Saint Laurent de Cerdans fête la musique !

Dans son écrin de verdure, environné de châtaigneraies, Saint Laurent de Cerdans lézarde au soleil et profite d’une belle sérénité. Cependant, ce calme apparent risque d’être troublé Samedi 22 Juin pour la Fête de la Musique ! Le Réveil Laurentin offre un concert au parking de la pharmacie de Saint Laurent de Cerdans. Qu’on se le dise !

La tradition de la « Trobada del Canigó » a peu les 15 et 16 juin…

Très bel article sur la Trobada ! Texte Jean-Luc MODAT Photo Michel CASTILLO

Photo Conflent Canigó Office Tourisme

La Trobada del Canigó ? C’est LA rencontre, LES retrouvailles ! Celles, conviviales, fraternelles, de centaines de Catalans du nord, du Sud, d’ailleurs… qui acheminent , chacun fièrement, le fagot de sarments ou branchages de leur village jusqu’au sommet du Canigou, là où trône la croix de fer. Parfois, certains anciens des villages, y ont glissé, qui un message, qui des vœux pieux… faute de ne pouvoir s’y rendre eux-mêmes. Pour autant, rappelons que tout catalan qui se respecte se doit de d’effectuer, tel un voyage initiatique (au moins une fois dans sa vie) l’ascension du Canigó jusqu’au pic (altitude 2785,66 mètres) !

Photo © Michel CASTILLO Cd 66.

LE SENS PROFOND DE LA TROBADA

Depuis 1955, de générations en générations, chaque initié entretient l’esprit et le sens véritable de cette Trobada… Cela va bien au-delà d’une simple manifestation surannée voire considérée saugrenue par certains ignares profanes… Ne leur en déplaise ! Il s’agit là, d’un partage en communion de la fière expression de notre catalanité, de l’affirmation de notre attachement fort à nos racines, au respect de nos anciens et de nos traditions ancestrales ! Quel beau pied de nez à ce merveilleux Monde unidimensionnel, normalisé, aseptisé, hors sol, que l’on nous sert comme la seule valeur universelle et l’unique dessein possible ! Là, à ces mots, j’ai des frissons… s’exprime alors la défiance, celle de ressentir se réveiller le catalan qui somnolait en moi !!! Et vous ? ???

Le Samedi soir, rassemblé autour du refuge des Cortalets, tout le vaste bivouac autour des feux de camps, partage de merveilleux moments de fraternité jusqu’au petit matin… C’est la fête ! Avec ses sardanes, ses incontournables grillades catalanes, son Crémât … Le Dimanche au petit matin, les pentes du Canigou s’animent d’un long cortège jusqu’au sommet pour y déposer les fagots per els focs de Sant Joan ( pour les feux de la Saint Jean) .

Recette du Crémât vin chaud catalan

Ingrédients :

  • 75 cl vin rouge 
  • le zeste de 2 oranges
  • 2 cuillères de mélange d’épices cannelle, coriandre, gingembre, badiane, piment, girofle
  • 100 g de sucre

Faire chauffer un bon vin des Côtes du Roussillon village dans une casserole sans laisser bouillir.  Ajouter vos épices, vos zestes d’orange laisser frémir à feu très doux pendant 20 mn puis passer au chinois avant de déguster ! (L’abus d’alcool est dangereux pour votre santé)

Équipements conseillés

  • Tente pour bivouac, duvet, Parka ou anorak,
  • Vêtements : 1 pantalon confortable pour la marche – 1 polaire ou 1 pull – 1 poncho de pluie, 1 short, 1 paire de chaussures de randonnée,
  • Sous-vêtements de rechange 
  • Gourde 1 litre, Lunettes solaire – torche électrique – petite pharmacie – papier toilette – protection solaire – prévoir 3 repas et 1 petit déjeuner (samedi midi et dimanche matin et midi), couverts.

Informations pratiques 

Réservation au Refuge des Cortalets à partir du 15 Mars
Piste du Llech fermée à partir du Mas Malet
Pour autorisations véhicules 04 68 35 07 62 
Association organisatrice : casaldelconflent.cat

 Mode d’emploi de la Trobada 2019  

La trobada est fortement déconseillée à toute personne non entraînée !

Si la légende des herbes de Saint Jean m’était contée ?

Textes et photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

Ce matin là, le soleil embrasait lentement l’horizon du Pays Catalan. Au cœur des Aspres, la garrigue exhalait d’extraordinaires flagrances enivrantes, infusées la nuit durant. Je profitais du temps sec de cette matinée pour glaner ça et là du thym fleuri… Soudain ! Devinez donc qui j’aperçois ? Je vous le donne en mille…

© 2019 Tous droits réservés photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

Manel ! Mais oui, Manel du hameau de Politg ! Vous savez bien ce vieux berger des abeilles ; Conteur et poète à ses heures perdues. Le béret toujours vissé sur la tête, le regard vif illuminé, le visage buriné par le temps, souligné par de belles moustaches grisonnantes. Aucunes légendes catalanes n’avaient de secret pour lui. « Té nin ! » S’exclama-t-il « Je suis heureux de te trouver ici. Partageons mon almozar. » Quel merveilleux moment complice ! Côte à côte, juchés sur un rocher, face à la merveilleuse plaine du Roussillon, nous dégustions de succulentes charcuteries maison sur de belles tranches de pain, accompagnées d’un excellent vin fruité … Brusquement, Manel brisa notre silence.  » Dans quelques jours ce sera la Saint Jean… Si depuis la nuit des temps, les feux de la Saint Jean perpétuent de vieilles traditions païennes liées au solstice d’Eté et à l’apogée dans le ciel du soleil, les herbes de la Sant Joan ont aussi leurs légendesJe suis convaincu que tu ne connais pas cette vieille légende catalane. Comme toutes les légendes populaires, elle débute par il était une fois…  » Il sirota d’un trait un bon verre de vin, s’essuya les moustaches d’un revers de manche, et sur le ton de la confidence débuta son histoire

© 2019 Tous droits réservés photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)

La légende…

« Si depuis la nuit des temps, les feux de la Saint Jean perpétuent de vieilles traditions païennes liées au solstice d’Eté et à l’apogée dans le ciel du soleil, les herbes de la Sant Joan ont aussi leurs légendes qui débutent presque toutes par il était une fois… Il en va de cette vieille légende catalane que voici  » ( Manel semble réunir ses souvenirs et de poursuivre ) « C’est l’histoire de Maria, une belle jeune fille de Montauriol qui la nuit de la Saint Jean fait connaissance d’un bel inconnu. A l’aube, la belle court la garrigue cueillir le ramellet Sant Joanenc (le bouquet de la Saint Jean) composé de trois ou sept espèces d’herbes sauvages et sacrées : l’immortelle (sempreviva), le millepertuis (perico groc), 3 feuilles de noyer (noguera).

« Elle réunit ces herbes en croix pour les clouer sur la porte d’entrée du logis. Maria remplace alors le bouquet de l’année écoulée le brûle dans la cheminée dont la fumée s’échappe vers le soleil en promesse de prospérité des cieux… Ce bouquet posséderait les vertus d’éloigner, diable, bruixes et esprits malfaisants. Au matin, comme convenu, le galant se présenta au seuil du logis de la belle Maria. Il ébaucha plusieurs tentatives pour y entrer mais fut pris de malaises. Devant ses échecs, il disparu soudain dans une odeur âcre de souffre en lâchant un lugubre hurlement. La belle effrayée réalisa alors que sous les beaux traits du prétendant se dissimulait le diable. Son ramellet de Bonaventura venait de la sauver. Ainsi, court toujours la légende dans les Aspres…et dans tout le Pays Catalan ! « A ces mots, Manel planta dans mes yeux son regard empli de bonté et de bienveillance pour susurrer à l’oreille : « Transmets donc cette histoire à tes enfants. Ils la transmettront eux-mêmes à leurs enfants… Car vois-tu en ce bas Monde, aujourd’hui, le Diable prend toujours de belles et séduisantes apparences pour mieux tromper les âmes vulnérables et assujetties aux cupidités vénales et ainsi les confondre ainsi aux malheurs éternels…  »

La Saint Jean une histoire de lumière et de soleil

Herbes magiques et médicinales, les herbes dites de la Saint Jean sont des plantes sauvages auxquelles sont prêtées des vertus bienfaisantes, médicinales. Elles puiseraient leur forces, leurs vertus, leurs énergies, du soleil à son apogée lors du solstice d’Été. La fleur-symbole du solstice d’été est bien le millepertuis si abondante dans les Aspres ! Après les Feux, tous à vos paniers !

Depuis la nuit des temps la Saint-Jean est liée à la symbolique de l’eau de la purification : la tradition incitait chacun à se rouler nu dans les prairies humides de la rosée matinale, ou à des ablutions matinales, la traversées de rivières par les troupeaux….

© 2019 Tous droits réservés Textes et photos Jean-Luc Modat (La Gazette Catalane.com)


Ma recette de Salade catalane

Texte et Photo Jean-Luc MODAT (La Gazette Catalane.com)

Dans cette rubrique  » Ma Cuisine catalane d’hier et d’aujourd’hui  » (la meva cuina catalana d’ahir i d’avui) mes recettes de cuisine vous invitent à redécouvrir certaines saveurs de plats traditionnels catalans ou méditerranéens. Aujourd’hui, je vous propose une savoureuse salade catalane qui se distingue par sa fraîcheur et la simplicité de sa préparation. Elle sera parfaite pour offrir une belle touche de légèreté à votre repas !

Salade catalane Ma cuisine Catalane d’hier et d’aujourd’hui La Gazette Catalane.com

Ingrédients (2 personnes)

  • 1 salade feuille de chêne d’un producteur d’ici
  • 2 belles tomates du pays
  • 1 oignons rouges de Toulouges
  • 2 poivrons rouges charnus
  • 3 œufs fermiers
  • Quelques anchois salés de Collioure (Roque ou Desclaux)
  • Quelques olives noires
  • Quelques pignons
  • Quelques feuilles basilic du jardin
  • Fleur de sel et poivre noir
  • Huile d’olive arbequina et vinaire vieux Banyuls

Préparation

  • Laver les poivrons et griller au four 20 à 30 minutes à 250° (la peau doit noircir et craqueler de tous les côtés et retourner plusieurs fois)
  • Envelopper-les dans du papier journal
  • Laisser refroidir Peler, épépiner,
  • Couper en lamelles, disposer dans un plat, réserver au frigo
  • Porter à ébullition une casserole d’eau salée
  • Plongez délicatement les œufs dans l’eau bouillante cuire 10 minutes.
  • Retirez les œufs de la casserole et plonger-les dans de l’eau froide.
  • Dessalez les anchois dans l’eau froide (changer l’eau plusieurs fois)
  • Laver votre salade sous l’eau
  • Essorer-la et réserver
  • Laver les tomates puis sécher
  • Rincer vos anchois sous l’eau froide.
  • Égoutter et essuyer sur du papier absorbant
  • Effiler en ôtant l’arête
  • Couper vos tomates en rondelles ou quartiers
  • Éplucher et émincer votre oignon de Toulouges
  • Écaler les œufs durs couper en deux
  • Ciseler quelques feuilles de basilic
  • Dans un plat, déposer les feuilles de salade.
  • Ajouter les poivrons en lanières, les filets d’anchois, les oeufs, les émincés d’oignon, les olives noires, le basilic, les pignons
  • Poivrer selon votre goût et saler (avec modération !)
  • Assaisonner d’huile d’olive bio de variété Arbequina et de vieux vinaigre de Banyuls

i bon profit a tothom!

© 2009 Jean-Luc MODAT Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

BALADE GOURMANDE DANS LES ASPRES

Tous droits réservés © copyright Jean-Luc Modat

Une journée plaisir et gourmande ça vous tente ? Réservez donc dés à présent votre Samedi 29 Juin pour une balade gourmande à travers les vignobles des Aspres. De la balade à la table, que du bonheur ! Découverte.

Les Aspres, petite Toscane du Pays Catalan…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur cette terre qui n’avait rien pour elle, sur cet aride piedmont rugueux, accablé de soleil, battu aux quatre vents, des générations de vignerons de caractère, se sont éreintées à tirer le meilleur parti de ces Aspres.

Force de courage, labeur et Amour, ces pauvres sols ingrats ont donnaient une nature ô combien généreuse ! Là, ces authentiques Aspres se devaient de revendiquer un terroir. Partout ici, la vigne. Elle court les coteaux ocres, dévale les terrasses graveleuses, dégringole jusqu’aux vallons à galets roulés… Piqués ça et là de cyprès élancés, ce paysage (encore) préservé se donne un petit air Toscan ! Ici, tout invite à la douceur de vivre…

Une balade gourmande

Un Départ à 9h depuis la cave de Fourque… Et c’est parti pour une belle balade pédestre d’environ 10 km à travers ce surprenant terroir où vous vous régalerez de ces paysages ! Guidée et commentée par les vignerons des Aspres, cette superbe balade sera ponctuée à mi-parcours « És hora d’esmorzar ! » (C’est l’heure de petit déjeuner) pour une étape gourmande où vos sens seront sollicités autour d’accords de mets (concoctés par la Maison Paré) et de vins (des Aspres)

Chemin faisant, ces vignerons passionnés vous présenteront leur métier, partageront leur amour de leurs vignes, de ce terroir et de leurs savoir-faire ancestral… Puis, vous profiterez d’un  déjeuner gastronomique élaboré par le chef Franck Seguret des Toques Blanches du Roussillon.

MENU

Entrée
Pâté en Croûte de Veau, Volaille et Foie Gras, Mesclun de St Laurent 
Plat
Rouelle d’Agneau ‘’El Xaï’’ Braisée à l’Ancienne aux Parfums Méditerranéens, 
Fricotx de Légumes Cuits dans leur Jus. 

Dessert
Piñacolada : Biscuit Congolais, Mousseline Noix de Coco et Mangue, 
Confit d’Ananas et Glaçage Fruit

Réservation obligatoire avant le 20 juin 2019 places limitées. Participation : 40 euros par personne.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Réservation

RÉSERVEZ

Mettez du soleil dans vos assiettes ! Ma recette de l’Escalivada,

C’est LA recette fraîcheur des beaux jours ! Celle qui égayera vos grillades partagées entre amis ; elle agrémentera vos repas conviviaux familiaux ou plus simplement, vos repas plaisirs du quotidien !  L’escalivada est l’un des plats remarquables du Pays Catalan. Simple, saine, vitaminée, fraîche, elle sublimera vos grillades de viandes ou de poissons. 

IMG_20170616_183729 (3).jpg

Ingrédients pour 4 personnes

Si possible privilégier les légumes produits par nos maraîchers du Pays Catalan, ils n’en seront que plus frais car ils auront peu voyagés donc moins n’auront moins d’impact sur l’environnement et votre choix d’achat contribuera au développement durable de notre économie et notre agriculture…  

  • 6 aubergines
  • 3 courgettes
  • 3 tomates bien mûres
  • 1 gros oignons de Toulouges
  • 3 poivrons rouges
  • 5 gousses d’ail
  • De l’huile d’olive des « Oliviers de la Canterrane« 
  • Poivre et fleur de sel
  • Thym, laurier, romarin,

Couper grossièrement en morceaux épais les aubergines, poivrons, courgettes, tomates, oignons.

Disposer ces légumes sur la sole du four. Arroser généreusement d’huile d’olive, saler et poivrer et cuire pendant 55 minutes à 195°.

IMG_20170616_201753 (2).jpg

Cuits, les confier à un plat destiné au réfrigérateur, ajouter les gousses d’ail hachée, les herbes, de l’huile d’olive. I Bon profit Amics !

IMG_20170616_202225 (4).jpg

Saint Laurent de Cerdans. Portes ouvertes chez Création Catalane dernière fabrique d’espadrilles…

Loin des turpitudes de la (belle) vie trépidante citadine menée au grand air des vivifiantes effluves des gaz d’échappement…. Lovée en Haut Vallespir, à l’écart des existences formatées et normalisées : Saint Laurent de Cerdans ! Le village ramassé autour de son église, semble être toute désignée pour devenir la gardienne des traditions de la culture catalane…mais pas que !

Portes ouvertes chez Création Catalane

Autrefois, le village était tout entier consacré à la fabrication industrielle d’espadrilles… Une à une les fabriques se sont tues, ont cessé leurs activités et mis au placard des souvenirs des savoir-faire traditionnels ancestraux.. Créée en Février 2008, la Création Catalane a renoué avec ce passé prestigieux dans les locaux d’une ancienne usine d’espadrilles. C’est l’ultime fabrique artisanale du Pays Catalan de confection d’espadrilles et de vigatanes (chaussures traditionnelles catalanes)

C’est vous les designers de vos espadrilles !
JOURNÉES PORTES OUVERTES
Création Catalane – Saint Laurent de Cerdans

ℹ Infos au 04 68 54 08 68

« El cant dels ocells », hymne à la fraternité universelle

El cant dels ocells, une émouvante interprétation à capella ; une extraordinaire voix envoûtante… Marina Rossell réveille, dans notre for intérieur, des émotions ensevelies, assoupies, occultées. Ecoutez !

Son thème ? « Tous les oiseaux de la création célèbrent la naissance du Christ… » La beauté et la puissance d’incantation, cette oeuvre admirable est universelle et intemporelle. Toute sa vie, en conclusion de ses concerts, le violoncelliste Pau Casals l’a interprétée sur toutes les plus grandes scènes du Monde, faisant de cette mélodie de la terre natale un hymne à la fraternité universelle.

 

el-cant-dels-ocells

Catalan Français

El cant dels ocells

Cançó de nadal

Al veure despuntar
el major lluminar
en la nit més ditxosa,
els ocellets cantant,
a festejar-lo van
amb sa veu melindrosa.

L’àguila imperial
se’n vola cel adalt,
cantant amb melodia,
dient: Jesús és nat,
per treure’ns de pecat
i dar-nos alegria.

Repon-li lo pardal:
Avui, nit de Nadal,
és nit de gran contento!
El verdum i el lluer
diuen cantant, també :
« Oh, quina alegria sento!

Cantava el passerell :
Oh, que hermós i que bell
és l’infant de Maria!
I li respon el tord :
Vençuda n’és la mort,
ja naix la vida mia !

Refila el rossinyol :
És més bonic que el sol
més brillant que una estrella!
La cotxa i el bitxac
festegen al manyac
i a sa Mare donzella.

Cantava el reietó
per glòria del Senyor,
inflant amb biçarria;
el canari segueix:
llur música pareix
del Cel gran melodia.

Ja n’entra el cotoliu
dient: Ocells veniu
a festejar l’aurora!
I lo merlot, xiulant,
anava festejant
a la més gran Senyora.

L’estiverola diu:
No és hivern ni estiu
sinó que és primavera;
puix que és nada una flor
que pertot dóna olor
I omple la terra entera.

Cantava el francolí:
Ocells qui vol venir
avui a trenc de dia
a veure el gran Senyor
amb sa gran resplendor
a dins d’una establia?

Ve cantant el puput:
Eixa nit ha vingut
el Rei de més grandesa!
La tórtora i el colom
admiren a tothom
cantant sense tristesa.

Picots i borroners
volen entre els fruiters
cantant llurs alegries;
la guatlla i el cucut
de molt lluny han vingut
per contemplar el Messies.

Cantava la perdiu
Me’n vaig a fer lo niu
dins d’aquella establia,
per a veure l’Infant
com està tremolant
en braços de Maria.

La garsa, griva o gaig
diuen: Ara ve el maig!
Respon la cadernera:
Tot arbre reverdeix,
tota branca floreix
com si fos primavera.

Xiuxiueja el pinsà:
Glòria avui i demà;
sento gran alegria
de veure el diamant
tan hermós i brillant
als braços de Maria.

El xot i el mussol
al veure eixir el sol
confosos se retiren.
El gamarús i el duc
diuen: Mirar no puc;
tals resplendors m’admiren!

Le chant des oiseaux

Chant de Noël

En voyant se lever
La plus grande lumière
Dans la plus douce des nuits
Les oiseaux chantent
Ils vont le fêter
avec leur voix délicate.

L’aigle impérial
S’envole haut dans le ciel
Chante mélodieusement
En disant « Jésus est né
Pour nous libérer du péché
et nous donner la joie ».

Le moineau lui répond:
« Aujourd’hui, nuit de Noël,
est une nuit de grand bonheur ».
Le verdier et le tarin
disent en chantant aussi :
« Quelle joie je sens ».

La linotte chante :
«O h, qu’est-ce qu’il est joli
l’enfant de Marie ! »
Et la grive lui répond :
« La mort est vaincue,
Maintenant commence ma vie ».

Le rossignol poursuit :
« Il est plus joli que le soleil
plus brillant qu’une étoile ! »
Le rougequeue et le tarier
fêtent l’enfant
et sa Mère vierge.

Le roitelet chante
Pour la gloire du Seigneur,
Gonflant avec fantaisie.
Le canari continue :
« Leur musique semble
Une grande mélodie céleste ».

Maintenant entre l’alouette
En disant : « oiseaux, venez
fêter l’aurore ! »
Et le merle, en sifflant
allait fêter
la plus grande dame

La mésange dit :
«Ce n’est ni l’hiver, ni l’été
mais c’est le printemps :
puisqu’une fleur est née
qui embaume partout
et emplit la terre entière».

Le francolin noir chantait:
« Oiseaux, qui veut venir
aujourd’hui au lever du jour
pour voir le grand Seigneur
et sa grande splendeur
dans une étable?»

La huppe vient en chantant :
« Cette nuit est venu
le Roi le plus grand
La tourterelle et la colombe
éblouissent tout le monde
en chantant sans tristesse. »

Les pics verts et les bouvreuils
volent dans les vergers
en chantant leur joie
la caille et le coucou
sont venus de très loin
pour contempler le Messie.

La perdrix chantait :
« Je m’en vais faire le nid
dans cette étable
pour voir l’Enfant
comme il tremble
dans les bras de Marie.»

La pie, la grive et le geai
disent : Maintenant arrive Mai !
Le chardonneret répond :
« Tous les arbres reverdissent
toutes les branches fleurissent
comme si nous étions au printemps ».

Le pinson sifflote :
« Gloire aujourd’hui et demain
Je sens une grande joie
de voir le diamant
si joli et brillant
dans les bras de Marie ».

Le hibou et la chouette
en voyant se lever le soleil
confus se retirent
la hulotte et le grand-duc
disent « je ne peux pas regarder;
de telles splendeurs m’éblouissent ».

Publicités

BIENVENUE A LA FERME EN PAYS CATALAN ( fet a País català)

Ça vous direz une petite escapade bucolique en Pays Catalan ? Ces Samedi 1er et Dimanche 2 juin, les paysans du réseau « Bienvenue à la Ferme 66″ ouvrent les portes de leurs fermes au public ! Etes-vous curieux de savoir-faire ? de savoir-être ? Évadez-vous ! Allez donc à la rencontre de ces paysans du Pays Catalan et découvrez en famille, entres amis, leurs métiers, partagez et savourez leurs produits…

Photo La Gazette Catalane.com Tous droits réservés

Fruits, légumes, viandes, poissons, alcools, vins, jus, et autres produits non alimentaires (laine, plantes, …). Au Pays Catalan qui regorge de talents, ces paysans, tentent de sauvegarder une certaine authenticité, veillent à ne pas dévoyer nos valeurs humanistes ancestrales… Cessons de consommer des produits qui font le tour de la Planète, bien traités de « bienveillants » pesticides et autres merveilleux produits chimiques : Osez enfin consommer  » fet a País català « ! pour éviter l’anglicisme (Made in Pays Catalan) Des produits locaux sains, frais et de saison.

Photo La Gazette Catalane.com Tous droits réservés

Dégustations, animations et possibilité de restauration sur certaines exploitations agricoles. Toutes les infos ci-dessous et sur Rendez-vous sur :

LES FERMES PARTICIPANTES PAYS CATALAN

BIENVENUE A LA FERME PAYS CATALAN

19 avenue de Grande Bretagne 66025 Perpignan Cedex Tél : 04 68 35 74 22

Ma recette, la crème catalane traditionnelle

Texte et illustrations photos Jean-Luc Modat Tous droits réservés 2019

ma recette de la crème catalane traditionnelle (Photo La Gazette Catalane.com)

Découvrez, ici, ma recette de la crème catalane traditionnelle avec quelques touches particulières que je tiens de ma grand-mère Mamie Rose (cuisinière hors pair). Aux accords parfaits de parfums délicats de cannelle et d’arômes discrets de citron vert s’expriment aussi les délicatesses de la badiane et de la vanille…. Si facile que même un(e) débutant’e) la réussira. Voulez-vous partager cette délicieuse recette ?

Crème catalane ou crème brûlée ?

Aqui, totes rapaxades s’acaben amb una crema catalana ! Fa temps, qui mateix, dans les Aspres au cœur du Pays Catalan, cette crème n’était pas caramélisée. Au lait de vache, était préféré celui de chèvre ou bien de brebis… car les troupeaux étaient nombreux dans les Aspres. Aujourd’hui, LA recette de la crème catalane est trop souvent dénaturée sur le Web par de nombreuses versions fantaisistes présentées comme la VRAIE recette… Deù n’hi do ! La crème Catalane n’est pas une crème brûlée ! Sa cuisson s’effectue dans une casserole sur le feu et non pas au bain-marie au four. Affirmer que ma recette est la vraie serait plutôt trop prétentieux de ma part. Chaque famille, chaque « région » du Pays Catalan en possède ses propres versions. Une bonne crème catalane réussie, tient à l’équilibre des bons dosages de chacun des ingrédients : Cannelle, œufs, citron, farine de maïs, vanille, anis étoilé ( badiane) Par soucis de santé, j’avoue que je réduis volontairement la quantité de sucre à sa plus simple expression. Toutes rapaxades se terminent par une crèma catalana !

Ingrédients (si possible bio et locaux)

Pour 6 personnes

  • 1 l de lait entier             
  • 6 jaunes d’œuf fermiers           
  • 100 g sucre roux non raffiné bio                   
  • 60 g maïzena                 
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 gousse de vanille de Madagascar
  • Anis étoilé ( badiane )       
  • Zestes de citron vert non traité

Temps total : 25 mn Préparation : 10 mn Cuisson : 15 mn

Rincer votre casserole sous l’eau froide (ainsi le lait n’accrochera pas dans le fond de la casserole)

Porter à ébullition 3/4 l de lait avec : Sucre, zeste de citron, bâton de cannelle, gousse de vanille évidée, badiane (subsiste en bouche ce goût suave anisé ). 

Laisser infuser 15 minutes à couvert pour préserver tous les arômes avant de passer l’ensemble au chinois.

Dans un saladier, Battre au fouet le 1/4 de l de lait froid réservé avec jaunes d’œuf et  maïzena

Verser le lait bouillant infusé précédemment sur cette préparation puis mélanger énergiquement au fouet.

Verser cette crème obtenue dans votre casserole faire monter à température, remuer sans cesse.

Dés le frémissement de l’ébullition compter 2 mn la crème va s’épaissir cependant elle ne doit pas bouillir sinon le fonds va brûler. Touiller régulièrement à la cuillère en bois.

Verser cette crème aussitôt dans des ramequins en terre cuite et laisser refroidir puis conserver au frigo.

Sortir du frigo avant de servir, saupoudrer d’une fine couche de sucre roux et caraméliser au chalumeau, au fer ou à défaut au four position grill.

Ô La la ! La créma catalana i Bon profit !