TERR’AROM du 13 au 19 avril

Du 13 au 19 Avril, un territoire se mobilise une semaine pour Terra’Arom, un florilège naturel de manifestations originales qui fleurent bon les parfums enivrants des garrigues sauvageonnes catalanes.

Samedi 13 avril

Dés 9h, la communauté de communes Pyrénées Méditerranée vous donne rendez-vous au lycée Christian Bourquin d’Argelès-sur-Mer (4 avenue Nelson Mandela) pour le salon Terr’Arôm. Cette première édition du Salon Terr’Arôm vous présente une filière en pleine expansion et encore peu connue : la production des plantes à parfum, aromatiques et médicinales.
Ce Salon est organisé sur deux espaces :

Un espace expo stand réunit de nombreux professionnels locaux en lien avec cette filière : Huiles essentielles, sirops, plantes fraîches et sèches, livres…
Un espace conférence à partir de 14h30 propose de mettre en lumière les multiples possibilités d’utilisation de ces plantes.

Idéal pour une sortie en famille, l’événement est gratuit. 
Food Trucks (salé et sucré) sur place.

Les conférences

  • 14h30-15h : « Botanical Expertise », des principes actifs végétaux surs et efficaces au service de la dermo-cosmétique et de la pharmacie. Intervenant : Jean-Gabriel Fouche – Directeur Scientifique Institut botanique Pierre Fabre.
  • 15h15-15h45 : « Comment se soigner avec les plantes de votre jardin »
    Intervenant : Nicolas Balat – Pharmacien, conseiller en phytothérapie
  • 16h-16h30 : « Les plantes sauvages comestibles » une richesse à portée de main dans les Pyrénées-Orientales.
    Intervenant : Myriam Pied – Association Natura Deliciosa
  • 16h45-17h15 : « Apothicaires, remèdes de bonne femme », procès de sorcellerie et autres recettes médicinales dans les fonds conservés aux Archives départementales
    Intervenant :Sylvie Gaillart Archives Départementales du Pays Catalan.

Samedi 13 Avril à 15h

Bureau d’information touristique (BIT) de Laroque-des-Albères (20, rue Docteur Raymond Carboneill)

Plantes sauvages comestibles

Dans le cadre de «1 samedi, 1 village», cette balade vous invite à découvrir la forêt comestible à Laroque des Albères avec l’association « Le Jeu des Nous ». Marie-Thérèse et Katia sont vos guides et vous présentent différents spécimens de plantes sauvages comestibles.
Sur réservation au BIT de Laroque des Albères


Lavande (lavandula angustifolia)

Dimanche 14 Avril

Toute la journée Sorède et Argelès-sur-Mer

Foire à l’huile de Sorède

13ème Foire de l’huile d’olive et des produits du terroir (10h à 18h) au centre de Sorède (place de la République, place Combes et rue du Centre). Nombreux stands : producteurs d’huile d’olive, tapenades, olives, miels, confitures, jus de fruits, vins… Bar à huile et dégustation, sardanes, repas du midi et buvette toute la journée. Animations pour enfants : promenade à poney, atelier sculpture sur ballons, atelier de maquillage et grande structure gonflable, visite guidée du village.
14h : Visite guidée du Moulin du Llevant à Laroque-des-Albères par l’office de tourisme intercommunal (OTI) Pyrénées-Méditerranée.

Sur réservation au BIT de Laroque des Albères

RDV Sur place (44 bis avenue des Baléares). 

Jardin en fête d’Argelés sur mer

L’office de tourisme d’Argelès-sur-Mer organise cet événement qui regroupe une vingtaine de pépiniéristes professionnels en centre-ville pour une journée dédiée aux plantes. Ils connaissent les subtilités du climat et maîtrisent parfaitement toutes les particularités du terroir.

Lundi 15 Avril à 10h

Jardin Méditerranéen de Banyuls-sur-Mer – Mas Reig


Le Jardin Méditerranéen du Mas de la Serre 

Jardin méditerranéen du Mas de la Serre, Grégoire accompagne et commente votre visite du Jardin.

Mardi 16 Avril à 9h & à 14h

Banyuls-sur-Mer et BIT Laroque-des-Albères

9h : Vallée « Vall Purpu » Banyuls-sur-Mer

Jean-Pierre Bayo vous fait découvrir à travers une randonnée familiale, l’arrière pays de Banyuls-sur-Mer «Vallée Vall Purpu».

RDV à la maison de la randonnée – Avenue de la  République à Banyuls-sur-Mer. 

14h : Petite randonnée Plantes des Albères dans la tradition catalane

Animée par Francis Manent.

RDV au BIT de Laroque-des-Albères (20, rue Docteur Raymond Carboneill).

Mercredi 17 Avril à 10h

BIT de Cerbère (RDV à l’ancien poste au frontière)

Les savoirs des remèdes anciens « Chemin de la frigoulette »
Maïté, vous présente les plantes rencontrées durant cette promenade en Catalan/ français. Elle en profitera pour vous rappeler les personnes qui les utilisaient comme remèdes. Ces plantes, un temps oubliées, reviennent en force dans la phytothérapie aujourd’hui.

Prévoir votre véhicule

Jeudi 18 Avril à 9h & à 14h30

Mas Larrieu et Parc de Valmy à Argelès-sur-Mer

réserve naturelle du Mas LARRIEU

À 9h : Mas Larrieu « Vers une nature authentique et vivante  » Ludovic vous accompagne dans ce site sauvage du littoral catalan riche d’une grande diversité de paysages : dunes, prairies, zones humides, à proximité du fleuve côtier Le Tech. Il vous fera apprécier les richesses floristiques de cet espace sensible, synonyme de préservation.
Sur réservation à l’Office du Tourisme d’Argelés/mer : 04 68 81 15 85

Prévoir votre véhicule

À 14h30 : Parc Valmy

Parc Valmy

Bernard Rieu vous présente toutes les espèces présentes dans le parcValmy et aborde les «Siures», chênes lièges en catalan.

Prévoir votre véhicule

Vendredi 19 Avril

À 14h30 – BIT Elne (2 bis, rue du Couvent)


Le Domaine des herbiers

Visite de l’exploitation agricole Le Domaine des herbiers
Maité vous accompagne pour la visite de ce Domaine agricole.
(Adresse : 16, rue de la Tramontane, 66200 Latour-Bas-Elne). Maïté sera l’interprète catalan si nécessaire. 

Prévoir votre véhicule

Informations & inscriptions :

Bureau d’information touristique Laroque-des-Albères
04 68 95 49 97 • activites@pymed.fr

Publicités

Fa molt de temps, il faisait si bon vivre en Pays Catalan !

L’Avia Rosa évoquait souvent, nostalgique, sans toutefois idéaliser le passé :  » Ici, autrefois, on n’avait pas grand chose mais on appréciait le peu que l’on avait, on était heureux ! Dans chaque village tout le monde se connaissait il y avait beaucoup de solidarité entre tous… Les portes n’étaient jamais fermées, les soirées d’Eté on prenait la fresca sur le pas de porte entre voisins Quin fart de riure !.. Aujourd’hui ?  Que de changements !  » L’Avia Rosa d’une mimique coutumière coupait court à son évocation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’Avia Rosa (Photo La Gazette Catalane)

Ce film touristique des années 30, au pays catalan (Vernet les bains, Perpignan, Rivesaltes, Port-Vendres, Banyuls, Cerbère, Collioure) nous révèle comment les catalans vivaient à cette époque. Reste à chacun d’effectuer sa réflexion.

 

 

Musée des Traditions populaires à Thuir
Musée des Traditions populaires à Thuir

Le Pays Catalan défiguré !

Dépôt sauvage de déchets de chantier sur territoire de la commune de Llupia (Photo La Gazette Catalane.com)

Dépôt sauvage de déchets de chantier sur la commune de Llupia (Photo La Gazette Catalane.com)

Conséquence de l’augmentation importante de populations et de l’urbanisation exponentielle de ces dernières décennies? Notre Pays Catalan serait-il condamné à subir des dégradations irréversibles ? En quelques années les actes d’incivilité s’y sont multipliés un peu partout ! Qui n’a jamais été le témoin oculaire d’individu indélicat balançant par la vitre de sa bagnole ses déchets sur la voie publique ? Qui n’a pas découvert en bords de route, abandonnés : Vieux matelas, pneus usés, bidons éventrés d’huile de vidange ou de peinture ?

Pour paraphraser la citation de Mahatma Gandhi « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite son environnement« 

Qui sont-ils ces gros porcs irresponsables qui altèrent gravement et durablement, notre cadre de vie et notre Pays Catalan ? Déchets d’emballages de chaîne de restauration rapide ou de cartons de pizzas, mouchoirs et couches souillés, prospectus, canettes, bouteilles et sacs plastiques, balancés sur les trottoirs ; mégots et paquets de cigarettes jetés sur le bitume… Ces déchets envahissent nos trottoirs, nos bords de route, nos plages ou nos forêts et campagnes.  Ce phénomène ne cesse de croître.

Qu’est-ce qu’un dépôt sauvage ?

Un dépôt sauvage est un dépôt d’ordures ponctuel ou régulier de quelque nature que ce soit dans un lieu où il n’est pas autorisé. Ces dépôts résultent d’actes d’incivisme se caractérisant par l’absence de gestionnaire du site sur lesquels ils sont déposés.

Quelles sanctions ?

Les peines maximales encourues sont les suivantes :

  • abandonner des déchets : 150 euros ;
  • embarrasser la voie publique en diminuant la sûreté du passage : 750 euros ;
  • abandonner des déchets à l’aide d’un véhicule : 1.500 euros,

Le Castillet, la légende !

Nous sommes nombreux à ne l’avoir jamais visité. Il reste cependant le monument emblématique des catalans. Pour autant, rares sont ceux qui en connaissent véritablement son histoire… Franchissons-en ensemble la porte pour une immersion dans l’Histoire à la découverte de mystères…. 

P5230138 (2)
Longueur 3 m largeur de 15m hauteur de 20 m, épaisseur des murs 3,5m

C’est en août 1368 que l’Infant Don Joan d’Aragon, fils aîné du Roi Pierre IV fait ériger un  fortin (véritable petit-château : Castellet) la porte dite al portal del Vernet »  voie de communication nord entre la ville et le faubourg.

Le Castillet (Photo La Gazette Catalane)
Le Castillet (Photo La Gazette Catalane)

La légende

P5230122 (2)

1475. Lors du siège de la ville par les troupes françaises, celles-ci capturent le capitaine de l’armée de Catalogne, fils du consul de Perpignan. Les Français menacent le Consul Joan Blanca (équivalent actuel du maire) d’exécuter son fils s’il n’ouvre pas les portes de la ville. Joan Blanca résiste et proclame : «  Je déclare que par dessus tout, je suis fidèle à mon roi et à ma patrie, la Catalogne, et je préfère la mort de mon seul fils, que la traîtrise ». et d’ajouter :  » Français , si vous avez besoin d’armes pour tuer mon fils, voici les miennes ». Les Français exécutent capitaine de l’armée de Catalogne au pied des murailles de Perpinyà. Pour avoir résisté à ce long et pénible siége, Joan II roi d’Aragon Comte de Barcelona, décerne le titre de « Fidelíssima Vila » à la ville de Perpinyà.

Espionner à l’intérieur sa population

1477. La ville est aux mains des troupes françaises. La population hostile donne des signes de soulèvement latent ; afin de la dissuader le roi de France, Louis XI réalise rapidement des travaux (de 1478 à 1479) Les objectifs ? Surveiller les extérieurs de la ville et surtout espionner à l’intérieur sa population. C’est ainsi que des meurtrières sont percées, davantage côtés ville que côtés extérieur ;  l’escalier principal est surélevé chapeauté du lanterneau typique.  Peine perdue ! Le 2 septembre 1493, par le traité de Narbonne,  le roi de France Charles VIIIle transmet le Roussillon à l’Espagne.

En 1542, Charles Quint fait couvrir le Castillet au nord au moyen d’un bastion polygonal construit avec des matériaux provenant de la démolition de la Chapelle Notre-Dame du Pont face au Castillet.

Les catalans hostiles à l’hégémonie de la France

p5230125-3-e1496322875952.jpg
La statue de la Vierge nichée en façade date de 1864. (Photo La Gazette Catalane)

Cependant, à l’issue de la guerre de Trente Ans (1618-1648) est signé en 1659 le traité des Pyrénées, rattachant le Roussillon, le Vallespir, le Conflent, la moitié du comté de Cerdagne à la France. Les catalans hostiles à l’hégémonie de la France, se révoltèrent en vain ! A cette époque, le Castillet trouve sa vocation de prison où sont jetés, si possible torturés et voire assassinés de nombreux opposants. En 1697, le Castillet est déclaré prison d’Etat très pratique pour embastiller de très nombreux hommes et femmes lors des guerres de religion et sous la Révolution française. En 1888, si une partie conserve sa vocation de prison, l’autre devient « Foyer du Soldat », un cercle de garnison. Le Castillet a failli disparaître lors de la démolition des remparts de Perpignan, mais fut sauvé de justesse par les Monuments historiques.

Découverte d’un squelette d’enfant

En 1948, lors de travaux les ouvriers découvrent un squelette d’enfant dans une pièce murée ! Un moment il a été évoqué le dauphin de Louis XVI (un 2°masque de fer corps de Louis XVII ? ) Même si des tests ADN effectués bien plus tard ont tordu le cou à la légende, on ne sait toujours pas qui est ce malheureux emmuré.

Le Castillet possède en son sein le musée des arts et traditions populaires, la Casa Pairal. où est conservée la flamme du Canigou qui sert à allumer le brasier au sommet du Canigou, le soir de la St Jean.

P8112600.jpg

Visites jusqu’au 31 Mai – Renseignement 04 68 35 42 05

Horaires : Ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 17h30.

Le Malakoff ?La légende gourmande de notre enfance…

Une barre chocolatée pralinée, aux éclats de noisette, à l’emballage doré, au goût si particulier… Hummm ! Qui de nous a oublié les souvenirs gourmands du Malakoff de notre enfance délicatement sucé au goûter ? Acheté chez le boulanger ou chez l’épicière du coin… De purs instants de plaisirs offerts par ce chocolat de tradition !

Le Malakoff de légende, un chocolat pour l’Histoire

Le bon Malakoff (2).jpg

En 1860, le grand chocolatier de l’époque, Jean-Louis Pupier crée rue du Bas Vernay à Saint Etienne, la première chocolaterie entièrement à vapeur et qui porte le nom de Chocolaterie spéciale du Commerce. Suite à la victoire de la bataille de Malakoff qui précéda la chute de Sébastopol, Napoléon III demande à Jean-Louis Pupier, le grand chocolatier de l’époque, de créer une confiserie pour rendre hommage aux vainqueurs de la guerre de Crimée (1853 à 1856.)

Le chocolat était appelé par les Mayas et les Aztèques “théobroma cacao” 

Malakoff2.jpg

Ainsi naquit la barre de Chocolat Malakoff. Dans les années cinquante, le Malakoff est racheté par la Chocolaterie Cantaloup-Catala. En 1962, la chocolaterie est achetée par la famille Poirrier. Cantaloup-Catala devient Cantalou jusqu’en 1981. Cémoi, chocolaterie grenobloise est liquidée en 1973. Cantalou en achète les droits de la marque pour l’ensemble de sa production.

La société Cemoi qui, durant deux générations, alimente les familles catalanes et d’ailleurs en barres chocolatées jusqu’à l’arrêt de sa fabrication, fin 1990. En 2011, CEMOI relance la fabrication du Malakoff dans son usine de Chambéry.

Malakoff.pngPour les inconditionnels du Malakoff, rendez-vous à la boutique CEMOI 

2980 Avenue Julien Panchot, 66000 Perpignan
Téléphone : 04 68 95 09 95
Horaires : Ouvert aujourd’hui · 10:00–12:30, 14:30–18:30

ou la boutique en ligne http://www.jaimelechocolat.fr/

Les jours de la vieille, légende catalane

Je vais vous conter une très ancienne légende populaire catalane  : Les jours de la vieille. La connaissez-vous ? Non ? Eh bien la voici !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il était une fois, en Pays Catalan, au cœur des Aspres sauvageonnes, la Laurette, une vieille bergère catalane, qui depuis la nuit du temps, gardait son troupeau du côté de Castelnou…. Malgré les caprices de Mars, elle avait réussi à préserver du froid tout son troupeau, brebis et agnelets. Aussi, en cette fin de Mars, la Laurette n’était pas peu fière et heureuse que l’Hiver soit enfin terminé ! Un beau soleil hardi lui prodiguait une bienfaisante chaleur… Soudain, allez savoir pourquoi ! Dans un excès d’enthousiasme, elle se mit à injurier le mois de Mars… A haute voix goguenarde elle s’exclama arrogante en Catalan, bien sûr :

« En dépit de mars si fantasque j’ai préservé et élevé tous mes agnelets.; »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 les jours de la vieille   » (Photo © La Gazette Catalane)

Seulement Mars entendit ses propos, vexé et courroucé il s’empressa de demander au mois d’Avril de lui prêter ses 3 premiers jours :

 » Gentil avril, prête-moi un jour, prête-moi deux jours, prête-moi trois jours et celui qui me reste feront quatre vella car je veux de tous les agnelets de la vieille de mort raidir les pattes. »

Ainsi fut fait : Avril cédant aux suppliques de Mars lui prêta ses trois premiers jours. La Tramontane se leva en rafales puis en tempêtes violentes, conjuguées à la grêle, au froid… Un temps épouvantable ! Tous les agnelets du troupeau de la vieille bergère périrent.

Certes, depuis ces temps anciens la rancœur de Mars s’est apaisée… Cependant, ces jours-ci, où que vous soyez en Pays Catalan, quand s’époumonera la Tramontane, prêtez une oreille attentive et vous percevrez, sans doute, la vieille Laurette geindre et pleurer son troupeau.

N’oubliez jamais la légende des jours de la vieille du 31 mars au 3 avril soyez attentif aux messages de Dame Nature !

Jean-Luc Modat Reproduction soumise à autorisation de l’auteur – 03 2019

Thuir : Le cinéma catalan à l’honneur

Dimanche 31 Mars à 16 h à Thuir, le Théatre des Aspres, l’Omnium Catalunya Nord et Cinémaginaire s’associent à la programmation cinématographique catalane pour une première. Le film catalan, « MISS DALI » du réalisateur Ventura Pons ,

L’Òmnium Catalunya Nord ?

L’Omnium oeuvre à la promotion de la langue et de la culture catalane. Il s’attache à organiser de nombreux cours de catalan pour adultes dans plus de 18 communes du Pays Catalan. L’association organise également la « Nit de Sant Jordi » qui décerne chaque année des Prix Littéraires. Depuis peu, l’Òmnium propose également du cinéma en catalan sur grand écran et sous-titré en français pour l’ouvrir au plus grand nombre.

MISS DALI

Un premier film catalan, « MISS DALI » du réalisateur Ventura Pons, est projeté au Théâtre des Aspres ce dimanche 31 mars à 16h. Ce film dont la sortie est programmée à la  mi-mars est pré-nominé pour les prochains Oscars dans 13 catégories et retrace la vie de Salvador Dali par le prisme de sa soeur cadette Anna Maria Dalí i Domènech, de quatre ans sa cadette. Jeunes, ils s’adorent. Et puis le contexte progressiste de l’Espagne républicaine, le monde heureux qui voit l’émergence d’artistes de la carrure de Federico Garcia Lorca et Luis Buñuel, s’évanouit d’un coup du fait des guerres qui frappent l’Europe, tandis qu’apparaît dans la vie du peintre l’énigmatique Gala et que le succès de ce génie du XXe est en train de devenir planétaire.

Ventura Pons, le réalisateur…

ICULT rodaje de la pelicula Miss Dali de Ventura Pons con las actrices Claire Bloom y Sian Phillips

Le cinéaste barcelonais Ventura Pons est  l’un des directeurs de cinéma le plus connu de Catalogne. Il est également  scénariste et producteur. Issu du théâtre, il accordera toujours une grande attention à la direction artistique. Il a débuté dans le cinéma avec un film sélectionné par le Festival de Cannes en 1978 (Ocaña, retrat intermitent) qui sera diffusé dans de nombreux festivals internationaux jusqu’à devenir un film culte. En 1981, il crée la maison de production Els Films de la Rambla et de nombreux succès s’enchainent dont un bon nombre de comédies puis des collaborations avec de nombreux écrivains contemporains dont Josep Maria Benet i Jornet, Sergi Belbel, Lluis-Anton Baulenas, Jordi Puntí, etc…

CINEMA au Théâtre des Aspres – boulevard Violet,  66300 Thuir

Entrée : 5€ adultes, 4€ jusqu’à 18 ans, chômeurs, étudiants

Carte d’abonnement : 30€ les 6 séances + 1 séance offerte

      Renseignements : 04 68 84 67 87 / Pas de réservations possibles.

Retrouvez prochainement la programmation Cinéma sur le site de la ville www.thuir.fr

Monestir del Camp : « Copains Comme Cochons »

L’association Slow Food Pays Catalan organise ce Dimanche 31 Mars de 10h à 17h au El Monestir del Camp à Passa un grand marché de producteurs « Bon, Propre et Juste », du cochon et du bon, cuisiné par des cuisiniers engagés, des vignerons et des brasseurs, des éleveurs-charcutiers et leurs cochons, des démonstrations, des ateliers, du savoir-faire et du savoir-vivre… Pour une belle journée à partager dans le cadre exceptionnel al Monestir del camp !

Abonnez-vous gratuit à la Gazette Catalane

Monastir del Camp Pays Catalan (Photo La Gazette Catalane.com)

Tout est bon dans le cochon


Monastir del Camp (Photo La Gazette Catalane.com)

Le credo de l’association Slow Food Pays Catalan est d‘Associer le plaisir et un comportement responsable face à ce qu’on consomme. De la charcuterie, des pifs natures, des bières artisanales, de la Soul Music et de la guinguette, du bal musette et une conférence militante, une conférence historique, la découverte d’un lieu d’exception et une visite guidée… Des producteurs, des cuisiniers et des bénévoles tous mobilisés pour vous faire passer une bonne journée et pour défendre une alimentation locale, bonne, propre et juste POUR TOUS! Contact : 06 16 41 27 30

Abonnez-vous gratuit à la Gazette Catalane

Mulet au four selon l’Avi Jordi…

Quelle est la différence entre le mulet et la muge ? Aucune ! Il s’agit du même poisson… il fait partie des poissons les moins pollués, le mulet peut être consommé sans crainte.

Mulet ou muge ? 

Le mulet est un poisson poisson côtier de couleur gris argenté, riche en protéines et en vitamine B6. Ici, en Pays Catalan, le mulet affectionne l’étang de Salses.

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)4Mulet au four selon l’Avi Jordi…

Ingrédients :

  • 2 beaux mulets
  • 2 gros oignons
  • 4 pommes de terre
  • 2 petite tomates
  • 1 poivron rouge
  • Sel, poivre, thym
  • 2 citrons
  • 50 cl vin blanc sec

Préchauffer le four à 235°C le temps de préparation

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)2

  • Émincez les oignons et disposez les dans un plat type plat à gratin
  • Coupez les pommes de terre en fine rondelles posez les sur les oignons
  • Couper le poivron, les tomates, un citron en rondelles, déposer.
  • Assaisonner, un raig d’oli d’oliva (arroser d’un trait d’huile d’olive catalane)
  • Enfourner le plat à mi-hauteur
  • Laisser cuire 45 mn au four à 240°
  • à mi-cuisson arroser de la moitié du vin blanc

Recette du Mulet au four selon l'Avi Jordi (Photo La Gazette Catalane)1

  • Posez les mulets sur les légumes, déposer rondelles de citron, arrosez d’un filet d’huile d’olive.
  • Faites cuire au four 35 min à 235°
  • A mi-cuisson arroser les mulets du reste de vin blanc baisser la température à 230°.
  • Prélever du jus du plat à la cuillère pour arroser fréquemment les mulets et conserver le moelleux de leur chair. 
  • i bon profit !

ABONNEZ-VOUS A LA GAZETTE

Pourquoi toucher du bois porte chance ? Évite les malheurs ?

Qui n’a jamais touché du bois de la main tout en disant « je touche du bois » pour se protéger du malheur, conjurer le sort ou attirer la chance? Même les plus superstitieux réticents s’y sont fait prendre…la patte ! Faute de bois sous la main, certains se touchent alors… la tête.

En catalan, Tocar fusta (toucher du bois) est un réflexe pour de nombreux catalans plus ou moins superstitieux. Si cette pratique est toujours courante de nos jours, ici, dans nos villes et campagnes du Pays Catalan…ses origines mystérieuses remonteraient à des millénaires selon des rites païens anciens ainsi que des pratiques religieuses depuis des millénaires aux quatre coins du monde et des civilisations.

Il n’y a pas de mal à se faire du bien ! Toucher du bois pour soulager son anxiété et en engendrer des pensées positives, n’a jamais fait de mal…

 Suivre La Gazette Catalane