naturellement une folle envie de jouer, de fouler le gazon…

Photo Jean-Luc MODAT

M. Laurent Collyn l’arbitre de la rencontre siffle l’engagement. Aussitôt les joueurs de l’Entente de la Têt occupent le camp de l’Union Catalane. Pas d’épisode d’observation ! Les avants athlétiques du Ribéral imposent à leurs adversaires l’épreuve de force et libérent des espaces à leurs lignes arrières qui n’en saisissent pas les opportunités. La mi-temps est sifflée sur le score sans appel de 22 à 6 en faveur des Pézillanais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La seconde mi-temps, simple formalité pour les Jaunes et Noirs ?

Photo Jean-Luc MODAT

Dés le coup d’envoi, les joueurs de l’Union Catalane s’avèrent ragaillardis. Ils animent avec fougue les débats, monopolisent le ballon, multiplient les offensives. Les joueurs du Ribéral, atones, subissent et multiplient la panoplie de fautes stupides : au sol, placages hauts, positions de hors jeu…

Photo Jean-Luc MODAT

L’air devient irrespirable ; les tensions, palpables. Les tribunes s’animent. En moins d’un quart d’heure les joueurs tendue comme un élastique ! Les gestes de nervosité se multiplient sans pour autant déborder. pour terminer par un essai de pénalisation assassin accordé par l’arbitre qui donne une belle victoire aux valeureux joueurs de l’Union Catalane sur le score de 28 à 34.

Photo Jean-Luc MODAT

A la fin de la rencontre, l’entraineur adjoint des jaunes et noirs Stéphane Olive est dépité : « Je suis très déçu par le comportement des joueurs. Nous scorons en première mi-temps par des essais chanceux, puis nous subissons la seconde partie, nous les regardons jouer… Devant, nous nous faisons bouger pour n’être qu’inexistants même en touche nous avons été lamentables…. Sans couilles au rugby on ne gagne jamais ! Nous allons bosser pour revenir ! »

En conclusion, osons cette perspective d’Antoine de Saint-Exupéry : » Il est des défaites qui assassinent, d’autres qui réveillent.« 


Jean-Luc Modat

L’esprit rugby de nos clubs de village

C’est ici, dans nos villages que bat le coeur du (vrai) rugby attaché à ses terroirs, à ses traditions, aux querelles de clochers de toujours magnifiées des beaux accents du cru. Là, si les mêlées sont peu disputées, les bagarres ne sont pas, elles, simulées ! Aahhh ! Ça sent bon les derbys sulfureux animés par les « encouragements » braillards autour de la main courante. Cependant chaque fin de rencontre se conclut par la sacro-sainte troisième mi-temps…

L’Entente de la Têt vs L’Union Catalane

Ce dimanche 20 Septembre à 15h au stade Armel Costa de Pézilla je suis chargé par L’Indépendant de couvrir la rencontre prometteuse opposant deux très belles équipes : L’Entente de la Têt à L’Union Catalane (Pollestres Bages Villeneuve) qui à n’en pas douter vont s’évertuer à développer un rugby champagne pour le plus grand plaisir du public que l’on attend nombreux..

Ma recette catalane de la pâte de coings

Par Jean-Luc MODAT

La meva recepta catalan de Codonyat

Je vous livre, aqui ( ici) , cette magnifique recette catalane du Codonyat (pâte de coings). A la différence de la pâte de coing commune, celle-ci s’accommode du sucré salé, en dessert, avec du fromage, ou dans la composition de sauces… Une recette fet a casa (Faite maison), sans artifices, sans produits chimiques, ni additifs, ni colorants, ni même le moindre conservateur chimique. A vos tabliers ! Préparez donc votre pâte de coings pour offrir à ceux que vous aimez un extraordinaire florilège de plaisirs …

A l’âge des culottes courtes, les vendanges rentrées, venait le temps du Codonyat… J’en dégustais une belle tranche au goûter sur une grande tartine de bon pain croustillant. Aujourd’hui, parmi les fruits de l’Automne, le coing semble quelque peu oublié. Aussi, en écho aux souvenirs de ces goûters d’enfance, sans pour autant tomber dans la nostalgie béate, j’ai donc décidé de le (re)mettre à l’honneur ce fruit sous sa forme la plus prisée : La pâte de coings ( Codonyat ) ! Dans la Grèce antique, le coing était le symbole de l’Amour et du bonheur. Ça vous tente ?

Pâte de coing

Ustensiles

  • 1 bassine à confitures
  • 1 ou 2 moules ou récipients servant de moules
  • 1 spatule en bois + 1 écumoire + 1 mixeur
  • Papiers sulfurisé et film + 2 Gazes

Ingrédients

  • 2 kg coings mûrs (1,3 kg pour 1 kg de chair (soit environ 4 codons/kg)
  • du sucre cristal
  • 1 bâton de cannelle
  • Le jus de 2 citrons naturels
  • Le zeste d’1 citron vert naturel ou à défaut celui d’1 citron jaune pressé

Laver, couper, épépiner vos coings. Retirer les cœurs avec pépins (réserver dans 1 gaze au frigo ) Épluchez les coings avec un économe (c’est assez dur !)

Dans une bassine à confitures verser les coings, couvrir d’eau froide. Porter à ébullition poursuivre à feu doux 45 min jusqu’à ce que les coings soient suffisamment mous.

Avec l’écumoire retirer les fruits dans une passoire à égoutter-refroidir. Découper ces fruits en dés. Peser la pulpe des coings sur la balance de cuisine puis le sucre selon le principe (1 kg de fruits = 0,600 kg de sucre) Réserver les morceaux de fruits dans un grand saladier  Presser les citrons jaunes pour extraire le jus

Ajouter le sucre, le jus de citron et le bâton de cannelle. Filmer le saladier et laisser macérer l’ensemble une nuit au réfrigérateur. Le sucre se dissout bien et libère tous les arômes

Le lendemain ? La cuisson

Retirer le saladier de coings du frigo. Verser ce contenu dans la bassine. Déposer le baluchon noué avec les cœurs de coing (pectine)

Cuire au total 60 min

  • Porter à ébullition puis prolonger pendant 5 min à feu vif
  • Poursuivre la cuisson 40 min à feu très doux remuer fréquemment
  • Retirer du feu (Les fruits doivent être tendres et translucides.)
  • Enlever le bâton de cannelle et les baluchons de trognons
  • Laisser refroidir avant de mixer ces fruits
  • Clore la cuisson à feu doux 15 min
  • Remuer avec une spatule bois pour que ça n’accroche pas
  • Préparer le papier sulfurisé sur le(s) moule(s)
  • Remplir le moule, nivelez avec une spatule; Laisser refroidir à température ambiante
  • Couvrir avec un papier sulfurisé puis filmer d’un plastique alimentaire pour éviter que la pâte ne s’imprègne d’odeurs dans le frigo.
  • Stocker dans un endroit sec et ventilé ou au réfrigérateur. Il faudra patienter 3 à 4 semaines pour que la pâte de coings (El codonyat) commence à être sèche et pouvoir la déguster.

Valeur nutritionnelle

C’est un fruit qui contient beaucoup de pectine, de fibres solubles qui participent à l’absorption des graisses au niveau du tube digestif. Ses propriétés anti-inflammatoires aident à calmer la muqueuse intestinale en cas d’inflammation, de diarrhées, de gastrites. Ce fruit contient de grandes quantités de potassium ainsi que des acides organiques aux propriétés désinfectantes qui favorisent l’élimination de l’acide urique.

Divinement délicieux

Au désert ? Osez la belle tranche de pâte de coings qui se marie à merveille avec un bon morceau de tomme de brebis du Pays Catalan… Accompagnés d’un verre de l’excellent Côte du Roussillon Les Aspres. C’est Divinement délicieux !

i Bon Profit !

Création, Réalisation et illustrations Jean-Luc Modat Tous droits réservés